Les Brèves

  • Une présidente très demandée…

    Christel Royer, après plus de douze ans comme présidente de l’USO Judo, passera la main en mars prochain. « C’était le bon moment », assure celle qui siège aussi au Comité directeur de la Fédération française de Judo. Personnalité du monde sportif orléanais, elle a été sollicitée par des candidats aux municipales à Orléans. Elle n’a pas encore décidé des suites à donner à ces différents appels du pied venus, dit-elle, de plusieurs personnalités de camps opposés.

Le judo revient dans le game

Les Seigneurs des Jeux, le 19 janvier prochain

 Après un joli succès en 2013, l’USO Judo organisera bientôt la deuxième édition des Seigneurs des Jeux, au Zénith d’Orléans. Un événement de premier ordre, qui sera servi, en janvier prochain, par l’inénarrable Nelson Monfort… b.v


L’USO Judo va clore l’an prochain une décennie faste, dont le point d’orgue aura été les deux médailles de bronze obtenues aux JO de Londres par Automne Pavia et Ugo Legrand. L’été prochain, à Tokyo, Audrey Tcheuméo et Hélène Receveaux tenteront de rééditer l’exploit… si elles se qualifient. Mais en attendant, les deux têtes d’affiche du club loirétain se retrouveront pour un grand show qui se tiendra dans trois mois environ au Zénith d’Orléans. Le but sera non seulement de faire le spectacle, mais aussi de donner au club une visibilité qui lui manque parfois en local. « La semaine dernière, on a obtenu deux médailles de bronze au Grand Slam de Rio, mais qui en a parlé ? », se demande ainsi Christel Royer, la présidente. Aussi, pour montrer aux partenaires qu’ils ont raison de soutenir l’USO Judo, l’organisation d’événements comme Les Seigneurs des Jeux est essentielle pour un club qui n’a pas 107 occasions de se produire dans l’année auprès d’un public nombreux.

Des chances de médailles à Tokyo ?

Histoire de faire un peu monter la sauce autour de lui, l’USO Judo replante donc le décor pour une deuxième édition des Seigneurs, un événement qui avait bien marché il y a six ans, au retour de Londres. Le 19 janvier prochain, Audrey Tcheuméo et Hélène Receveaux seront évidemment là pour combattre, de même que Sandrine Martinet, championne paralympique en 2016, assurément l’une des meilleures chances de médaille pour Orléans l’été prochain. Des anciennes gloires du judo loirétain seront de la partie, comme Marc Alexandre, le seul champion olympique de l’USO Judo (en 1988, à Séoul), ou Stéphane Traineau. Et d’autres athlètes locaux du moment (peut-être Cécilia Berder en escrime, par exemple), viendront évoquer les valeurs du code moral du judo. Plusieurs animations de grande ampleur sont également prévues, dans l’idée de « ranimer la flamme olympique à Orléans ». 20 % des recettes de l’événement seront en outre versées aux Restos du Cœur. « Nous voulons, en quelque sorte, être les Enfoirés du judo orléanais », résume Christel Royer.

Pour l’occasion, cette fête sera animée par l’imitatrice Sandrine Alexis, ancienne voix des Guignols de l’Info, qui sera accompagnée du populaire Nelson Monfort. Entre deux interventions, l’intervieweur polyglotte viendra prêter sa faconde à l’événement. La jauge du Zénith sera, ce jour-là, comprise entre 3 000 et 3 500 places. Celles-ci sont déjà en ligne aux prix de 8 € (groupes) et 10 €. Le budget des Seigneurs des Jeux deuxième version est estimé à 60 000 €. 

Plus d'infos : Dimanche 19 janvier 2020, à 18 h

Réservations sur usoljj.com

Les Brèves