7 JOURS

Les Brèves

  • «Plantez des fleurs !»

    Orléans

    Serge Grouard était en forme, lundi, au conseil municipal. Alors que Stéphanie Anton, adjointe orléanaise au développement durable, venait de boucler sa présentation sur l’appel à projets « Cultivons nos villes », réalisé dans le cadre de la stratégie biodiversité de la commune, l’ancien maire d’Orléans s’est d’abord élevé contre le « massacre de la biodiversité planétaire. En un demi-siècle, on a fait disparaître la moitié de la vie… » Après ce sombre réquisitoire, Serge Grouard s’est montré nettement plus guilleret lorsqu’il a regretté que l’on trouvât encore « trop de béton moche dans les villes. Or, a-t-il poursuivi, il suffit parfois de planter des choses simples qui, souvent, ne demandent quasiment pas d’entretien… ». Et de s’adresser ensuite à Charles-Éric Lemaignen, le président de la Métropole : « Charles-Éric, plante des fleurs sur la tangentielle ! Planter des fleurs, ça ralentit les voitures, comme les radars ! » Ce à quoi lui a répondu l’intéressé : « je le ferai d’autant plus que c’est au conseil départemental de s’en charger ! » Quand c’est dit avec des fleurs... 

  • F. Montillot et les «cœurs battants»

    Orléans

    Lors du débat sur la subvention exceptionnelle accordée lundi dernier en conseil municipal par la Ville à l’OLB, les élus ont noté l’intervention enflammée de Florent Montillot pour défendre le soutien municipal au(x) club(s) sportif(s) professionnel(s) orléanais. Supporter déclaré de l’USO et de l’OLB, le maire-adjoint à l’Éducation a ainsi pris pour exemple la soirée du 7 avril, où plus de 8 000 Orléanais se sont déplacés pour voir les matchs, concomitants, des deux équipes locales. Florent Montillot a ainsi expliqué que les aides débloquées étaient à l’unisson des « cœurs battants des spectateurs » venus en masse supporter leurs joueurs le vendredi précédent. Une formule remarquée au milieu d’une tirade passionnée. « Il est journaliste sportif, maintenant ? », se sont d’ailleurs demandé certains élus à la fin de ce plaidoyer…

  • Les beaux gosses

    Orléans

    Le lapsus du Conseil municipal d’Orléans de lundi est sans doute venu de la bouche de Stéphanie Anton, adjointe au Développement durable. En s’adressant au conseiller sans étiquette (et ex-FN) Christophe de Bellabre, qui l’interrogeait sur la composition des jurys devant choisir les projets retenus dans le cadre de l’opération « Cultivons nos villes » (voir plus haut), Stéphanie Anton a commencé sa réponse par un : « M. de Bellâtre… ». Un malencontreux écorchage de patronyme auquel l’intéressé, visage de cire, n’a pas moufté. C’est que l’élu ne doit pas être habitué aux compliments dans l’hémicycle municipal…

  • Frédéric Delpy président de la FFH

    Fleury-les-Aubrais

    Lors des Journées nationales handisport, le comité directeur et la présidence de la Fédération Française Handisport ont changé. Le Fleuryssois Frédéric Delpy, quatre fois médaillé aux Jeux paralympiques (voir notre portrait que nous lui avons consacré en mars 2015) a été élu président de la FFH. Deux grands événements vont ponctuer son mandat. Le premier se déroulera le 24 mai prochain, lors de la cérémonie d’ouverture des 23es Jeux Nationaux de l’Avenir Handisport ; le second sera la semaine suivante, lors de l’ouverture du Handisport Open Paris 2017 d’athlétisme. Frédéric Delpy estime être « prêt à affronter de nouveaux défis, et notamment à l’horizon 2024 ». Une référence très claire à l’hypothèse d’accueillir cette année-là, pour Paris, les Jeux Olympiques et Paralympiques. 

  • Il est 7 h, Pâques s’éveille

    Orléans

    Ce n’est un scoop pour personne : Pâques a lieu ce dimanche. Pour l’occasion, l’œcuménisme sera de rigueur, puisque tous les chrétiens (catholiques, orthodoxes, protestants…) sont appelés à venir se rassembler le 16 avril au matin (à 7 h 03 très précisément…) au Campo Santo. « Pâques est au cœur de la foi chrétienne, c’est pourquoi, au-delà de ce qui nous sépare, nous proposons ensemble ce temps de célébration », a ainsi fait savoir l’Évêché. 

  • L’Université dit « non » à l’austérité

    Orléans

    Vendredi 7 avril, le conseil d’administration de l’Université d’Orléans a été convoqué pour se prononcer sur un plan pluriannuel de retour à l’équilibre, suite au fameux « trou » financier qui avait été évalué à 12 millions d’euros. Ledit plan prévoit 30 000 heures d’enseignement en moins ainsi que le gel de 41 postes entre 2017 et 2021, en plus des 12 postes gelés depuis 2016. Ce plan a été rejeté à 19 voix « contre » contre 11 « pour ».

  • L’Embrayage : un projet de street art

    Saint-Jean-de-Braye

    La première édition du Festival l’Embrayage, festival culturel, festif et populaire, se déroulera les 30 juin et 1er juillet. Une quarantaine de spectacles tous publics, des concerts et des performances artistiques participatives sont prévus dans le centre-ville de Saint-Jean-de-Braye. Parmi elles, une série de portraits d’Abraysiens, en grands formats, réalisés par l’artiste street art Sébastien Veniat. Pour ce faire, il souhaite rencontrer les habitants de la commune. Si vous avez envie de participer, il faut contacter le service culture de la mairie au 02 38 61 92 60.