CLIN D'OEIL

Les Brèves

    Plus de 28 M€ pour le MOBE et CO’MET

    Le Loiret met la main au pot pour la métropole


    Il a le sourire, Olivier Carré (voir photo), et pour cause : il vient de signer la convention par laquelle le Conseil départemental s’engage à verser 2,4 M€ pour la rénovation du MOBE, le muséum d’histoire naturelle revu et corrigé. Celui-ci coûtera, en tout, la modique somme de 8,5 M€. La réouverture du lieu est prévue pour le printemps 2020, et aura notamment pour but de sensibiliser les scolaires et les jeunes publics à la préservation de la biodiversité locale. Rue Marcel-Proust, l’avancée des travaux est déjà bien visible extérieurement. Dedans, Olivier Carré a laissé filtrer l’information que le budget de la nouvelle scénographie, « très attendue », allait « coûter un peu plus cher que ce qui était prévu initialement. »

    Marc Gaudet, le président du Conseil départemental du Loiret, a pour sa part confirmé que le financement du MOBE par sa collectivité était un « investissement lourd », mais visiblement nécessaire. De même que le sera l’aide à hauteur de 26 M€ que va apporter le Département à Orléans Métropole pour la construction de CO’MET, dont le coût est, lui, estimé à une centaine de millions d’euros. « Les rapports entre la Métropole et le Département sont excellents », s’est d’ailleurs félicité Marc Gaudet. Frédéric Néraud, président de Tourisme Loiret et vice-président du Conseil départemental, a lui aussi défendu cet apport à CO’MET en affirmant qu’avec cet outil, le Loiret pourrait « enfin accueillir des congrès et développer le tourisme d’affaire qui est, il faut bien le dire, à un niveau très très bas… » 

    Les Brèves

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 35 420

        C’est le nombre de demandeurs d’emploi inscrits au 1er trimestre 2019 à Pôle Emploi dans le Loiret, et tenus de rechercher un emploi. Un nombre en hausse de 0,6 %, soit une augmentation de 220 personnes sur le trimestre et de 2,7 % sur un an. Une augmentation qui touche plus les jeunes de moins de 25 ans (+1,1 % sur le trimestre et + 7 % sur un an). 

      En direct

      Les Brèves

      • Orléans

        • Les Jaunes veulent brûler Jeanne !

        Ce sont des contre-fêtes johanniques à la sauce Gilets jaunes qui sont prévues le 11 mai, suite à l’appel national lancé par le collectif Convergence. Cet "événement" devrait se dérouler à partir de 11h à l’île Charlemagne. Un rendez-vous est proposé autour d’un repas partagé puis, à 14h, un cortège en direction de la cathédrale est annoncé, pour y « brûler notre Jeanne d’Arc ». Et sans rire : un barbecue est prévu au retour… Lundi, aucune déclaration de manifestation n'avait cependant été reçue en préfecture.

        - Nouveau patron à la PM

        Le maire d’Orléans a installé vendredi dernier le nouveau directeur de la police municipale, Christophe Ringuet, et nommé Isabelle Prouteau comme directeur adjoint. Christophe Ringuet – qui a été décoré de la médaille de la sécurité intérieure échelon or-succède à Pascal Desuert (nommé à Dunkerque) à la tête de la 12e police municipale de France.

        • Le Musée des Beaux-Arts apprécié

        La rénovation du MBA et ses choix en matière d'expositions, ainsi que de mise en valeur de ses collections, payent : l'établissement s'est vu décerner deux étoiles dans la nouvelle édition du Guide Vert Michelin. Cela veut dire qu’il « mérite un détour. » C’est dit !

        • Nouvelle marche pour le climat

        Une Marche pour le climat et la solidarité est organisée, dimanche 5 mai, par le groupe Oxfam France d’Orléans. La marche partira du marché d’Orléans du Quai du Roi à 8h30 pour un parcours de 12 km qui ira jusqu’à la passerelle de Combleux, puis retournera sur Orléans. Un départ est aussi prévu à 10h pour 7 km en direction des Châtaigniers, à Saint-Jean-de-Braye, avant un retour vers Orléans. Des animations chantées et musicales sont prévues, notamment les récits de Loire de « C’est Nabum ». 

      • Lailly-en-Val

        Le corps de Corinne Houdy retrouvé

        Nous en parlions la semaine dernière : les gendarmes ont retrouvé, mercredi 24 avril, le corps sans vie de Corinne Houdy dans un cours d’eau de la commune de Lailly-en-Val. Une enquête est en cours pour connaître les circonstances exactes de sa mort. La sexagénaire avait disparu le 19 avril au soir et un appel à témoins avait été lancé pour la retrouver. La piste du suicide semble pour le moment privilégiée.

      • Loiret

        On ouvre les vannes

        L'ASRL (Association Syndicale de la Rivière Loiret) expérimente l’ouverture totale des vannes du cours d’eau loirétain, du 23 avril au 14 mai, avec l’autorisation des services de la Préfecture. Une opération qui vise à quantifier les effets d’une mesure de ce type, tant au niveau des activités (pêche, canoë…) que du niveau du comportement hydraulique lui-même, de la flore, de la faune… La hauteur de vase, mais aussi la vitesse de l’eau, seront aussi mesurées en différents endroits. L’ASRL compte sur la participation de « tous ceux qui ont un attachement pour le Loiret » afin de transmettre leur avis, des photos sur toutes conséquences positives ou négatives (contact@asrl.fr ).

