Les Brèves

    Clément Dechaene aurait été retrouvé dans la Loire

    Orléans

    Depuis sa sortie de la discothèque orléanaise le Night Way, le 11 novembre dernier vers 2 heures du matin, Clément Dechaene était resté introuvable. Cet étudiant en informatique de 23 ans avait, semble-t-il, éteint son téléphone et avait disparu. Les caméras de vidéo-protection n’avaient pas permis de définir son trajet et sa voiture, située à Orléans-La Source, n’avait pas bougé. Des recherches avaient longuement été effectuées dans la Loire par les sapeurs-pompiers aux alentours d’Orléans. Plusieurs fois, un hélicoptère de la gendarmerie avait survolé les rives entre la cité johannique et Beaugency, mais ces recherches n’avaient rien donné. La mobilisation, notamment sur le réseau social Facebook, n’avait pas pour autant cessé, de nombreux messages ayant depuis afflué.

    Le 7 mars, un corps a pourtant été retrouvé dans la Loire, à Ménars, dans le Loir-et-Cher. Il portait sur lui les papiers d’identité de Clément Dechaene. L’autopsie a conclu qu’il n’y avait pas eu intervention d’un tiers dans la noyade de cette personne. En fin de semaine dernière, des comparaisons ADN étaient, cependant, toujours en cours.


    Les Brèves

      Les Brèves

        Un arbitre de basket se tue sur la route

        Olivet

        Samedi 11 mars, un peu après 22 heures, sur la RD 2060, au lieu-dit Chicamour à Sury-aux-Bois (entre Orléans et Montargis), une collision frontale s’est produite entre deux voitures. Une conductrice a été gravement blessée et transportée au nouvel hôpital d’Orléans. Dans la seconde voiture, un homme de 63 ans, habitant Olivet, est décédé sur le coup. Il s’agit de Jean Abiassi, ancien professeur de mathématique à Beaugency, entraîneur de l’USM Saran Basket et doyen des arbitres du Loiret depuis de nombreuses années. Il revenait d’ailleurs d’un arbitrage de match, à Amilly. Dans un message d’hommage publié sur Facebook, les arbitres du Loiret ont souligné « son amour pour le basketball ainsi que ses qualités de pédagogue ». L’annonce de son décès a plus largement provoqué une vive émotion chez les joueurs de basket et dirigeants locaux qui avaient connu Jean Abiassi. 


        Les Brèves