Les Brèves

  • EN BREF

    Orléans : Et un label, un !

    Repris en 2012 par la Ville d’Orléans, le Parc de la Fontaine de l’Étuvée (5 ha), situé au nord-est de la commune, a récemment reçu le label Eco-Jardin. Celui-ci permet de valoriser le travail réalisé par les agents en matière de gestion écologique des espaces verts. Selon la mairie, une équipe d’experts a ainsi validé en décembre dernier le fait qu’aucun traitement phyto n’avait été réalisé depuis plus de 10 ans, qu’il n’y avait aucun arrosage automatique d’utilisé, que les espèces remarquables étaient identifiées ou que les prairies naturelles étaient bel et bien conservées. Un véritable Éden en pleine ville !

    Orléans : Si, si, le MOBE avance…

    Malgré des débats récents concernant des retards dans les travaux, le chantier du MOBE entre bien dans sa dernière phase. Depuis la fin décembre et jusqu’à la mi-février, des interventions extérieures vont ainsi être menées, notamment sur la façade. Elles auront lieu le soir, entre 21h et minuit, et nécessiteront alors une mise en sens unique de la rue Marcel-Proust. Le MOBE doit être livré cet été, après plus de deux ans de travaux…et presque un an de retard sur le calendrier établi au départ.

Un parc urbain à La Source ?

Un futur équipement en projet

Dans le cadre du plan ANRU 2, un parc urbain pourrait voir le jour sur un hectare dans le quartier de La Source. Des ateliers de concertation ont déjà commencé pour définir les contours du projet.

B.V 

On n’a pas fini d’entendre parler de l’ANRU 2 dans la métropole orléanaise. Un peu plus de 250 millions d’euros vont en effet être mis sur la table dans les dix années à venir aux Chaises (Saint-Jean-de-la-Ruelle), à l’Argonne et à La Source. Dans ce cadre-là, la mairie d’Orléans prévoit d’aménager, dans ce dernier secteur, un « parc urbain » sur une superficie d’un hectare environ, situé entre les rues Alain-Fournier, Senghor et Jean d’Aulon. « Cet espace est situé en proximité du complexe sportif du Minouflet, la médiathèque Maurice-Genevoix, de la mosquée, et de la Maison de Santé Pluridisciplinaire, précise Muriel Chéradame, maire-adjointe orléanaise en charge de l’urbanisme. Il avait un temps été émis l’éventualité de construire un CFA pour les Compagnons du Devoir. Mais finalement, cet espace aurait plutôt vocation à être ouvert et à être surtout utile aux habitants. » D’où la notion de « parc urbain », qui est apparue.

Du sport, des jeux, du repos…

Pour ce faire, l’élue assure que la population a été consultée afin de donner du corps à ce projet. Selon elle, des particuliers, des écoles, l’Aselqo locale et le conseil consultatif de quartier ont été associés aux discussions, pour une « concertation très en amont ». Et la restitution de ces échanges a abouti, pour Muriel Chéradame, à des « éléments de consensus », autour de la réalisation d’espaces de jeux, de sport et d’aires de repos. La nature de ces équipements a ensuite donné place à des débats sur leur destination. « Par exemple, sur le ou les équipements sportifs, doit-on bâtir quelque chose pour les jeunes de 15 à 17 ans ou pour un plus large public ?, fait remonter l’élue. Sur le stationnement, comment l’organise-t-on ? Et que fait-on de l’eau ? Certains voudraient des fontaines, d’autres des miroirs d’eau… » Avec ces éléments en main, un maître d’œuvre paysagiste doit en tout cas être désigné dans le courant de cette année 2020 pour mettre sur papier les premiers éléments actés. « Ensuite, assure Muriel Chéradame, il y a aura une nouvelle phase de propositions qui devra donner lieu à de nouvelles suggestions. »

Bref, ce n’est pas tout à fait demain la veille que les habitants de La Source pourront gambader dans ce « parc urbain », d’autant plus que, cela n’a échappé à personne, des élections municipales auront lieu en mars prochain. À la question de savoir si ce projet ira à terme au cas où les élus actuellement aux manettes seraient remplacés par d’autres, Muriel Chéradame monte tout doucement dans les tours. « Aujourd’hui, on est inscrit dans la convention ANRU 2, relève-t-elle. Et je ne vois pas une équipe qui la dénoncerait ! Même si tout est possible, ce serait pour le moins malvenu ! » En ce moment et jusqu’au mois de mars, tout sera donc sensible…et éminemment politique.

Les Brèves