Les Brèves

    « Tout cela faisait sens »

    Romain Grosjean, pilote de formule 1

    Parrain de l’opération Des voitures électriques pour les hôpitaux

    Romain Grosjean est, depuis quelques jours, le parrain officiel de l’opération Des voitures électriques pour les hôpitaux, lancée il y a un peu moins de deux ans par l’Orléanais David Giovannetti.

    Pour La Tribune HebdO, le pilote de Formule 1 explique les raisons de son engagement. b.v


    Romain Grosjean, pourquoi avez-vous accepté de devenir le parrain de cette opération ?

    J’ai découvert l’opération par hasard sur les réseaux sociaux, lorsque les voitures d’une clinique ont été dérobées. J’étais consterné par ce fait divers, mais l’idée de pouvoir accompagner les enfants au bloc opératoire tout en les divertissant me paraissait formidable. J’ai trois petits en bas âge, et je sais combien le jeu et l’insouciance sont capitaux pour eux. J’ai donc immédiatement voulu m’investir dans le projet… D’autant qu’il est lié, même de loin, à mon milieu professionnel ! Tout cela faisait sens.

    Par quels canaux les contacts se sont-ils noués ?

    J’ai contacté sur les réseaux sociaux les journalistes qui avaient écrit la brève relatant le vol, pour leur demander comment faire pour aider l’opération et racheter les véhicules qui avaient disparu. Ils m’ont donné le contact de David Giovannetti, à l’origine de cette initiative. Comme j’étais en déplacement à l’autre bout du monde, c’est ma femme qui l’a appelé pour lui faire part de notre désir de soutenir sa démarche, d’abord en offrant des voitures, puis en mettant notre médiatisation à son service.

    Avez-vous été sensibilisé, dans votre entourage, à l’hospitalisation d’enfants ?

    Nous avons la chance d’avoir trois enfants en parfaite santé, mais ma femme et moi sommes ambassadeurs d’associations caritatives liées aux enfants depuis de nombreuses années : Make A Wish France pour elle, Enfance & Cancer pour moi. Chaque année, je m’investis autant que je le peux pour aider la recherche, et rencontre des enfants souffrants par le biais de multiples opérations (notamment en partenariat avec Jaguar France). Au printemps dernier, j’ai rejoint mon ami Pascal Olmeta pour son association « Un sourire, un espoir pour la vie » afin de participer à ce match, aux côtés de Zinedine Zidane, Didier Deschamps ou encore Sébastien Chabal.

    Ce fut un moment fort…

    Oui, nous y avons rencontré plusieurs parents et enfants dans la douleur et avons sympathisé avec certains d’entre eux. Nous avons d’ailleurs gardé le contact avec une maman formidable dont le fils a été amputé à cause de l’ostéosarcome, une forme très agressive de cancer. Vivre dans la peur et l’angoisse de la maladie, c’est ce qu’il y a de pire pour un parent.

    Aura-t-on la chance de vous voir remettre des voitures à Orléans ?

    À Orléans, non, mais à Annecy, oui ! Je souhaite m’impliquer le plus possible, mais le planning est chargé. Je serai là pour réceptionner la voiture arrivant à l’hôpital d’Annecy le 8 novembre, entre mes déplacements au Brésil et à Abu Dhabi.

    Comptez-vous vous-même financer l’achat de voitures ?

    Bien sûr, j’en ai déjà commandé une dizaine, et j’invite chacun à donner ce qu’il peut ! Il n’y a jamais de petit don.

    Plus d'infos : Plus d’informations sur la page Facebook : « Des Voitures électriques pour les Hôpitaux »

    Les Brèves

    • Une opération nationale

      Orléanaise au départ, l’opération Des voitures électriques pour les hôpitaux, qui permet à des enfants de se déplacer au bloc opératoire dans de petits véhicules électriques, a désormais un rayonnement national. Cet été, deux voiturettes ont été dérobées à l’hôpital du Mans. Une triste nouvelle qui a pourtant déclenché un élan de générosité de stars du show-biz et du sport, à l’instar de Romain Grosjean…