Les Brèves

  • Monaco, en reconstruction

    Après une première moitié de saison très moyenne, l’AS Monaco a viré son coach Leonardo Jardim et recruté un jeune entraîneur, l’Espagnol Robert Moreno. L’homme aura pour mission de faire mieux tourner un effectif rutilant qui n’a, pour le moment, pas atteint sa pleine mesure. Espérons qu’à La Source dans dix jours, son ASM sera encore en phase de rodage… 

Monaco, un ogre à La Source !

Saint-Pryvé-Saint-Hilaire en 16e de finale de la Coupe de France

Une affiche de choix pour Saint-Pryvé-Saint-Hilaire en 16e de finale de la Coupe de France : les joueurs de Nationale 2 recevront, au stade de La Source, l’AS Monaco et sa ribambelle de stars. Un tirage qu'apprécient les dirigeants du club loirétain.

b.v 

Après Gianluigi Buffon en décembre 2018, c’est un autre champion du monde de foot qui devrait fouler la pelouse du stade de La Source dans les tous prochains jours. L’Espagnol Cesc Fabregas, vainqueur du Mondial en 2010, fait en effet partie de l’escouade impressionnante de l’AS Monaco, qui affrontera Saint-Pryvé-Saint-Hilaire le week-end du 18-19 janvier. En 16e de finale de la Coupe de France, le tirage au sort a en effet gâté le deuxième club de la métropole orléanaise, déjà auteur d’un exploit retentissant en 32e de finale. Le week-end dernier, celui-ci a effectivement sorti Toulouse (Ligue 1) au terme d’un match à suspense, qui a vu les Pryvatains marquer le but de la qualification à la… 96e minute (1-0).

Suite à cette victoire, le club a été logiquement mis en valeur par les médias locaux et nationaux, toujours friands du récit de ces « petits » qui sortent les gros. C’est l’histoire de la Coupe, et Saint-Pryvé a eu droit à son heure de gloire : article le dimanche matin dans L’Équipe, reportage dans Téléfoot…

La machine à rêves a fonctionné à plein. Et apporté aussi son pécule financier au club de Nationale 2, qui a déjà glané 102 500 € grâce à ce beau parcours en Coupe. Pour un club dont le budget s’établit à 800 000 €, la somme est loin d’être négligeable… Des primes ont certes été déjà lâchées aux joueurs pour l’exploit de samedi dernier, mais sans excès non plus (elles se chiffrent en centaines d’euros). De toute façon, un principe a été énoncé : les revenus issus des qualifications en Coupe reviennent pour un tiers aux joueurs, et pour deux tiers au club. « Pour nous, c’est une bouffée d’oxygène », convient cependant Jean-Pierre Augis, le co-président de Saint-Pryvé-Saint-Hilaire.

En prime time !

Et cela pourrait ne pas s’arrêter là, puisque son club se trouve désormais au pied de la montagne monégasque. Un sommet impossible à gravir ? « Bien sûr que non ! Les matchs, on les joue pour les gagner. Les joueurs seront motivés, le coach, aussi. Pour nous, Monaco, c’est un super tirage, même si ce n’est pas le PSG ou l’OM. Mais quand même, c’est un club multiple champion de France et finaliste de la Ligue des Champions ! »

Alors qu’il avait accueilli Toulouse dans son stade champêtre du Grand-Clos, Saint-Pryvé-Saint-Hilaire va cette fois migrer vers le stade de La Source pour recevoir l’ASM. C’est en tout cas ce que nous a confirmé Jean-Pierre Augis, mardi matin. « Si ça ne tenait qu’à nous, on aurait peut-être joué à Saint-Pryvé, mais avec les médias, c’était trop compliqué, expliquait-il. Car lors de ce match, il faudra notamment mettre en place douze caméras pour la retransmission télévisée ! »

Cette rencontre aura lieu le 18 ou le 19 janvier, Monaco jouant le 15 en championnat. Seule certitude : le duel aura lieu en prime time, le diffuseur de la Coupe de France, Eurosport, l’ayant confirmé aux dirigeants. Le club espère en tout cas remplir le stade de La Source, qui devrait être loué à titre gracieux par la mairie d’Orléans. Aucune tribune provisoire ne sera installée, au contraire de ce qui avait été édifié lors du match USO/PSG, l’an dernier. Mardi matin, le prix des places n’était pas encore défini par le club loirétain.

Les Brèves