Les Brèves

    Y a pas le feu au lac

    Le courriel de la semaine

    Je touche du bois, je ne suis pas un habitué des urgences. J’évite même de m’y rendre en cas de bobo ; je n’ai pas envie d’y faire constater un furoncle turgescent ou une crise de flemmingite aiguë. L’autre jour, un samedi après-midi, j’ai pourtant dû m’y résoudre, ayant besoin d’avoir quelques explications sur une douleur subite au genou. Dieu fut loué, j’ai connu une attente modeste. Mais quand j’ai franchi la porte du Saint des (méde)Saints, on peut dire que j’ai été expédié en toute décontraction. Un genou pas gonflé ? « Revenez plus tard, ça doit être une tendinite. » Et pour la peine, on vous prescrit une attelle ! Un café, l’addition et puis au revoir monsieur ! Trois semaines plus tard, j’ai toujours le genou dans la boîte à gants et des complications un poil plus subtiles que la tendinite diagnostiquée plus vite que son ombre par le Lucky Luke des toubibs orléanais. Bon, au moins, je n’ai pas congestionné les urgences. À ce rythme-là, il y aura autant de chaises vides dans le hall des urgences que dans une église le dimanche matin à l’heure de la messe...

    Nicolas, 35 ans

    Les Brèves

    • Faites-vous confiance en Didier Nourault, le nouveau président de l’OLB, pour redresser le club ?

      Oui : 21 %

      Non : 29 %

      Je ne sais pas : 50 %

    Incendie, Fête de la musique et mauvais comportements

    Les Brèves

    • Regrettable

      Thomas, 40 ans, Employé logistique

      « Batteur dans le groupe Chaos, j’ai joué au 108 pour la Fête de la musique. Il y avait du monde, et l’ambiance était vraiment conviviale. Cela dit, j’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de choses pendant la Fête de la musique à Orléans. La mairie propose beaucoup moins de scènes qu’il y a sept ou dix ans… Manque de budget ? Manque d’envie ? Quoi qu’il en soit, c’est vraiment dommage pour les musiciens orléanais. La récente fermeture du café-concert 5e Avenue est également regrettable… »

    • Triste

      Alice, 24 ans, Doctorante

      « Ce qui a retenu mon attention dernièrement, c’est l’incendie du marché de Camden, dans le nord-est de Londres. J’aime beaucoup ce lieu, et ça m’a particulièrement attristée de le voir ravagé par les flammes. Et ça m’a d’autant plus marquée que j’y étais il y a tout juste trois semaines… Heureusement, aucune victime n’est à déplorer. Étant traductrice, j’adore la langue anglaise et sa culture. Les Britanniques sont réellement gentils et toujours souriants. Ça change de la morosité parisienne…. »

    • Décevant

      Kevin, 28 ans, Pizzaïolo

      « La mairie a mis les bouchées doubles pour la Fête de la musique, et je trouve que l’événement était plutôt bien organisé. Cela dit, je suis de plus en plus déçu par l’état d’esprit des Orléanais. Pour eux, c’est plutôt « la fête de la boisson » avec un peu de musique en fond. À la nuit tombée, les gens se transforment, et ça devient « la nuit des monstres ». Avant, on mettait son plus bel habit pour sortir… Aujourd’hui, on se pare de son mauvais caractère, et le respect n’est plus de la fête. »