Les Brèves

    En voitures, les ancêtres !

    Rallye automobile entre Orléans et Aurillac

    Ce vendredi 10 janvier, le quai du Roi à Orléans va se réveiller au ronronnement des moteurs !

    Dès l’aube, les 88 équipages du Raid des Neiges 2020, l’une des plus grandes manifestations automobiles de France en période hivernale, seront dans les starting-blocks pour prendre la route en direction du Massif Central…

    c.c

    Événement d’envergure nationale, le Raid des Neiges est une pure tradition orléanaise. Organisée par le club des Ancêtres Automobiles, situé à Chécy, et en partenariat avec Orléans Métropole, cette randonnée touristique démarre chaque année de la cité johannique pour découvrir le patrimoine paysager, culturel et architectural de notre territoire et sillonner les routes enneigées de nos montagnes. « Pour cette 25e édition, nous avons sélectionné l’Auvergne et ses volcans, déclare Daniel Paty, président des Ancêtres Automobiles. Il faut compter environ 9 mois de préparation pour le Raid des Neiges, car il y a un repérage en amont à effectuer sur le terrain. Nous devons nous coordonner avec les localités traversées, sélectionner les plus beaux endroits, préparer le roadbook, réserver les logements, etc... Cela demande du travail et nous essayons d’apporter de la diversité chaque année en variant les itinéraires. Tous les ans, le nombre de participants augmente, et c’est passionnant de voir tout l’engouement qu’il y a autour de cette manifestation. »

    Prendre de la hauteur

    350 km : c’est la distance que sépare l’arche de départ à Orléans de Riom, pour une première étape de plaine sur l’asphalte de Sologne, du Berry et des pays d’Auvergne. Les pilotes et leurs accompagnateurs passeront la nuit dans la célèbre ville auvergnate, avant de reprendre la route le lendemain à 8h. Pour cette seconde étape d’environ 300 km, ils emprunteront les routes sinueuses et enneigées des volcans du Massif Central, jusqu’à 1 500 m d’altitude, avec notamment un passage au col de Guéry, avant d’atteindre Aurillac à la tombée de la nuit. « On a mis en place trois spéciales chronométrées par jour, entre 8 et 15 km, représentées en fléché métré sur le roadbook de chaque équipage, souligne Daniel Paty. L’installation de cellules sur le bas-côté, associées au transpondeur dans les voitures, est une nouveauté cette année. Cela nous a permis d’apporter plus d’équité à cette épreuve. »

    Si les seules autos des années 1960 à 2005 sont autorisées à prendre le départ, le règlement donne l’avantage aux véhicules les plus anciens. En effet, plus ces derniers sont récents, et plus le point de pénalité est élevé. L’équipe des Ancêtres Automobiles projette d'approcher la barre des 100 engagés pour la prochaine édition.

    Les Brèves

    • De belles mécaniques !

      Si les contrôles techniques et administratifs sont prévus dès 6h, les participants partiront du quai du Roi toutes les trente secondes à partir de 8h, à l’image des rallyes de compétition. Les spectateurs courageux pourront se placer à proximité pour assister à un défilé unique du patrimoine automobile français et étranger. Des modèles phares comme Facel Vega, Alpine A310, Renault 5 Turbo ou encore Panhard 24 CT, sont inscrits sur la liste des engagés. Amateurs et passionnés seront servis !