Les Brèves

    La pop dans tous ses états

    Festival Hop Pop Hop

    Cinq scènes pour trente-cinq groupes le temps de deux soirées : c’est l’équation gagnante du festival Hop Pop Hop, création de l’Astrolabe, qui mélange les genres musicaux mais rassemble aussi les foules à travers le centre-ville d’Orléans pour la quatrième année. Un vent sonique souffle sur la rentrée ! ambre blanes


    Hop Pop Hop invite des artistes venus des quatre coins du monde et sachant mixer diverses influences : Rotterdam, Namur, Lyon, Winchester, Bristol, Auckland, Antibes, Hambourg… Tous ont une empreinte musicale à proposer dans des genres connus du grand public : pop, hip-hop, funk, rock-psyché ou indie-folk, mais aussi dans des genres plus rares, façonnés sur-mesure, tels que le math-rock, le garage-fuzz-blues ou encore l’electro-cool.

    La scène locale se produit aussi sous les projecteurs, quatre groupes étant originaires du coin. Grande (Tours) réunit Gabriel Devray et Chloé Boureux à la guitare et au violon, dans une musique douce et mélancolique. Né à Orléans, Le Comptoir est un collectif à « géométrie variable », ouvrant la voix à la liberté créatrice. Stuffed Foxes est quant à lui un groupe tourangeau proposant un rock-psyché complexe et dissonant. Quant à Thé Vanille, all star band d’Indre-et-Loire, il réunit Nastasia, Valentin et Théo sur de la pop acidulée. Les habitués du festival sauront réserver leur after pour la Silent Disco Party afin de clôturer le festival avec le set de deux DJ’s au choix dans les oreilles. Ce sera samedi, dès 1h, et jusqu’à 2h45.

    Le festival se distingue aussi par des temps forts hors programmation musicale, dont une exposition, des concerts intimistes et l’inauguration d’une « Music Box ». Il y aura aussi une expérience déambulatrice : Red Line Crossers (voir agenda). Après le projet We Can Be Heroes, qui permettait de se réapproprier en playback des classiques de la pop moderne sur le parvis de la Cathédrale, Red Line Crossers invitera à une expérience participative cette année. À ne pas manquer non plus, le Nola brunch du festival, au Jardin de l’Evêché, aux couleurs de la Nouvelle Orléans. Il sera suivi du concert de Ha Sizzle et de la présentation du projet Music Box Village : samedi, de 12h à 14h30.

    Enfin, nouveauté 2019 : l’application mobile débarque ! Véritable guide de poche, on y personnalisera son programme du week-end en choisissant ses groupes favoris, on y rechargera son solde cashless mais surtout on consultera en temps réel la programmation du festival grâce à la playlist officielle. La carte cashless, achetable sur le site, se pré-remplit en ligne ou sur place.

    Plusieurs food trucks et bars régaleront également en cas de petite soif ou de grande faim, ou l’inverse. 

    Les Brèves

    • C’est où ? C’est quand ?

      Les 13 et 14 septembre, sur cinq scènes orléanaises.

      Pass 2 jours : 20€

      Pass 1 jour : 14€

      Programmation complète et lieux à consulter sur le site www.hoppophop.fr