Le clin d'oeil

Les Brèves

    Deux appartements « refuges » créés à Orléans

    Violences conjugales

    Après avoir créé le « téléphone grand danger » à destination des femmes et des hommes battus, Orléans bouge encore contre les violences conjugales. À partir du 1er septembre prochain, deux appartements, « adresses refuges » et gardées secrètes, seront à disposition des femmes victimes de violence. Pendant quinze jours consécutifs, six femmes pourront y vivre et s’y reconstruire. Ce nouveau dispositif a été initié il y a maintenant deux ans par le Centre communal d’action sociale de la Ville (CCAS), la CAF, la CPAM ainsi que par deux élues, Dominique Tripet et Alexandrine Leclerc.

    Mais le projet ne devrait pas s’arrêter là : au printemps 2019, un immeuble sécurisé doit ouvrir, à Orléans, pour accueillir toujours pendant quinze jours les victimes (femmes et hommes) de violence et leurs enfants. Elles devraient ensuite être aidées par des associations locales (L.A.É, CIDFF et encore le Planning familial) et bénéficier d’une domiciliation au CCAS. Une couverture de droits (allocations familiales, aides au logement, etc.) devrait également leur être proposée.

    Les Brèves

      En direct

      Les Brèves

      • Sur les quais

        Orléans

        Cela avait été une réussite l’année dernière, mêlant à la fois facilité de déplacement et réappropriation des espaces naturels ligériens. La navette fluviale « BatOLoire » mise en place par Orléans Métropole reprend donc du service pour relier la rive droite et la rive gauche de la Loire à partir du samedi 23 juin et ce jusqu’au 26 août. Une opération menée en collaboration avec l’association Merci la Loire. 

      • Pitaya... sur le grill

        L’ouverture d’un nouveau restaurant est toujours un pari difficile, surtout quand il s’agit de mêler qualité et rapidité de service. L’enseigne qui a pris ses quartiers rue de Bourgogne et spécialisée dans la cuisine thaïlandaise a souffert de l’intérêt de sa clientèle. La curiosité de cette dernière a même poussé à interrompre le service plus tôt en fin de semaine dernière tellement la cuisine, pourtant bien organisée et très vive dans ses gestes, ne parvenait pas à suivre. Malgré ces petites difficultés, impossible de ne pas affirmer que l’ouverture n’est pas un succès. Ce fut même un succès qui dépassa les attentes et les capacités de production. 

      • Participez... phase deux

        Le budget participatif a pris du volume cette année avec une enveloppe de 300 000 euros, soit trois fois plus que l’année dernière. Les Orléanais ont ainsi pu faire leurs propositions dont une quarantaine ont été retenues après avoir épuré celles qui, techniquement n’avaient aucune chance d’aboutir. Il reste maintenant à faire émerger de la quarantaine de projets restants ceux qui verront le jour par la seule volonté populaire. Alors à vos clics citoyens (https://participons.orleans-metropole.fr)

        vous avez jusqu’au 8 juillet.

      • Des bonbons ou la cantine !

        Orléans

        Mini mouvement de révolte à la cantine de l’école des Guernazelles, à Orléans-La Source : à chaque table, il devait y avoir un élève de chaque niveau, du CP au CM2, jusqu’à la fin de l’année. Mais les CM2 ne l’ont pas entendu de cette oreille et ils ont lancé la rumeur qu’ils n’allaient plus manger mis à part des bonbons ! Finalement, pour leur plus grande joie, ils resteront ensemble à l’heure du repas. 

      • Sports de Plage en ville

        Saint-Jean-de-Braye

        Samedi 23 juin, l’événement Sports de Plage ouvre pour sa 5e édition dans le complexe du Petit Bois. Des ateliers autour des arts martiaux, du tennis de table, de la pétanque, du Mölkky et encore du tennis ballon sont proposés par des éducateurs sportifs et des associations. Pour sensibiliser au « sport-santé », la ville de Saint-Jean-de-Braye organise également un village de promotion de l’activité physique, le jour de l’inauguration. L’événement se tient jusqu’au 20 juillet.

      • Le port, encore labellisé

        Briare

        Pour la 11e année consécutive, le port de Briare a reçu le label Pavillon Bleu d’Europe, un titre qui se veut symbole d’une grande qualité environnementale. Cette distinction est un atout touristique considérable d’autant que Briare est le seul port fluvial à la recevoir dans le Centre-Val de Loire. Chaque année, « 400 000 » touristes passent dans la commune.

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        Épée d’argent

        L’escrimeuse orléanaise Cécilia Berder a décroché la médaille d’argent aux championnats d’Europe en individuel. Elle a été battue 15 à 10 en finale face à une joueuse russe. Une belle victoire étant donné ses douleurs à la hanche : elle a tout donné et on peut l’en féliciter !


        Une accession méritée

        Après avoir arraché une victoire face au FC Rouen dimanche dernier, les footballeuses de l’USO montent en D2 ! Cela faisait treize ans qu’elles avaient quitté cette division. C’est une étape de plus pour le club mais également pour le foot féminin.


