Les Brèves

    Le numérique au service de l’estampe

    Coup de Cœur : Exposition

    Pour la deuxième fois, le peintre Ivan Messac va exposer dans la galerie orléanaise Le Garage. Colorées, engagées, parfois proches de l’abstraction, ses sérigraphies évoquent la liberté : liberté des formes et liberté de l’artiste.

    Claire Seznec

    En 2006, Ivan Messac avait installé ses œuvres récentes sur les murs du Garage. Onze ans plus tard, il y revient, cette fois pour une rétrospective inédite.

    L’homme s’est lancé dans la peinture à âge de 19 ans, en 1967. Ses premières estampes en sérigraphie (technique d’imprimerie utilisant des pochoirs) datent de cette période. Pendant une dizaine d’années, il s’est présenté aux côtés d’artistes de la Figuration narrative. Ce courant d’expression a vu apparaître la circulation d’objets dans la toile et la représentation de la société de consommation. Tout au long du parcours artistique de Messac, on retrouve ces critères. Ses toiles penchent vers l’abstraction ; la sérigraphie et l’utilisation de couleurs vives le permettant d’autant plus.

    Challenge digital

    Après s’être écarté de la Figuration narrative et s’être approprié la sculpture et la gravure, l’artiste revint, à partir de 2004, à ses premiers amours. D’ailleurs, parmi ses œuvres emblématiques, on compte six portraits (de Jimi Hendrix, d’Elvis Presley, de Keith Richard, de John Lee Hooker, de Prince et des Who). De plus en plus, il s’interroge sur sa pratique, sur son statut et sur la fonction de l’art. Et aujourd’hui, le numérique s’infiltre dans les arts. En 2012, la tablette tactile lui devient un outil nécessaire : le stylet remplace le pinceau, l’iPad remplace la feuille de papier. L’œuvre ressemble ainsi à s’y méprendre à une sérigraphie faite main. Pour Ivan Messac, cette nouvelle pratique offre plus de liberté, tout en gardant l’esprit de l’estampe. Au Centre Pompidou, en 2016, il réalise en direct une sculpture en deux dimensions grâce au numérique. « Un petit challenge très amusant » qui l’ancre dans son temps artistique : ses tableaux et autres œuvres suivent les évolutions de la société. Il ne cesse de surprendre, comme un jeune artiste obligé de conquérir son public.

    Les Brèves

    • Où découvrir Ivan Messac ?

      Le galerie Le Garage (rue de Bourgogne à Orléans) accueille l’exposition « Éditions limitées » d’Ivan Messac, à partir du 23 septembre et jusqu’au 15 octobre. Sérigraphies, gravures, eaux fortes… Les œuvres exposées sont rassemblées pour la toute première fois. Il s’agit, également, de la première rétrospective dédiée à l’artiste. Pour rappel, la galerie n’est ouverte que les samedis et dimanches, de 15 h à 19 h.

    AGENDA

    Les Brèves

    • Héroïnes de guerre

      TOUTE LA SEMAINE

      Exposition

      Pendant la Grande Guerre, lorsque les hommes étaient au front, les femmes devaient être, elles, sur tous les fronts et faire tourner l’économie. Elles soignaient les blessés, prenaient soin de leurs enfants et travaillaient d’arrache-pied dans les usines, les champs et les administrations.

      Orléans – Centre Charles Péguy

      Exposition visible jusqu’au 13 janvier 2018

    • À la rencontre d’Henri Gaudier-Brzeska

      TOUTE LA SEMAINE

      Patrimoine

      À l’aide d’un livre-jeu, un parcours touristique et patrimonial vous fera découvrir la vie et l’œuvre du sculpteur Henri Gaudier-Brzeska. Né à Saint-Jean-de-Braye en 1891, l’artiste est l’un des pionniers du vorticisme, une variante britannique du futurisme.

      Saint-Jean-de-Braye – Médiathèque Jusqu’au 30 septembre – Gratuit- Renseignements au : 02 38 52 40 80

    • L’effet escargot

      VENDREDI

      Spectacle

      Pour ouvrir la saison culturelle d’Ingré, la compagnie de cirque Kadavresky propose un spectacle burlesque avec du jonglage, des acrobaties et des performances. À voir en famille.

