Les Brèves

    « Orléans, c’est bouillant ! »

    Keen V en concert

    Le chanteur rouennais, en tournée pour son album 7, passe le 10 mars par le Zénith d’Orléans, d’où il garde un excellent souvenir…

    B.V

    Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, une chose est sûre : ce Keen V est un bon gars. Pour certains artistes, répondre à la chaîne aux médias au cours d’une après-midi « phoning », comme on dit dans le milieu, est souvent perçu comme une corvée. À l’inverse, au bout du fil, l’interprète de Mademoiselle Valérie fait le boulot avec un supplément de sincérité qui ne semble pas feint. Le garçon dit toutefois ne pas vraiment goûter à la promo. On lui fait remarquer qu’il est pourtant là, avec nous, en train de vendre son spectacle. « Oui mais là c’est pas pareil, on discute ! », répond-il du tac au tac, sans tortiller du bassin.

    Pour la faire courte, le chanteur aux près d’1,5 million de disques vendus a entamé fin février une tournée de 25 dates qui le mène ce samedi à Orléans. « J’y ai déjà joué et, avec Nantes, c’est un de mes meilleurs souvenirs, jure-t-il. Y a des endroits où tu sais que ça va être moyen, et d’autres où tu as vraiment envie de retourner… » Pour ce show qu’il rode depuis le 23 février, Keen V promet des surprises et de bons moments de déconne. « J’ai une relation de copains avec le public, j’aime bien quand il est un peu taquin… », confie le chanteur.

    « Il manque un truc… »

    En dix ans de carrière, les sept albums ont (presque) tous cartonné. Sa recette ? « La sincérité, avance-t-il. J’aime bien croire que les gens qui m’écoutent et viennent me voir ne sont pas bêtes. De toute façon, si je les prenais pour des cons, ils s’en seraient rendus compte... » Son dernier disque, 7, n’a pas fait exception à la règle. « C’est un bon album, mais il manque un truc, reconnaît honnêtement Keen V. Je n’ai pas mis de second degré… Je vous promets que sur le prochain, il y aura beaucoup moins d’amour ! »

    « si je prenais les gens pour des cons… »

    L’amour pour son public, il pourra le prodiguer à la fin de son concert orléanais, où il viendra, comme souvent, s’adonner au rituel des selfies et des autographes. Il avoue pourtant avoir longtemps douté de sa légitimité et rechigné à la célébrité. « Avant, quand on m’arrêtait dans la rue, je disais : " arrête tes conneries, je ne suis personne ! " » L’âge et le temps sont passés par là, et Keen V a volontiers joué, grâce aux réseaux sociaux, la carte de la proximité. Au point, dit-il, d’en avoir perdu un peu le sens de l’orthographe… « Moi qui ne faisais pas beaucoup de fautes, à force de lire des trucs pas toujours bien écrits, j’en fais de plus en plus. Faudrait peut-être que je fasse un stage de CM1 ! », s’esclaffe-t-il, en assumant n’être pas non plus très copain avec les maths... Après Danse avec les stars, le verra-t-on un jour dans Des chiffres et des lettres ?

    Plus d'infos

    Keen V en concert. Samedi 10 mars à 20 h. Tarifs : de 34 à 52 €.

    Réservations points de vente habituels.

    Les Brèves

    • En bref

      Orléans : C’est « OCI » à l’affiche

      Le coup d’envoi du Concours International de Piano a été donné ce jeudi et se poursuivra jusqu’au 18 mars, jour des finales. En attendant, la première épreuve se déroule à partir de ce vendredi à la Salle de l’Institut, où 42 candidats de quinze nationalités différentes vont se succéder tout le week-end pour interpréter deux études de virtuosité. Chacun aura 25 minutes pour se démarquer.


      Olivet : Le futur s’expose

      Jusqu’au 24 mars, l’avenir proche de la deuxième commune du Loiret est à visualiser tout au long de l’expo « Olivet, une ville en mouvement », qui se tient dans le salon Bleu de la mairie. L’ensemble des grands projets portés par la Ville y sont explicités (Zone Agricole Protégée, réhabilitation du centre-bourg, nouvelles maisons médicales). Le samedi, des élus sont de permanence pour répondre aux questions.


      Orléans : Questions pour un shampooing

      La Tribune HebdO a plusieurs fois présenté dans ses pages la philosophie du mouvement Zéro Déchet et les actions menées par son antenne locale à Orléans. Celle-ci a prévu, ce dimanche, une conférence-atelier chez Yoga-Matik, au 48, rue de la Charpenterie (14 h-17 h). Le thème : « comment se laver les cheveux sans shampooing ? » L’association orléanaise des chauves et des porteurs de moumoutes nous fait savoir qu’elle a déjà la réponse. 

    Les Brèves

      Mardi 13 mars : Philippe Croizon entre en scène

      Grande conférence à Orléans

      Qui ne connaît pas Philippe Croizon ? C’est cet homme que la France entière a vraiment découvert en 2010, lorsqu’il traversa la Manche à la nage, amputé de ses quatre membres. Un exploit phénoménal que cet ancien ouvrier métallurgiste a depuis dupliqué en d’autres contrées, puisqu’il a notamment participé au Dakar, l’an dernier, sur les routes d’Amérique du Sud. « Un homme au parcours exceptionnel qui nous donne une vraie leçon de vie », dit de lui Christophe Dupont, l’ancien président de l’OLB et désormais président du Rotary Orléans Beauce Sologne, qui l’a invité pour participer à une conférence exceptionnelle, le 13 mars au soir, au Théâtre d’Orléans.

      Comment rebondir ?

      Évidemment, le choix de faire venir Philippe Croizon n’est pas neutre, puisque le but est de récolter des fonds qui permettront à l’association Orléans Handisport de « renouveler plusieurs fauteuils de compétition » et au Comité Régional de l’Handisport de développer la pratique de la boccia, un sport proche de la pétanque et pratiqué par de nombreuses personnes souffrant de handicap. « Rebondir quels que soient les événements, apprendre à se reconstruire, à croire malgré tout en ses rêves, à se dépasser et se sublimer… » : c’est, selon Christophe Dupont, l’essence du message porté par Philippe Croizon, mais aussi l’état d’esprit qui animera cette soirée qui promet d’être riche en émotions.

      Les Brèves

      • Tout est possible !

        C’est l’appellation exacte de cette soirée à laquelle ont adhéré l’ensemble des Rotary Club d’Orléans Métropole et qui a permis de sensibiliser en amont des entreprises et des lycéens orléanais sur le thème du handicap et du dépassement de soi. Le temps fort de cette démarche se déroulera cependant le 13 mars au soir, avec la conférence de Philippe Croizon, laquelle sera suivie d’un échange avec le public. Les billets sont en vente sur billetweb.fr, au tarif de 20 €.