Le clin d'oeil

Les Brèves

    La prison devient aqualudique

    Projet

    C’est une des annonces surprises du conseil municipal qui s’est tenu lundi après-midi. Quelques heures à peine après la délibération du jury, le maire a annoncé la fin d’un long feuilleton – qui n’est pas encore arrivé à son épilogue néanmoins – avec la désignation de l’entreprise qui portera le projet de centre aqualudique en lieu et place de la prison désaffectée. La particularité du projet présenté par le groupe Bouygues et de l’architecte Nicolas Michelin : s’étendre sur 2 000 m² d’espaces végétalisés avec des arbres de hautes tiges, créant une coulée verte en cohérence avec le projet du Muséum d’Orléans pour la Biodiversité et l’Environnement.

    « Un équipement fonctionnel et émotionnel » commentera Stéphanie Anton, adjointe en charge du développement durable, qui sera parfaitement adapté à l’utilisation en parallèle des différents bassins par des familles, des scolaires et des nageurs loisirs, sans oublier les activités bien-être qui se multiplient dans les bassins (aquagym, aquabike...). Nouveauté en revanche avec la création d’un simulateur de glisse pour le surf qui devrait ravir les amoureux de la glisse en manque d’expérience.

    Muriel Sauvegrain, premier maire adjointe et présidente du Jury, a précisé l’importance de cette intégration, mais également le soin apporté à la bonne gestion de l’eau et de l’énergie. Un élément repris par Jean-Philippe Grand, conseiller municipal EELV, qui évoquait un vrai sens « de l’intégration du bâtiment avec un grand " E " pour environnement ».

    Mais qu’en est-il de la prison ? L’État aurait-il cédé face à l’insistance de la municipalité ? « La prison est maintenant passée par décret en inutilité publique, explique Olivier Carré, maire d’Orléans, ce qui veut simplement dire qu’il est désormais aliénable et les discussions se poursuivent concernant le prix d’acquisition. Mais rien ne semble maintenant empêcher le centre aqualudique de voir le jour ». Une réaction d’autant plus compréhensible que la Garde des Sceaux a donné son accord pour que le Quartier de Préparation à la Sortie (QPS) soit construit aux Groues, libérant ainsi la pression qui s’exerçait sur le vieux bâtiment installé dans le quartier de la gare.

    Visiblement, à force de mouiller le maillot avec conviction sur ce dossier, la municipalité semble dorénavant prête pour le grand plongeon.

    Les Brèves

      En direct

      Les Brèves

      • SOS Médecins

        Loiret

        À partir du 1er juin, SOS Médecins 45, service médical d’urgence disponible tous les jours 24 h/24, arrêtera les consultations du midi. La cause ? Lesdites consultations durent jusqu’à 17 h et les « urgences médicales » passent à la trappe. Les huit médecins de l’équipe se concentreront donc sur la permanence des soins et les visites à domicile. Les consultations continueront tout de même le soir et le week-end.

      • L’économie circule au BRGM

        Orléans

        Au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) d’Orléans, une plateforme consacrée à l’économie circulaire et aux écotechnologies va être installée en 2019. Mais déjà, des scientifiques travaillent sur le sujet : ils recherchent un meilleur traitement des ressources minérales et des déchets des ordinateurs et des télévisions, notamment les déchets de cartes électroniques. L’objectif est d’en recycler les métaux (cuivre, zinc, nickel, cobalt…) et de les réinjecter dans d’autres filières afin « d’économiser les ressources primaires ». 

      • Open de France de Dodgeball

        Orléans

        Pour la première fois, Orléans accueille l’Open de France de Dodgeball, un tournoi national. Onze équipes, toutes catégories confondues, se disputeront le titre de champion au gymnase de l’Argonaute, le samedi 19 et le dimanche 20 mai. L’entrée est libre : l’idéal pour soutenir l’équipe du Dodgeball Club d’Orléans ou pour découvrir ce sport.

      • Une lettre au Premier Ministre

        Ingré

        Lors des fêtes johanniques, Christian Dumas, le maire d’Ingré, a fait parvenir une lettre à Édouard Philippe, le Premier ministre. Il y expose les difficultés de la commune à maintenir une qualité de services publics, « en particulier pour ceux qui sont dans les situations les plus fragiles », et un niveau d’investissement « élevé, pour soutenir l’emploi ». Il précise également que les aides de l’État diminuent sans cesse et que, dans le même temps, les charges augmentent ; ce constat est contraire à ce qui a été promis par le gouvernement. « Nous avons sans doute mal compris les choses, ironise quelque peu Christian Dumas. Mais si nous avons bien compris, un problème de confiance peut survenir entre la Ville d’Ingré et l’État. »

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 340

        C’est le nombre d’élèves supplémentaires inscrits pour la rentrée 2018 dans les classes de maternelles et de primaire à Orléans. Déjà, en septembre 2017, une hausse de 200 élèves a été notée, portant ainsi le nombre total d’écoliers orléanais à 10 300. La prochaine rentrée scolaire, le 3 septembre, sera également impactée par une nouvelle organisation, celle de la semaine des quatre jours (lundi, mardi, jeudi et vendredi).