        Doyenne du bac

        Dans l’académie d’Orléans-Tours, la doyenne des candidats au baccalauréat a 71 ans et habite en Indre-et-Loire. Pour prouver à ses petites-filles qu’elle peut avoir une mention sans réviser, cette ancienne prof de lettres classiques français-latin-grec (rien que ça) a décidé de se lancer ce défi. Alors, mention « très bien » ?

      • FLOPS

        Théâtre de parking

        L’humoriste Dieudonné s’est produit sur un parking privé à Fay-aux-Loges, deux heures après l’annonce du spectacle. Problème : le propriétaire des lieux affirme qu’il pensait accueillir un spectacle de théâtre venu d’Eure-et-Loir… Près de 300 personnes se sont déplacées. Il n’y a pas eu de heurts.


        La médecine s’éclipse

        L’association Eclipsa lance une bouteille à la mer à propos de la « maison médicale du CHRO que personne n’arrive à trouver ». Elle estime qu’un tel établissement « aurait le mérite (…) de décongestionner les urgences et de permettre aux personnes sans médecin traitant d’avoir accès aux soins ». Qu’en pense l’ARS ?


        Le grand plongeon

        Un majeur et deux mineurs ont forcé six casiers aux Balnéades, à Ardon. Cartes bancaires, bijoux, clef de voiture (une Mercedes)… Sacré butin ! Les compères sont d’ailleurs repartis avec la fameuse Mercedes. Ils ont été interpellés rapidement.

      Les Brèves

        Retour de la croissance

        Industrie routière régionale 

        Après une décennie de réduction d’activité, les constructeurs de routes de la région Centre-Val de Loire ont retrouvé le chemin de la croissance en 2017 avec une progression de 5% du chiffre d’affaires. Pour autant, si les indicateurs à court terme se montrent encourageants, le manque de visibilité nuit à l’ensemble de la filière.

        Réunis au Lab’O, les industriels de la route en région Centre-Val de Loire ont enregistré un regain d’activité en 2017. « Le chiffre d’affaires des 59 entreprises du secteur a atteint 525 M€, en progression de 5% » s’est félicité Philippe Bisi, le président de Routes de France Centre-Val de Loire, nouveau nom du Syndicat Professionnel Régional de l’Industrie Routière.

        Mais pour ce qui est de l’avenir, Philippe Bisi est plus inquiet : « Notre région manque de grands projets structurants. Si l’on excepte la mise à 2 x 2 voies de la RN 154 Dreux-Chartres-Orléans dont la déclaration d’utilité publique devrait être signée avant fin juillet pour un lancement des travaux en 2022, nous n’avons pas de visibilité au-delà ». Autre dossier qui semble marquer le pas : les investissements sur l’A10 dans le cadre du plan de relance autoroutier. L’enquête publique a bien eu lieu, « mais la question du financement reste à boucler. De même, le projet de ligne à grande vitesse Paris-Orléans-Clermont-Lyon, qui comprend des aménagements routiers, est reporté à un horizon très lointain » ajoute Philippe Bisi. Pas de quoi, en effet, regarder l’avenir avec un trop grand optimisme même si 2018 devrait tout de même conforter les bons chiffres de l’année dernière.

        Les Brèves

          Dernière minute

          Les Brèves

          • J.-P. Sueur soutient l’Arboretum

            Suite à l’annonce de la fermeture au public de l’Arboretum des Barres, Jean-Pierre Sueur, sénateur du Loiret, a demandé au ministre de l’Agriculture d’apporter les moyens financiers à l’Office national des forêts afin de maintenir l’ouverture du site. Ce dernier constitue une collection d’arbres et d’essences du monde entier. Il est l’un des atouts touristiques de la région Centre-Val de Loire.

          • Florian Thauvin, Ingréen au grand cœur

            Avez-vous entendu parler du vol d’une poussette adaptée d’un enfant handicapé ? Touché, le footballeur Florian Thauvin, originaire d’Ingré, en a intégralement financé une toute nouvelle, soit une poussette à 1 200 €. Certes, par rapport à son salaire annuel, cette somme n’est pas élevée. Mais ce geste solidaire a ravi la famille du jeune garçon handicapé et montre que, malgré la célébrité, certains œuvrent toujours pour les autres.

          Ils ont dit

          Les Brèves

          • Les jeunes socialistes du Loiret

            « Olivier Geffroy ne conduit qu’à submerger de missions nos forces de l’ordre déjà surchargées. Encore pire, en préconisant « les contrôles dans les établissements avec des chiens », il prouve son désintérêt des citoyens et de la jeunesse. »

          LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

          Les Brèves

          • 12 000

            C’est le nombre de spectateurs que le Grand U a accueillis, les 16 et 17 juin, pour deux journées dédiées aux artistes émergents et aux groupes locaux. Confirmation que cet événement, qui se déroule depuis plus de deux décennies à Saint-Jean-de-la-Ruelle, soutenu aujourd’hui par la Métropole d’Orléans, est l'un des grands rendez-vous de l’année musicale dans la Métropole.