Les Brèves

    Apprentissage : De nouvelles formations en 2017

    CFA d’Orléans Métropole

    Avec des diplômes qui touchent autant à la vente qu’au tourisme et à la fibre optique, le CFA d’Orléans Métropole intègre des jeunes de 16 ans jusqu’aux adultes de plus de 26 ans. Sa politique ? Toujours proposer des nouveautés en apprentissage.

    C.S.

    Depuis cinq ans, le CFA d’Orléans Métropole élargit son offre de formation, que ce soit dans les secteurs d’activités comme dans les niveaux proposés (du CAP au BTS). Tous les ans, une ou plusieurs nouveautés s’ajoutent donc dans une logique d’évolution des métiers existants, d’évolution du bassin d’emploi et des besoins des entreprises locales. « Il faut toujours être réactif, affirme Frédéric Briday, le directeur de l’établissement. Par exemple, avec le statut de communauté urbaine, et prochainement de métropole, il est intéressant de proposer des formations en tourisme. Pour les écoles et les enfants de 0 à 6 ans, on vise le CAP petite enfance. »

    Cette vision se tourne également vers l’arrivée massive de la fibre optique dans le département. De plus en plus de communes et de sociétés y sont reliées et de nombreuses entreprises cherchent des apprentis et des personnes formées. Alors, puisqu’il y a des débouchés, il est désormais possible, depuis le début du mois de mars, de suivre une formation de six mois pour acquérir le titre professionnel d’installateur de réseaux câblés de communication (niveau CAP). « À la différence d’un diplôme classique délivré par l’Éducation nationale, le cursus d’accès au titre professionnel est tourné à 90 % vers l’enseignement professionnel et l’apprentissage », précise le directeur.

    Dans la continuité, la suite du cursus va être ouvert dès septembre avec un autre titre professionnel. Un complément pour permettre au jeune d’avancer et de gagner en compétence en même temps que les évolutions du métier. Toujours en septembre, un BTS Fluide Énergie Domotique va aussi ouvrir. Ce sera la troisième classe de BTS proposée au CFA d’Orléans Métropole. Il permettra de former des techniciens aux mesures des systèmes d’énergie, mais aussi aux calculs pour diminuer la consommation énergétique. « C’est en prévision de la RT2020 », annonce Frédéric Briday.

    Du jeune à l’adulte

    Le CFA d’Orléans Métropole se divise en quatre secteurs : le tertiaire, l’électrotechnique et l’électronique, le simplement électronique et l’ameublement. Le domaine de la vente et du commerce est le plus représenté avec trois CAP et deux baccalauréats professionnels. Suit celui des services aux personnes avec la relation clients, la petite enfance, le tourisme et encore les professions immobilières. « En sortant du BTS de cette dernière branche, l’apprenti aura sa carte d’agent immobilier, informe le directeur de l’établissement. Ce n’est pas le cas dans d’autres formations. Ça peut être un petit plus pour l’avenir. » Chacun de ces secteurs est accessible en apprentissage, mais aussi en contrat de professionnalisation pour les plus de 26 ans. Aujourd’hui, dix adultes « aux parcours spécifiques » suivent une formation via ce biais. Beaucoup se tournent vers l’ébénisterie. Certains sont en reconversion professionnelle, d’autres sont demandeurs d’emploi suite à un licenciement. Leur formation se déroule en un an contre deux dans le cursus initial. « Il s’agit d’un parcours professionnel pendant lequel ils ont un stage à effectuer », précise Frédéric Briday. Et ça fonctionne, puisqu’on compte 100 % de réussite chez ces adultes du CFA.

    « Avec le statut de métropole, il est intéressant de proposer des formations en tourisme »
    Frédéric Briday, directeur du CFA d'Orléans-Métropole 

    Alors, pour continuer à former les adultes, une formation expérimentale à distance a ouvert en janvier. On peut y apprendre ou y approfondir des compétences en informatique, en français de communication, et en anglais. « Ces formations sont faites à 50 % à distance, sur une plateforme, et à 50 % en face à face avec un enseignant, complète le directeur. Les séances sont le vendredi après-midi, mais le formé vient quand il le souhaite. » Pour accéder à ce dispositif, les demandeurs d’emploi sont prioritaires. Actuellement, une vingtaine de personnes y participent.

    Les Brèves

    • Le chiffre : 17

      Le nombre de diplômes réalisables en apprentissage au CFA d’Orléans Métropole.