Les Brèves

    L’objectif braqué sur Rodin

    Exposition

    Le photographe Emmanuel Berry a écumé le musée Rodin en long, en large et en travers. Ses clichés sont des œuvres d'Auguste Rodin qui renouvellent la vision qu’on peut avoir du sculpteur. Le musée des Beaux-Arts d’Orléans en accueille vingt-quatre, sur un total de soixante-dix, le temps d’une exposition.

    Claire Seznec

    « Le beau est toujours bizarre », a écrit le poète Baudelaire au XIXe siècle ; aujourd’hui, le photographe Emmanuel Berry s’inspire de cette citation pour s’intéresser au travail d’Auguste Rodin, près d’un siècle après le décès de ce dernier. Avec ses tirages argentiques en noir et blanc, le fameux photographe fait entrer les curieux dans le processus créatif du sculpteur. Le regard se porte sur les matières, les lignes parfois tortueuses et les contours des plâtres et des bronzes. On se croirait presque à Meudon, dans les réserves de l’atelier du sculpteur. Sur un fond noir, avec un éclairage naturel pour mettre en valeur des détails inachevés, chaque sculpture apparaît sous un jour nouveau. Poing sur le menton, Le penseur, déjà si expressif, le devient d’autant plus mais ne semble plus se ramasser sur lui-même, comme si ses pensées s’étaient apaisées ; le cadrage des amoureux du Baiser apporte une touche d’érotisme et de tendresse à l’œuvre ; L’homme qui tombe, lui, visage tourné vers le ciel, paraît happé par ses rêveries.

    Pendant trois mois, vingt-quatre tirages, prêtés exceptionnellement par les collections du musée Rodin, seront exposés au musée des Beaux-Arts d’Orléans. Dans le même temps, pour compléter l’événement, quatorze plâtres et bronzes du sculpteur pourront également être admirés. Mais Emmanuel Berry n’est pas le premier à avoir photographié la sculpture. Cette pratique se manifeste dès les années 1840, une vingtaine d’années après les premières expérimentations de l’ingénieur français et inventeur de la photo, Nicéphore Niépce. Quelques années plus tard, en 1845, William Henri Fox Talbot, scientifique britannique et pionnier de la photographie, a d’ailleurs écrit dans The pencil of nature que « les statues, bustes et autres exemples de sculptures sont en général bien rendus par l’art photographique (…). D’abord parce qu’une statue peut être placée dans n’importe quelle position par rapport au soleil, soit directement en face, soit selon un angle ou un autre, l’éclairage direct ou oblique produit naturellement une immense différence d’effet ». À son époque, Rodin avait été sensible à ce nouveau médium : la première photo d’une de ses sculptures date de 1877. 

    Plus d'infos

    Du 13 janvier au 15 avril, au musée des Beaux-Arts d’Orléans.

    Les Brèves

    • Rodin en conférences

      Trois conférences sont organisées pendant l’exposition au sein de l’auditorium du musée des Beaux-Arts d’Orléans : « le rapport de Rodin à la photographie » par Wassili Joseph, le 18 janvier à 18 h ; « les sculpteurs et la photographie de Rodin à Brancusi » par Juliette Lavie, le 15 mars à 18 h ; et « le travail des photographes contemporains au musée Rodin » par Hélène Pinet, le 10 avril à 18 h.

    AGENDA

    Les Brèves

    • Violences conjuguées

      JEUDI

      Théâtre

      Un homme, surpris par ses réactions face à la violence « ordinaire », enquête sur son enfance. Il se confronte alors à la violence conjugale vécue par sa mère, les coups dont il n’a pas de souvenirs, ce père qui ne l’est plus… Cette enquête intime et personnelle pose des questions plus collectives sur notre rapport à la violence, aux tabous, et sur l’identité et la place des hommes. La quête de vérité devient alors une quête de réconciliation.

      Saran – Théâtre de la Tête Noire – À 19 h 30 – Réservations au : 02 38 73 02 00. 

    • Sésame Autisme

      VENDREDI

      Concert solidaire

      L’association Sésame Autisme Loiret se bat pour améliorer la prise en charge et l’intégration des personnes autistes, apporter un soutien aux familles et sensibiliser le grand public. Vendredi, l’Association Dahlia Rouge organise un concert au profit de cette cause avec, à l’affiche, les groupes No Money kids, Sharpers et Velvet.

      Orléans – MAM – À 20 h.

    • Le Roi danse

      VENDREDI

      Spectacle

      Imaginez un roi nostalgique qui, le temps d’un soupir, éveille en lui le frisson de la danse à l’écoute d’un menuet ou d’une sarabande. Danser à l’envi, s’entourer des meilleurs danseurs professionnels, préférer la compétence au rang social : l’histoire ne le sait pas encore, mais le roi n’aura nul successeur. Aucun compositeur n’aura plus jamais le privilège d’avoir un souverain danseur !

      Orléans – Théâtre – À 20 h 30.