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        En transition

        À la place du projet de village Décathlon à la Bissonnerie, à Saint-Jean-de-Braye, le collectif SPLF 45 veut créer une zone agricole et naturelle protégée. Des membres du collectif ont commencé à créer un jardin pour planter des légumes. Légumes qui pourraient servir à la préparation de repas partagés.

        Reine du tatami

        Licenciée du Budokan Orléans, Anne-Laure Florentin a décroché un troisième titre de championne d’Europe consécutif. La karatéka, qui concourt dans la catégorie des + 68 kg, a remporté la finale 3 à 0. Et si elle récidivait aux mondiaux, en novembre ?

        Un cimetière naît

        Après plusieurs années de demandes de la part des habitants, le quartier de La Source va être doté d’un cimetière multiconfessionnel. Pour cela, les représentants des différentes religions ont rencontré les élus. Le cimetière sera créé entre le BRGM et la gare de Saint-Cyr-en-Val, un endroit boisé. Il doit ouvrir en septembre 2019. 

      • FLOPS

        Fermeture définitive

        Mauvaise nouvelle pour les gourmands et pour le commerce orléanais : installée à Place d’Arc depuis octobre 2016, HR Factory, enseigne de yaourts glacés et de crêpes garnies, a mis la clef sous la porte à la fin de la semaine dernière. Rien n’annonçait cette fermeture soudaine.

        Lourde facture

        Le 21 juin, Claude Fousse, ex-président de l’USO, et Philippe Boutron, président de l’USO, seront jugés devant le tribunal correctionnel d’Orléans pour « abus de biens sociaux, faux et usage de faux et faux en écriture comptable ». Présumés innocents, ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

        Danger au tournant

        Deux cousins, une course avec deux voitures, une rue étroite à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, un vélo… Et un accident évité de justesse : l’un des conducteurs a donné un coup de volant pour esquiver le cycliste et la voiture a chuté une dizaine de mètres plus bas. L’autre automobiliste, son cousin, a été interpellé. Il était alcoolisé.

      Les Brèves

        Jeunes et sapeurs-pompiers...

        Engagement citoyen

        L’engagement était au cœur des discours durant cette ultime journée des fêtes johanniques. Mais c’est aussi au cœur du défilé militaire que l’on a pu avoir la démonstration que cet engagement était une réalité tangible. Avec ses forces, celles qui ont défilé devant les officiels, mais aussi avec ses faiblesses, notamment au niveau des effectifs.

        Les jeunes sapeurs-pompiers avaient certes fière allure, mais leur nombre ne cesse de se réduire. Pourtant, cette capacité à entrer dans les rangs de ces soldats du feu en herbe n’est pas seulement la marque d’une volonté d’engagement auprès des populations, mais aussi une école de discipline, de rigueur qui ne fera que compléter les savoir-faire qu’il faudra valoriser plus tard, lors d’une recherche d’emploi.

        Alors si vous avez eu 12 ou 13 ans dans le courant de l’année 2018, que vous voulez porter l’uniforme et le respecter, que votre niveau scolaire est satisfaisant... Vous pouvez entamer le cursus de formation durant quatre années.

        Pour cela, il faudra évidemment passer quelques tests physiques et écrits mais avant cette étape dont il ne faut pas craindre les résultats, encore faut-il s’inscrire dans la démarche avec sérieux et sans s’enflammer. Alors pour rentrer dans le corps des sapeurs-pompiers un clic et un peu de passion suffiront.

        Dossier à télécharger sur : sapeurpompierorleanssud.free.fr ou par mail bureaujspsud@gmail.com 

        Les Brèves

          DERNIÈRE MINUTE

          Les Brèves

          • Une ex-détenue veut aller en prison

            Vendredi dernier, une détenue du centre pénitentiaire d’Orléans a été libérée. Mais elle a refusé de quitter les lieux et a demandé à réintégrer la prison. Arrivée jeudi, elle en est ressortie le lendemain car sa peine a été commuée en travail d’intérêt général (elle a été condamnée, en 2016, à un mois de prison pour avoir agressé un chauffeur de bus). N’en démordant pas, elle a dormi dehors, devant l’établissement. Finalement, elle a été conduite, non sans mal, à l’hôpital Daumezon.

          Il a dit

          Les Brèves

          • Laurent Baude, maire de Semoy

            « Quand il y a une pollution, c’est rare que ce soit décelé. On le découvre au niveau du pont de l’Égoutier, à ciel ouvert. Des particuliers mal intentionnés déversent des choses dans le réseau des eaux pluviales. Je demande qu’un bassin tampon soit créé rue de la Monnerie, par la Métropole. J’ai réservé du foncier pour cela. »