      Ingré – Parvis de l’Espace culturel – 20 h 30 – Gratuit

    • Femme, femme, femme

      VENDREDI

      Concert

      Performance vocale, humour et émotion au programme. De Gilbert Montagné et Lara Fabian aux Black Eyed Peas et Stromae, les Divalala font redécouvrir les grands tubes de variétés françaises et internationales des années 50.

      Fleury-les-Aubrais. La Passerelle – 20 h 30. Réservations au : 02 38 83 09 51

    • Fête de la gastronomie

      VENDREDI

      Festivités

      Pour la 4e année consécutive, le marché du centre-bourg s’anime : le chef du restaurant Au Pont de Boigny proposera un velouté à goûter.

      Chécy – Place Jeanne d’Arc – De 8 h à 13 h

    • L’Ascenseur

      VENDREDI ET SAMEDI

      Théâtre

      Comédie noire et surprenante, cette pièce de la Compagnie de l’Encre questionne le hasard de la vie et les différences entre deux personnes. L’histoire ? Deux personnes sont enfermées dans un ascenseur tombé soudainement en panne. À vous d’apprécier la suite…

      Orléans – Maison des Arts et de la Musique. Renseignements sur le site La Compagnie de l’Encre.

    • Brèves de comptoir

      SAMEDI

      Humour

      La compagnie Les Farfadets a compilé des phrases, des pensées drôles ou pleines de bon sens, en général prononcées dans les cafés. Et elles ne prennent pas une ride ! L’humour noir sera au rendez-vous pendant deux heures.

      Saint-Pryvé-Saint-Mesmin. Salle des fêtes – 20 h 30 Réservations : 06 27 64 32 29

    • Des rêves dans le sable

      DIMANCHE

      Spectacle

      La compagnie Sable d’Avril crée des dessins éphémères dans du sable, d’une main fluide et légère. Histoire après histoire, on se laisse happer par la poésie et la magie de l’instant. Ce spectacle plaira aux petits comme aux grands.

      Fleury-les-Aubrais. La Passerelle – 15 h

    • Enora et Koye sur Le Mur

      VENDREDI ET SAMEDI

      Street art

      Pour la 8e performance sur Le Mur d’Orléans, les artistes orléanais Enora et Koye peindront ensemble. Ils imaginent des scènes avec des personnages décalés dans un univers narratif totalement surréaliste, à mi-chemin entre la BD et le réalisme. Cette nouvelle peinture devrait être colorée, poétique, tout en abordant un thème plutôt sombre. Il s’agira de la première fresque à « quatre mains » du Mur.

      Orléans – Cinéma Les Carmes

    • Hommage à Simone Veil

      MARDI

      Conférence

      À partir du parcours de Simone Veil, l’historien et directeur de recherche au CNRS Henry Rousso abordera des thèmes essentiels de l’évolution de la mémoire de la Shoah en France depuis les années 1970.

      Orléans – Cercil. 18 h – Renseignements au : 02 38 42 03 91

    • Les petites oreilles

      MERCREDI

      Contes

      Cécile & Lambert proposent aux enfants dès un an et leurs parents d’écouter des histoires et de chanter des comptines. Le thème ? « Y’a quoi là-dedans ? » À savoir là-dedans, dans la boîte, dans la valise, dans le ventre…

      Saran. Médiathèque – 10 h 30 Réservation au : 02 38 80 35 10

    • La semaine prochaine...

      29 et 30/09

      Événement : Inauguration en ville

      Le Centre chorégraphique national d’Orléans invite à découvrir l’univers de Maud Le Pladec et son nouveau projet : improvisations dansées, extraits de spectacles, échauffement public, concerts et battle sur le dancefloor vont rythmer les rues pendant deux jours.

      Orléans – centre-ville


      30/09

      Humour : En État d’urgence

      Dans ce one-man-show, l’humoriste Mathieu Madénian retrace différentes périodes de sa vie et de son quotidien. De ses déboires amoureux d’éternel adolescent aux colonnes de Charlie Hebdo, il embarque dans son univers avec autodérision et humour noir.

      Fleury-les-Aubrais – La Passerelle


      30/09-01/10 

      Rendez-vous : Les Foulées Roses

      Cette année, 6 000 coureurs et marcheurs vont participer aux Foulées Roses pour la lutte contre le cancer du sein. Les enfants aussi auront leur course. L’année dernière 43 500 € ont été récoltés par le comité loirétain de la Ligue contre le cancer pour l’aide aux malades, la recherche contre le cancer et la construction de la Maison des parents d’Orléans.

      Olivet – Centre sportif du Larry