    • Frédérick Sigrist

      VENDREDI

      One man show

      Frédérick Sigrist est (im)pertinent. Corrosif, drôle et engagé, il dresse un portrait au vitriol de notre société. Nourri à la BD et au cinéma, gavé d’infos, il s’attaque à un bilan caustique, vachard et désopilant du monde et de la scène politique. Miroir de l’actualité la plus récente, son spectacle est en constante évolution : jamais deux semaines de suite le même show ! À découvrir.

      Fleury-les-Aubrais – Centre culturel La Passerelle – À 20 h 30.

    • Bouchain raconte Dalisi

      VENDREDI

      Rencontre

      Les architectes présentés dans le cadre de La Biennale d’Architecture d’Orléans sont invités à discuter sur une œuvre de la collection du Frac Centre-Val de Loire. À chaque rencontre, une maquette iconique quitte les réserves du Frac le temps d’une soirée pour se laisser conter avec les mots et les rêves des architectes. Ces rendez-vous dressent et habitent de nouveaux paysages de la collection. Ce vendredi, ce sera Riccardo Dalisi, Sedia di Faust, 1973, racontée par Patrick Bouchain.

      Orléans – FRAC – À 18 h 30.

    • Ainsi soient-elles

      VENDREDI

      Théâtre

      Un couvent menacé de transformation en centre commercial, des bonnes sœurs prêtes à tout pour ne pas être expulsées... On s'amuse beaucoup tout au long de cette histoire peu banale !

      Saint-Jean-de-Braye – Théâtre des Longues Allées – À 20 h 45.

    • Rodin en photo

      À partir de samedi

      Exposition

      Adepte des tirages argentiques en noir et blanc, dont le traitement évoque la technique des photographes pictorialistes du tournant du XXe siècle, le photographe Emmanuel Berry a tissé un dialogue avec Rodin, dans une collaboration d’un an comme photographe invité par le Musée Rodin dans les réserves de l’atelier du sculpteur à Meudon.

      De ce partenariat sont nées 60 photos qui sont aujourd’hui présentées au musée des Beaux-Arts d’Orléans dans une exposition faisant pénétrer le visiteur dans le laboratoire des formes du photographe.

      Orléans – Musée des Beaux-Arts – Exposition visible jusqu’au 15 avril.

    • Autour du livre

      SAMEDI

      Salon

      Samedi, la bibliothèque des Jacobins organise la deuxième édition de son salon des auteurs régionaux. Parmi les 24 écrivains (et deux éditeurs) qui présenteront leurs ouvrages, une invitée de marque est attendue : Violaine Vanoyeke, spécialiste de l'Égypte antique, auteur de 87 ouvrages traduits dans plus de 50 pays, a accepté d'être la marraine de la manifestation.

      Fleury-les-Aubrais – Bibliothèque Les Jacobins.

    • Jazz Meeting Trio

      SAMEDI

      Concert

      Ce trio, constitué autour du Chartrain Jean-Jacques Ruhlmann, joue un jazz européen, lyrique, aux harmonies raffinées et aux influences ethniques multiples : Italie, Espagne, Inde, Amérique latine, Afrique... Une grande complicité et des goûts musicaux très proches lient ces trois musiciens confirmés, maintes fois croisés en qualité de leaders ou de sidemen dans de nombreuses formations hexagonales. Avec Jean-Jacques Ruhlmann (saxophone soprano), Olivier Cahours (guitare acoustique) et Alain Grange (violoncelle).

      Orléans – Théâtre – À 15 h.

    • La tête à l’envers

      SAMEDI

      Spectacle

      Noémi Boutin et Sylvaine Hélary nous avaient donné, en 2014 et pour les petits, Entre Chou et Loup. Elles reviennent quatre ans après, avec un nouveau projet et la même volonté de faire entendre aux jeunes oreilles la musique contemporaine dans son sens le plus large et le plus accessible, en commandant tout leur répertoire à des compositeurs d’horizons et de générations variés, aux styles singuliers.

      Orléans – Théâtre – À 17 h.

    • Chat perché !

      SAMEDI

      Spectacle jeunesse

      Une fermette à la campagne. Delphine et Marinette, deux fillettes espiègles, y vivent heureuses, entourées de leurs parents. Un jour, l’ennui les gagne et comment se distraire ? Les voilà donc parties à l’aventure, avec de nouvelles rencontres…Le loup, le jars, le paon… Venez suivre leur histoire pas à pas, de musique en musique, de surprises en surprises !

      Fleury-les-Aubrais – Centre culturel La Passerelle – À 15 h.

    • Guajiro

      SAMEDI

      Concert

      En décembre 2015, Anthony Erminy, percussionniste orléanais, élève du maestro conguero Orlando Poleo et directeur musical de l'orchestre de salsa/latin-jazz TyTO, décide de créer Guajiro. Formation de son cubano composée de six musiciens, elle lui permet de se produire dans des lieux et sur des scènes plus intimistes pour y interpréter un répertoire plus traditionnel en fidèle aficionado de Compay Segundo et autres maîtres cubains tels que Sierra Maestra.

      Orléans – Place du Martroi – À 16 h. 

