Le clin d'oeil

Les Brèves

    La grande escroquerie de France Éoliennes

    Tribunal d’Orléans

    Entre 2006 et 2009, la société France Éoliennes, alors basée à Fay-aux-Loges, avait démarché des particuliers et des agriculteurs dans toute la France afin d’installer des éoliennes domestiques sur leurs terrains et réduire leurs factures électriques. Jusque-là, l’initiative était louable pour la transition vers les énergies vertes. Mais il se trouve que ces éoliennes, fabriquées en Chine, étaient de mauvaise qualité. Certaines n’ont même jamais fonctionné correctement. Autre problème : les hélices fournissaient une puissance de 3 kilowatts, alors que la promesse était de 5 kilowatts. En juillet 2009, France Éoliennes a finalement été placée en liquidation judiciaire avec un passif de cinq millions d’euros. Après une information judiciaire de sept ans, 596 victimes, originaires de toute la France, ont été recensées.

    Jusqu’à 375 000 € d’amende

    Le procès de France Éoliennes a commencé ce lundi au tribunal correctionnel d’Orléans. Pour l’occasion, et à la vue du nombre de victimes (une cinquantaine de parties civiles présentes), l’audience s’est exceptionnellement déroulée dans la grande salle de la Cour d’Assises et était retransmise en visioconférence dans une salle voisine.

    Dans cette affaire, les trois ex-dirigeants de cette société loirétaine sont mis en cause. Le directeur encourt cinq ans de prison et 375 000 € d’amende. Il aurait eu connaissance de l’impossibilité de remplir ses engagements en termes de livraison, mais aurait continué à signer des commandes et à réclamer des acomptes. Les deux autres dirigeants sont poursuivis pour tromperie sur la marchandise et pour complicité d’escroquerie. Quant au PDG de la société, également dans le collimateur de la justice, il doit répondre d’abus de biens sociaux, ayant semble-t-il utilisé la carte bancaire de la société à des fins personnelles.

    Les Brèves

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 4 360

        C’est le nombre de tonnes de sel utilisées pendant vingt-cinq jours d’interventions dans le cadre du plan de viabilité hivernale du Loiret. L’an dernier, 2 740 tonnes « seulement » avaient été déversées. 

        Deux événements neigeux ont marqué le Loiret ces dernières semaines, début février avec des conditions difficiles de circulation, et fin février avec une vigilance orange neige et verglas. Au total, 310 agents et 26 camions saleurs et déneigeurs ont été mobilisés sur les 3 619 km de routes gérées par le Département.

      En direct

      Les Brèves

      • Un pédophile présumé arrêté

        Loiret

        Deux tentatives de viol sur des fillettes de dix ans à Fleury-les-Aubrais et un viol (fellation) d’une jeune fille de 13 ans, c’est ce pour quoi un Orléanais de 28 ans a été arrêté jeudi dernier. Il a pu être identifié grâce aux témoignages des trois victimes. Ces dernières ont porté plainte il y a une quinzaine de jours. L’homme a été placé en garde à vue et incarcéré samedi suite à sa mise en examen. Il a reconnu les faits.

      • Restauration du pont-canal

        Briare

        Pour la première fois, Voies navigables de France lance une opération de restauration de voie fluviale. Et ça se passe au pont-canal de Briare, dans le Loiret. L’édifice attire 300 000 visiteurs chaque année. Si la première phase des travaux a commencé en novembre dernier, Voies navigables de France espère recueillir 150 000 € d’ici le mois de décembre via le mécénat d’entreprises et les contributions des particuliers. Pour en savoir plus, il faut se rendre sur le site de la Fondation du Patrimoine. 

      • Un Parlement des écrivaines francophones

        Orléans

        En 2016, lors des Voix d’Orléans, la journaliste et écrivaine tunisienne Fawzia Zouari avait proposé de créer un espace de prise de parole pour les femmes écrivaines. Ce sera chose faite dès la fin du mois de septembre, à Orléans, où le tout premier Parlement des écrivaines francophones sera lancé. L’objectif d’un tel projet ? Permettre l’échange entre les cinq continents grâce à une langue commune, le français, mais également permettre d’entendre une voix toujours minoritaire, celle des femmes.

