Les Brèves

    Les plongeurs orléanais veulent refaire surface

    IL Y A 50 ANS, LE Centre Subaquatique Orléanais ÉTAIT CRÉÉ...

    L’année 2019 marque les cinquante ans du Centre Subaquatique Orléanais qui a rassemblé, lors de ses belles années, près de 200 membres. Retour sur l’histoire de ce club loirétain qui a participé, il y a quelques décennies, à la construction… du pont Thinat ! charly colin


    C’est en juillet 1969 que l’aventure débute pour le Centre Subaquatique Orléanais. Créée par Bernard Ridoux, l’association ne commence qu’avec quelques amis passionnés par la plongée. En 1971, le second président, Jean-Marie Souilijeart, déclare le CSO auprès de la Fédération Française d’Étude et de Sports Sous-Marins. Cette étape importante marque la mise en place d’une règlementation stricte pour encadrer la discipline et augmente la portée du club à l’échelle départementale. « Une anecdote m’a marqué dans l’histoire du club, raconte Éric Lefebvre, l’actuel président du CSO. En 1974, le club a participé à la construction du pont Thinat pour naviguer dans les eaux troubles de la Loire au niveau de la structure du pont. On a fait appel à des bénévoles pour construire cet édifice, une chose impensable aujourd’hui ! »

    L’année 1987 marque l’organisation du premier « palmathlon » de France, une discipline de nage avec palme et course à pied en relais. Le club évolue rapidement et crée de nouvelles sections pour les jeunes, propose des formations avec des moniteurs brevetés, s’équipe en matériel et s’affilie à la Fédération Française Handisport en 2007. Aujourd’hui, le CSO propose plusieurs activités avec l’apnée, la biologie sous-marine, la plongée sportive en piscine et la plongée en scaphandre, avec l’activité Nitrox. Le club organise des sorties tout au long de l’année afin de pratiquer dans des milieux naturels comme en Méditerranée, en Atlantique ou encore en carrière.

    Un coup dur

    La reconstruction de la piscine de La Source, dont l’ouverture officielle est prévue pour avril 2020, a eu des conséquences négatives sur le CSO. Même si le bassin éphémère permet d’assurer les entraînements, cette infrastructure ne serait pas adaptée pour recevoir un nombre important de pratiquants. En outre, la règlementation, très stricte, freinerait le club dans l’organisation d’événements de nage dans la Loire. « Les nouveaux arrivants font partie de la nouvelle histoire du club, évoque Éric Lefèvre. Mais aujourd’hui, on peine à obtenir les autorisations pour organiser des manifestations car la règlementation, même si elle est nécessaire, est très stricte. La plongée est l’un des sports les plus règlementés : certes, nous sommes habitués à ce type de contraintes et surtout au sérieux que cela demande, mais nous aimerions être un peu plus en zone de confiance… » 

    Plus d’infos : Plus de renseignements sur : Club-cso.fr

    Les Brèves

    • UNE SECTION...SIRÈNE !

      Réservée aux adhérents du club, la soirée d’anniversaire du CSO se déroulera à la salle de fêtes de Saint-Cyr-en-Val le samedi 12 octobre. Un événement particulièrement symbolique, puisque les quatorze anciens présidents du club ont été invités. Pour l’heure, dix ont répondu présent. En tant que référent auprès du ministère des Sports, le club envisage de développer une nouvelle section « sirène » pour l’année prochaine. Le nouveau complexe nautique de La Source devrait lui permettre de retrouver son nombre d’adhérents initial, soit 180 membres.