    • Music&Roll’s

      SAMEDI

      Soirée musicale

      La Ville de Saint-Jean-de-Braye vous propose une soirée musique… en rollers ! Les visiteurs pourront s’en donner à cœur joie, en patinant dans une ambiance musicale sur-vitaminée ! Les plus gourmands pourront même se restaurer à la buvette installée spécialement pour l’occasion ! Les non patineurs visiteurs sont les bienvenus également !

      Saint-Jean-de-Braye – Gymnase Henri Gaudier-Brzeska – De 19 h à 22 h.

    • Le Trophée du souvenir

      DIMANCHE

      Sport

      Comme chaque année, l’Association USO Handball organise un tournoi national afin d'honorer la mémoire de Fabrice, Stéphane et Tony, joueurs de l’USOHB partis trop tôt… Lors de cette journée de solidarité, une compétition se déroulera entre quatre équipes qui devront s’affronter afin de remporter le Trophée du Souvenir : Orléans, Sully-sur-Loire, Paris et Saint-Michel.

      Orléans – Gymnase René Amarger – À 10 h 30.

    • Les Violons d’Ingres

      DIMANCHE

      Concert

      Ce dimanche, Les Violons d’Ingres résonneront en chœur et en cordes pour notre plus grand plaisir. Sous la direction d’Olivier Petit, l’ensemble nous offrira un programme grandiose : A dance of clowns (Mendelssohn), Prélude de la Traviata (Verdi), Por una Cabeza (Tango/paso), L'Italienne à Alger, Scheherazade (Rimsky-korsakov), Cocktail symphonique.

      Orléans – MAM – À 15 h

    • Orchestre symphonique d’Orléans

      DIMANCHE

      Concert

      Les musiciens de l’Orchestre symphonique d’Orléans vont à la rencontre du public de l’agglomération orléanaise sous la direction de Gildas Harnois, avec un programme pétillant et virevoltant… Sur des airs d’opérettes d’Offenbach, des musiques de Bernstein, Brel, Saint Saëns, Gounod et, pour finir, des airs de valses de Strauss. Venez fêter la nouvelle année avec l’Orchestre !

      Chécy – Espace George Sand – À 16 h.

    • Dirty Dancing

      MERCREDI

      Spectacle

      Messieurs, avez-vous déjà connu une demoiselle qui n’ait jamais évoqué, les yeux brillants, l’inénarrable Patrick Swayze et sa « Bébé » ? Le spectacle Dirty Dancing, créé pour l’occasion, rend à l’acteur et à ce film culte des années 80 un hommage vibrant déjà vu sur scène par plusieurs centaines de milliers de spectateurs.

      Orléans – Zénith – À 20 h.

    • Claudio Capéo

      JEUDI

      Concert

      Avec un timbre de voix unique et un titre révélation – Un Homme Debout, qu’on chantonne tous – Claudio Capéo est en tournée pour présenter son premier album, déjà double disque de platine. Véritable showman, entre textes engagés et mélodies entraînantes, il surprend par sa puissance vocale et sa gouaille qui rappelle celle des chanteurs de rue ou de bals.

      Orléans – Zénith – À 20 h. 

    • Hommage à Audiard

      Samedi

      Théâtre

      Un spectacle en hommage à Michel Audiard, le dialoguiste, le cinéaste et l'écrivain. Et de quoi nous parlera-t-il d'intéressant ? Des gens et de la vie, tout simplement… Des bribes, des extraits, des reconstitutions, des commentaires… Une ambiance, un mélange qui sentirait la pomme, le bizarre, le brutal, le rire, le bon sens et et la formule….

      La Chapelle-Saint-Mesmin – Espace Béraire – À 20 h 30. 

    • La semaine prochaine...

      18,19 et 20 /01 

      Théâtre : India Song

      C’est l’histoire d’un amour vécu aux Indes dans les années 30, dans une ville surpeuplée des bords du Gange. L’histoire évoquée est figée dans la culminance de la passion. « Les textes de Duras sont comme des chorégraphies minutieuses à confier aux acteurs ». La promesse d’un moment de théâtre intense.

      Saran – Théâtre municipal – Jeudi 18 janvier à 19 h 30 – Vendredi 19 et Samedi 20 janvier à 20 h 30.


      20/01 

      Concert : Quatuor Hagen

      L’exceptionnelle carrière du Quatuor Hagen a commencé en 1981. Jalonnées de prix obtenus à des concours prestigieux et de créativité débordante (près de 45 CD ont été sortis), les premières années ont été consacrées à l’élaboration d’un prodigieux répertoire auquel le Quatuor a su donner son profil si caractéristique. Cela va de Haydn à Kurtág, retraçant ainsi toute l’histoire du quatuor à cordes. Un rendez-vous musical à ne pas manquer !

      Orléans – Théâtre. À 20 h 30.


      20/01 

      Spectacle : Le siffleur

      Historien déjanté, Fred Radix pose la musique sifflée comme un style à part entière et la propage. Doux dingue, juché sur son promontoire de chef d’orchestre, il ne siffle pas comme un merle ou un pinson, il interprète son répertoire avec élégance et flegme. Il ose tout et donne vie à une performance virtuose et propose un spectacle ovni.

      Fleury-les-Aubrais La Passerelle – À 20 h 30.