      • La piscine est ouverte

        La Source

        Au début du mois de mars, il y avait eu un petit couac sur la date de sa réouverture. Finalement, depuis la semaine dernière, le grand public peut profiter de la piscine éphémère de La Source, installée Place Albert-Camus. Celle-ci propose, en extérieur, une eau à 27-28°C durant toute l’année. Deux bassins de 25 et 12 m (en longueur) sont mis à disposition des nageurs en attendant la fin du chantier du Complexe Nautique de La Source, prévue en septembre 2019. La piscine éphémère sera ouverte tous les jours de la semaine. Mais attention, fermeture au public le dimanche après-midi !

      • Un piano, des virtuoses

        Orléans

        Pendant dix jours, les quarante-deux candidats du 13e concours international de piano d’Orléans ont joué sur les scènes de la Salle de l’Institut et du Théâtre. La Française Maroussia Gentet a décroché le Premier Prix mention spéciale Blanche Selva. Elle a également reçu, entre autres, le Prix des étudiants du Conservatoire, le Prix André Jolivet et le prix de la Sacem. Nathalie Kerrien, adjointe au maire d’Orléans chargée des affaires culturelles, lui a remis la médaille de la ville. Dans le palmarès, Maroussia Gentet est suivie par Hyeonjun Jo et Miharu Orgura.

      • Sortez couverts !

        Orléans

        En 2018, près de 37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde, dont 150 000 en France. Pour informer sur cette maladie sexuellement transmissible, le collectif de lutte contre le VIH se mobilise samedi à Orléans dans le cadre du Sidaction 2018. Il sera présent au marché du quai du Roi ainsi que sur la place du Martroi pour sensibiliser les Orléanais.

      • La médiathèque sur Youtube

        Saran

        Depuis septembre dernier, la Médiathèque de Saran a lancé sa chaîne de vidéos YouTube : « Le Grand Méchant Book ». Chaque semaine, un livre, pour adulte ou pour enfant, y est présenté. Pour aller plus loin, les élèves du club Romanjoie du Centre de documentation et d’information (CDI) du Collège Montjoie de Saran préparent leur « booktube » avec la médiathèque. Une initiative qui permet l’ouverture culturelle et donne envie de bouquiner.

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        De l’or en barres

        On se croirait presque dans Charlie et la Chocolaterie ! Pour Pâques, le chocolatier orléanais Sébastien Papion a placé dix tickets d’or dans ses créations chocolatées. Si vous en trouvez un, vous pourrez déguster 1 kg de « vraie » pâte à tartiner. Gare à l’indigestion, tout de même...


        De bonnes ondes…

        En décembre 2016, une dizaine de demandeurs d’emploi seniors avait réalisé leur propre émission de radio, En quête d’emploi, diffusée sur France Bleu Orléans. L’idée était de se former en vue d’une réinsertion professionnelle. 80 % d’entre eux ont, depuis, retrouvé un job !


        Preum’s !

        Les joueurs de l’OLB et de l’ADA Blois se livrent à un sacré chassé-croisé en tête de la Pro B de basket. Vendredi dernier, les Orléanais ont récupéré leur première place au classement à la faveur de leur victoire à Caen et de la défaite de Blois face à Roanne. Les Loir-et-Chériens avaient confisqué à l’OLB son siège de leader en venant s’imposer début mars au Palais des Sports…

      • FLOPS

        Complètement déboutée

        La République Populaire de Chine a refusé le visa de Dominique Tripet, élue orléanaise communiste, pour le voyage officiel de la délégation orléanaise à Yangzhou, en avril prochain. La cause de ce refus ? Un voyage que l’élue a effectué en Turquie en 2015. « Mais cela devrait s’arranger », a-t-elle affirmé. Ouf !


        Orléans déraille !

