LE CLIN D'ŒIL

Les Brèves

    Les Macron et Didier Deschamps à Orléans

     Opération « Pièces jaunes » à Orléans

    Ce mercredi 8 janvier, Brigitte Macron, présidente de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France et Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France et parrain de l’Opération 2020, étaient attendus au Centre Hospitalier d’Orléans pour lancer la nouvelle édition des Pièces jaunes, qui œuvrent à l’amélioration des conditions d’accueil et de vie des enfants hospitalisés.

    Pendant six semaines, tout le monde pourra déposer ses pièces jaunes dans les plus de 2 millions de tirelires mises à disposition dans tous les bureaux de postes. L’occasion, aussi, pour la première dame de France et le coach des champions du monde, de visiter la Maison des Familles, qui a bénéficié d’une importante subvention de la Fondation (320 000 € pour la création), ainsi que les services de pédiatrie et néonatalogie. Par le passé, la Fondation de Paris-Hôpitaux de France a notamment participé au financement de lits pour les parents accompagnant l'enfant malade dans les services, mais aussi de pompes pour doser les analgésiques afin de gérer la douleur.

    Un autre Macron…

    Les enfants présents quant à eux au CHRO auront pu bénéficier mercredi d’animations dans le hall : magiciens, cheerleaders et galettes géantes. Une animation qui a sorti l’hôpital de son quotidien. Cette visite a en tout cas auguré la présence du président de la République Emmanuel Macron qui est attendu le 16 janvier à la base aérienne de Bricy pour présenter ses vœux aux armées.

    Les Brèves

      Les Brèves

        Après la gastro, la grippe arrive !

        Santé en région Centre-Val de Loire

        Comme le reste de la France, le Centre-Val de Loire n’échappe pas à l’épidémie de gastroentérite. Selon le réseau de veille sanitaire régional Sentinelles, nombreux sont en effet ceux qui ont eu à en souffrir pendant les fêtes… « Nous sommes au cœur de l’épidémie », commente à ce propos Thierry Prazuck, responsable de l'antenne Centre du réseau Sentinelles et chef de service des maladies infectieuses au CHR d’Orléans.

        La forme vomitive semble bien présente cette année, et cela devrait encore continuer dans les semaines qui viennent avec le retour, depuis lundi, des enfants dans les écoles, selon Romain Pons, épidémiologiste et animateur du réseau : « on reste sur un taux d’incidence comparable aux autres années, mais avec un peu d’avance.

        La vaccination va-t-elle jouer son rôle ?

        Mais les maux de l’hiver ne vont pas s’arrêter là, car la grippe arrive… « Nous avons commencé à hospitaliser à Orléans des grippes authentifiées au niveau virologique, indique Thierry Prazuck. Même si le niveau est faible au niveau du réseau Sentinelles, on commence à voir des syndromes grippaux confirmés. Le pic épidémique devrait être atteint probablement dans les quinze prochains jours. L’an dernier, c’était autour du 15 janvier. »

        Pour l’épidémiologiste Romain Pons, reste à observer le comportement du virus, notamment avec la vaccination contre la grippe, qui est désormais possible en pharmacie. D’ailleurs, le vaccin étant efficace une dizaine de jours après l’injection, il est encore possible pour les personnes âgées ou fragiles de se faire vacciner !

        Les Brèves