Les Brèves

  • Un grand jeu

    À chaque Tour Vibration, des passionnés enchaînent les concerts dans chaque ville. De quoi inspirer la radio à mettre en place cette année un petit jeu : pour encourager les auditeurs à se rendre aux cinq dates, Vibration les invite à faire des selfies lors des concerts et à les envoyer sous le hashtag #TourVibration#FaitesVousLesTous. Un tirage au sort permettra au grand gagnant d'obtenir un pass VIP pour l'édition de l'an prochain, avec des rencontres avec les artistes et autres privilèges... Un beau cadeau !

Le Tour Vibration yep's veut« aller plus loin »

Du 14 au 28 septembre en Centre-Val de Loire

Le Tour Vibration Yep's va poser ses amarres en région Centre-Val de Loire et ses alentours pour une cinquième édition. Avec, comme chaque année, des têtes d'affiche de haute voltige, comme Black M, Mika et Indila à Orléans. Avec plus de 100 000 spectateurs rassemblés l'an dernier sur l'ensemble de la tournée, Jean-Éric Valli, président du groupe 1981, propriétaire de Vibration, ne cache pas son ambition de proposer de nouvelles surprises... gaëla messerli


Le Tour Vibration – rebaptisé Tour Vibration Yep's, en lien avec la plateforme dédiée aux jeunes de la Région, l'un des partenaires majeurs de l'événement – est désormais l'un des événements phares de la rentrée depuis cinq ans. « L'objectif est de permettre aux auditeurs de rencontrer les artistes dans l'actualité, ceux qu'ils entendent à la radio », résument Jean-Éric Valli, le président du groupe 1981 et Alain Liberty, le directeur général de Vibration. « La gratuité aide à rassembler les auditeurs, disent-ils. C'est aussi un point commun avec le média radio. »

30 à 45 artistes viennent chaque année se produire lors de ce « festival itinérant », essentiellement basé en région Centre-Val de Loire. « Notre berceau d'origine est Orléans, mais notre aire naturelle est la région », affirme-t-on chez Vibration. Tout naturellement, le tour passera donc par Tours, le 14 septembre, à 21h, place Anatole France ; à Châteauroux le 24 septembre sur la place Voltaire ; à Blois le 26 septembre au Parc expos à 20h, mais il se terminera surtout à Orléans, le 28 septembre, à 21h, sur le parvis de la cathédrale (seul Le Mans, le 17 septembre, à 20h, se trouve en dehors des frontières régionales parmi les cinq dates proposées).

Black M, Mika, Yannick Noah…

Le concert orléanais a rassemblé officiellement l'an dernier 25 000 personnes. Autant dire qu’une part non négligeable du budget de l'événement, constitué en partie des aides des partenaires régionaux, départementaux, métropolitains et privés, selon les dirigeants de Vibration, est affecté à la sécurité du lieu, puisque la gratuité et les artistes annoncés risquent encore d'attirer les foules dans la cité johannique. En effet, l'Orléanais est bien loti, avec la venue de poids lourds des musiques actuelles comme Black M, Indila, Mika, Yannick Noah mais aussi de Hoshi et Maëlle, ainsi que de The Avener. « Black M et Indila ont confirmé leur venue, il y a quinze jours , explique Alain Liberty. C'est grâce à la relation que nous entretenons avec les artistes que nous pouvons avoir des facilités avec certains agents. La programmation dépend donc aussi de leur disponibilité… »

De quoi expliquer des surprises en dernière minute parfois et la venue, par exemple, de Soprano, de Shy'm ou encore de Big Flo et Oli à Blois, le 26 septembre, à 20h, au Parc des expos. Pour ceux qui préfèrent voir « en live » Clara Luciani ou Marwa Loud, il faudra se rendre à Châteauroux, et pour écouter Amel Bent ou Elephanz, ce sera à Tours, le 14 septembre, à 21h, place Anatole France que le show aura lieu.

Et pourquoi pas Beauval ?

Mais les dirigeants de Vibration ont déjà la prochaine édition en tête et, pour Jean-Éric Valli, rien n'est figé dans le marbre en termes de lieux. « Ce ne sera pas forcément toujours dans une ville, même s'il y a aussi une péréquation financière. Cela se fera peut-être aussi dans un lieu prestigieux... » De quoi imaginer une édition au château de Chambord ou dans le futur grand équipement CO'Met ? Pourquoi pas, rétorque Jean-Éric Valli. « Il faudra surtout demander aux intéressés. On ne veut pas arriver comme un chien dans un jeu de quilles ! Cela pourrait être aussi un lieu emblématique, comme Beauval, qui attire des milliers de visiteurs... On est ouvert aux propositions. On veut aller plus loin ! » Pour François Bonneau, président de la Région Centre-Val de Loire, présent lors de la présentation de la programmation comme partenaire de l'événement, « cela peut être aussi l'occasion de mettre le projecteur sur un endroit moins connu. » Affaire donc à suivre dans les années qui viennent. Pour l'heure, rendez-vous est pris, le 28 septembre, à 21h, devant la cathédrale d'Orléans, pour l’étape loirétaine de ce Tour Vibration. 

Les Brèves

  • Des navettes gratuites

    Dans le cadre de son partenariat avec le Tour Vibration, qui se tiendra donc à Orléans le 28 septembre, sur le parvis de la cathédrale, le Département met en place trois navettes gratuites au départ de Gien, Montargis et Pithiviers. De quoi permettre à 150 Loirétains de se rendre gratuitement au concert. Les inscriptions se feront jusqu'au 23 septembre, midi, sur loiret.fr (50 places par navette et ville). Attention : mieux vaut se dépêcher car les places sont limitées !