        La Fédération française des usagers de la bicyclette a publié le premier baromètre des villes cyclables. Orléans s’y classe 13e sur 29 parmi les villes ayant entre 100 et 200 000 habitants. L’appréciation n’est guère meilleure : le « climat vélo » y est ressenti comme « plutôt défavorable », avec un gros point faible concernant la sécurité…


        Ça cogne en Bourgogne…

        Transféré à Auxerre à l’été dernier, l’ancien milieu de terrain de l’USO Mickael Barreto s’est illustré le week-end dernier en se fritant avec… l’un de ses propres coéquipiers. L’image, cocasse, a fait le tour de la planète sport. C’est ça de quitter l’air pacifique du Loiret…   

      Les Brèves

        Jean-Pierre Door bien placé

        4e circonscription du Loiret

        Dimanche dernier, les électeurs de la 4e circonscription du Loiret, dans le Montargois, ont de nouveau été convoqués aux urnes pour des élections législatives partielles. En effet, la réélection de Jean-Pierre Door (Les Républicains) en juin dernier avait été invalidée par le Conseil constitutionnel en décembre. Il avait, à l’époque, été élu avec… huit voix d’avance sur sa rivale de LREM, Mélusine Harlé. Le premier tour de cette élection bis, dimanche dernier, a vu le député sortant recueillir 38,20 % des voix, un score meilleur qu’en juin (23,78 % au premier tour). Juste derrière, on a de nouveau retrouvé Mélusine Harlé (LREM), qui a recueilli 20,20 % des voix (28,56 % au premier tour de juin 2017). Tous deux se sont qualifiés pour le second tour, qui aura lieu ce week-end.

        Peu de suspense

        « Ce scrutin confirme un désaveu pour les candidats de la majorité présidentielle, donc du gouvernement », a plastronné l'indéboulonnable Jean-Pierre Door après ce premier tour. Un jugement à mettre en rapport avec l’abstention, qui a atteint 69,64 %, dimanche dernier, soit beaucoup plus qu’au premier tour du mois de juin 2017 (51,04 %). Il reste cependant peu probable que Jean-Pierre Door ne retrouve pas les bancs de l’Assemblée la semaine prochaine, même si le Parti socialiste du Loiret (6,65 % pour ce premier tour) a affirmé combattre le candidat LR, qui incarne, selon lui, « la droite de monsieur Wauquiez ». Les socialistes locaux se sont cependant gardés de soutenir explicitement Mélusine Harlé. 

        Les Brèves

          DERNIÈRE MINUTE

          Les Brèves

          • L’A10 s’élargit

            Le projet d’élargissement de l’autoroute A10 au nord d’Orléans, sur une portion de 16 kilomètres gérée par Vinci, serait en bonne voie. La commission d’enquête publique a rendu un avis favorable au préfet du Loiret. Deux réserves concernent tout de même le positionnement d’un bassin d’orage à la Chapelle Saint-Mesmin et l’accès au nouveau parking de covoiturage d’Orléans-Nord. Mais cela resterait purement « technique ». Le chantier pourrait ainsi commencer cet automne. Il devrait durer sept ans et coûter 222 millions d’euros.

          ILS ONT DIT

          Les Brèves

          • Claude Huyghues , conseiller municipal d’opposition à Saint-Jean-de-la-Ruelle

            « Vous (Christophe Chaillou, maire de Saint-Jean-de-la-Ruelle, NDLR) avez décidé de refaire le terrain de Paul Bert (Saint-Jean-de-la-Ruelle), plus long, plus large et (…) en gazon synthétique. Ce choix de revêtement nous inquiète, nous référant aux recommandations des médecins du sport qui préconisaient de ne pas entraîner les jeunes sur ces terrains, sources possibles d’entorses graves et également d’infections en cas de coupure… »

          • Marie-Solange Petit, secrétaire générale de la CFDT Retraités du Loiret

            « La CFDT Retraités soutient ce jeudi les personnels des services à domicile et établissements pour personnes âgées (…) L’insuffisance de personnel a des conséquences sur la dégradation des soins, des prestations et de la qualité de services aux usagers. Les prévisions d’évolution de la population retraitée imposent dès maintenant d’anticiper des investissements et des équipements nécessaires à son mieux vivre. »

          PARC FLORAL

          Les Brèves

          • Un parfum de Nouvelle-Orléans...

            Depuis le 20 mars, jour du printemps, le Parc Floral d’Orléans-La Source ouvre ses portes à une nouvelle programmation. La 8e édition du Salon des Arts du Jardin, les 7 et 8 avril, va rendre hommage au récent jumelage de la cité johannique avec La Nouvelle-Orléans. Ce sera aussi l’occasion de marquer le 300e anniversaire de la fondation de la Nouvelle-Orléans. Anne-Marie Royer-Pantin donnera donc une conférence sur le grand voyage des arbres entre les deux villes précitées.