      Les Brèves

        L’enjeu de la mobilité

        Région Centre-Val de Loire 


        Le président de la Région Centre-Val de Loire, François Bonneau, a balayé les points importants de la séance plénière du conseil régional du jeudi 25 avril. Au menu : l’emploi et la formation, le développement économique, le numérique et les 500 ans de la Renaissance. Mais derrière tout cela se joue l’enjeu de la mobilité. Qu’il s’agisse de l’accès à l’emploi ou à la santé à travers la télémédecine et les maisons de santé, le président de la Région Centre-Val de Loire a rappelé le rôle clef joué par la mobilité. « C’est l’un des sujets qui est revenu le plus à travers les revendications des Gilets jaunes, mais aussi dans le Grand Débat. Les enjeux sont centraux », a affirmé François Bonneau en évoquant le bras de fer avec l’État concernant sa participation au financement des lignes de chemins de fer : « fermer les petites lignes, c’est considérer qu’une partie ne fait pas partie du territoire national. » De même, l’élu a insisté sur sa volonté de voir se rouvrir la ligne Orléans-Châteauneuf-sur-Loire avec la mise en place d’un groupe de travail rassemblant les élus des communes concernées. « Le but est de trouver une solution technique qui puisse par la suite s’ouvrir à un prolongement vers Gien. »

        29 médecins attendus

        François Bonneau a également évoqué l’accès à la santé. Et la Région travaille actuellement à une solution de transport sur certaines journées dans les maisons de santé. Le président de l’exécutif régional en a d’ailleurs profité pour indiquer que 29 postes de médecins salariés – sur les 400 que doit créer le Gouvernement – ont été obtenus dans le Centre-Val de Loire. Mais pour les 400 postes d’assistants médicaux espérés, pour le moment, pas de réponse…

        Enfin, sur le volet de l’emploi et de la formation, l’élu a annoncé 36 actions de formation mises en place à la suite des Cordées du territoire. 800 demandeurs d’emploi pourront ainsi être pris en charge dans ces formations ciblées, mises en place avec les entreprises.

        Les Brèves

          DERNIÈRE MINUTE

          Les Brèves

          • Miss France à Olivet

            Vaimalama Chaves, Miss France 2019, sera présente en séance de dédicace, ce vendredi, de 21h à 23h, au centre Leclerc d'Olivet, pour une soirée promotionnelle où 5 % des achats seront reversés à la Ligue contre le Cancer. Il y sera également possible de gagner des places pour le concert de Jenifer au Zénith ainsi que de nombreux lots. La soirée est accessible sur inscription au 02 38 41 79 79 ou par mail sur

            marketing.olivet@socamaine.fr 

          ILS ONT DIT

          Les Brèves

          • Stéphanie Rist, députée LREM du Loiret, après la conférence de presse d’Emmanuel Macron :

            « Diriger en démocratie, c'est accepter de ne pas être populaire, j'assume ».


          • Hugues Saury, conseiller départemental du Loiret :

            « Notre département est trop petit pour se passer de la métropole, et notre métropole est trop petite pour se passer du département… »

          TOPS & FLOPS

          Les Brèves

          • TOPS

            Une DGS à la Région

            L’égalité homme-femme et l’abolition du plafond de verre, cela commence dans les collectivités : c’est le cas à la Région Centre-Val de Loire, avec l’arrivée de Florence Peleau-Labigne comme directrice générale des services. Un poste qu’elle a obtenu « pour son parcours et son projet pour le territoire » a souligné François Bonneau, le président de la Région.

            L’art pour tous !

            Le Frac Centre-Val de Loire, qui vise le label Tourisme et Handicap, a mis en place des actions afin d’accueillir tous les publics, notamment un accueil en langue des signes. Un partenariat avec la Fédération des aveugles Val de Loire pour lancer des visites adaptées aux déficients visuels a aussi été lancé.

            L’amie des enfants

            Orléans a intégré cette année le réseau « Ville amie des enfants », créé par l’Unicef. Dans ce cadre, 27 bancs seront décorés de contes, réalisés par des élèves des écoles élémentaires, avec un auteur ou un illustrateur en centre-ville. Début mai, des jeux de l’oie, labyrinthes et des marelles sur le sol viendront les rejoindre !

          • FLOPS

            L’ex-directeur d’école condamné

            La Justice a condamné l’ancien directeur d'une école maternelle d’Ingré à trois ans de prison avec sursis et mise à l’épreuve pour détention et diffusion d’images pédopornographiques entre le 1er janvier 2013 et mars 2017. Outre une obligation de soins, l’homme, âgé de 47 ans, est interdit d’exercer une activité en lien avec les mineurs.

            Stationnement gênant !

            Christian Dumas, le maire d’Ingré, a exprimé la semaine dernière sur Facebook son exaspération face à un nouvel épisode de stationnement illégal des gens du voyage sur sa commune. Le maire PS, qui a saisi le préfet, dénonce une situation qui perdure, malgré l’intervention de la police municipale et un arrêté d’interdiction.

            Un mariage…enflammé

            C’est un feu d’artifice, tiré par les invités d’un mariage, qui serait à l’origine, samedi 20 avril, d’un incendie ayant ravagé la toiture d’une maison à Fay-aux-Loges ! Ce feu d’origine involontaire proviendrait d’une fusée tirée lors du cortège nuptial des voitures. L’un des engins aurait enflammé la haie voisine de la maison et le feu se serait propagé…