Les Brèves

    Les Septors sonT DANS LE DUR

    Saran Loiret Handball

    Avec deux victoires sur les cinq premiers matchs de championnat (dont la dernière en date à Sélestat, vendredi dernier), les Septors de Saran connaissent un début de saison compliqué. Fabien Courtial, l’entraîneur, détaille pourtant les raisons d'y croire. charly colin 


    Quel bilan tirez-vous de ce début de saison ?*

    C’est sûr qu’on ne s’attendait pas à un début de saison comme celui-ci. La première défaite contre Pontault-Combault pouvait se comprendre, car il s’agit d’une grosse équipe. Ensuite, on gagne le deuxième match contre Dijon. À ce moment-là, on se dit qu’on est lancé, qu’on a une possibilité d’enchaîner sur une bonne dynamique, mais on perd les matchs qui suivent contre les deux promus, c’est calamiteux. On est conscient de ne pas être à la hauteur de notre niveau et personne ne peut le nier. Mais il faut se servir de ce début de saison catastrophique pour tout donner sur les prochains matchs, tant sur le plan physique que mental. On va tout faire pour rebondir.

    Quels sont les problèmes majeurs ? Y a-t-il une réelle perte de confiance dans l’équipe ?

    La confiance est généralement liée au tableau d’affichage. Souvent, le score se resserre à cause de certaines petites erreurs. Ensuite, la confiance commence à chuter et les erreurs se font plus grandes. J’attends davantage de mes joueurs dans l’agressivité et l’investissement mental. On doit mettre plus d’engagement et être plus combatif à certains moments clés du match. On perd en vitesse avec le gabarit et le poids de notre équipe, mais on doit gagner en densité, augmenter notre capacité à gagner des duels et à marquer des buts de derrière, car on en a les moyens. Il y a également un manquement sur le respect des consignes. Si le coach demande quelque chose et que ça ne marche pas, on pourra dire qu’il est responsable, mais avant ça, il faut appliquer les consignes. Très peu de choses ont été réalisées sur ce qu’on attendait avec Chema (Rodriguez, entraîneur adjoint, ndlr).

    « il faut déjà appliquer les consignes… »

    Qu’allez-vous mettre en place pour inverser la tendance ?

    Avec Chema, on a déjà durci le ton de notre discours pour faire réagir l’équipe. On va continuer dans cette perspective à l’avenir, et être davantage intransigeant. Il s’agit aussi de mettre une forme de pression sur certains joueurs qui sont en confiance quant à leur place dans l’équipe. Dans notre vision des choses, les joueurs doivent avoir une certaine autonomie dans leur travail au quotidien. On a imposé certaines directives, comme le fait de prendre des notes lors des analyses vidéo. Le but pour eux est de connaître les points sur lesquels ils doivent travailler. 

    *Interview réalisée la semaine dernière, avant le match des Septors contre Sélestat.

    Les Brèves

    • CONFIRMER à domicile

      Le prochain match des Septors aura lieu à domicile, à la Halle Jacques-Mazzuca de Saran, le vendredi 18 octobre, contre Grand Nancy Métropole. Habituée de Proligue et quatrième du classement l’année dernière, cette équipe sera un sérieux adversaire pour les hommes de Fabien Courtial. Le travail mis en place ces dernières semaines va-t-il enfin payer ? Réponse à 20 h 30, ce vendredi.