Les Brèves

    Début des hostilités pour les Septors !

    le Saran Loiret Handball ouvre sa saison

    Les Septors du Saran Loiret Handball jouent leur premier match de championnat ce vendredi. Avec un entraîneur d’expérience et de nouvelles recrues, l’équipe est bien armée pour viser un top 5 en Proligue. charly colin


    Ils se nomment désormais les Septors. L’équipe première du Saran Loiret Handball a récemment changé de nom, mais également d’identité visuelle. Leur nouveau maillot, en bleu à domicile et en gris à l’extérieur, arbore le logo doré du club et représente leur nouvelle marque : Septors. Une dénomination qui en dit long sur leur état d’esprit, avec « Sept » pour le nombre de joueurs que constitue une équipe de hand et « ors », comme un rappel à l’univers guerrier des gladiateurs, « gladiators » en latin. Depuis le 25 juillet, ces derniers sont en pleine période de préparation, pour ce qui sera leur deuxième saison consécutive dans la deuxième division professionnelle.

    Quatre défaites, une victoire et de nombreux blessés sur cinq matchs : c’est le bilan mitigé des matchs de présaison des Septors. Il est difficile, dans ces conditions, d’établir une stratégie cohérente et de trouver une homogénéité dans l’ensemble des phases de jeu. « La frustration a été de ne pas avoir eu un groupe au complet pendant la phase de préparation, analyse Fabien Courtial, entraîneur des Septors. On regrette de ne pas avoir pu travailler comme on l’aurait souhaité. » En effet, le capitaine Matthieu Drouhin (entorse à la cheville gauche), Adrien Canoine (entorse au genou), Hugo Breelle (béquille) ou encore Jérémie Courtois (bloqué au dos) font partie des joueurs ayant dû passer par l’infirmerie au mois d’août.

    Encore du travail…

    Si les résultats des matchs de préparation n’ont aucune incidence sur la saison à venir, ces derniers permettent de dresser une première copie concernant la dynamique générale de l’équipe. Sur ce point, le coach saranais reste confiant quant au potentiel de ses joueurs. « En tant qu’entraîneur, j’essaie d’imaginer le maximum de ce que je peux faire avec cette équipe, déclare Fabien Courtial. Nous avons montré de belles choses, notamment dans le secteur défensif, mais certains points en attaque restent encore à travailler. On n’est pas encore dans une forme optimale, mais je suis confiant pour la suite ».

    Pour cette nouvelle saison, un changement majeur est à noter au niveau du management. Chema Rodriguez, la star espagnole des Septors, aura la double casquette de joueur-entraîneur aux côtés de Fabien Courtial. « Chema va apporter son expérience tactique, aussi bien dans la préparation que dans l’exploitation au cours des matchs, analyse l’entraîneur saranais. Il est capable de me donner une information ou de glisser un conseil. Mais il conserve son rôle de joueur et reste un pilier de l’équipe ».

    Dans une nouvelle dynamique ?

    La période de mercato estival a, en outre, été plutôt active pour le Saran Loiret Handball. Dans une volonté d’apporter plus de densité physique et athlétique au sein des Septors, le staff du club a recruté pas moins de quatre joueurs pour cette saison 2019-2020. Champion du monde des moins de 21 ans avec l’équipe de France l’été dernier, Valentin Kieffer, gardien de 19 ans, a signé pour deux saisons avec le club. Il formera un duo intéressant avec l’expérimenté José Manuel Sierra, champion du monde en 2013. « Il y a une complémentarité avec Valentin, évoque ce dernier. Je suis là pour lui apporter mon expérience et lui donner des conseils. Il ne faut pas qu’il brûle les étapes. Mais c’est un gardien très intelligent et travailleur ».

    Autre recrue ayant franchi les portes du club saranais cet été : Uelington Da Silva Ferreira. L’arrière gauche brésilien a signé pour deux saisons et sera associé à Jérémie Courtois en défense. Avec ces deux joueurs, la charnière centrale des Septors va avoir du poids (plus de 200 kg) et de l’allure, puisqu’elle va culminer à plus de deux mètres ! Le demi-centre Adrien Canoine rejoint également les Septors pour la saison à venir. Ce joueur de 23 ans arrive de Saint-Marcel/Vernon et a montré de belles choses lors de sa première sortie contre Pontault-Combault, avant de subir une blessure au genou à la mi-août. Quatrième et dernière recrue à rejoindre le club saranais : Macira Sacko. Cet arrière droit de 33 ans arrive de Caen et sera associé en défense à Quentin Eymann. « Il a encore beaucoup de choses à intégrer en attaque comme en défense, déclare Fabien Courtial à son propos. Il doit s’adapter à notre style et au projet de jeu. Mais il a de telles qualités que s’il met tout en place, cela peut vraiment être intéressant. C’est un joueur d’expérience qui peut nous apporter énormément ».

    Même si les blessures et les défaites encaissées noircissent le bilan de ces matchs de présaison, le moral des troupes du Saran Loiret Handball reste intact. Avec les nouvelles recrues, les joueurs d’expérience et les piliers de l’équipe, les Septors ont toutes les cartes en main pour performer dans ce championnat de Proligue. 

    Les Brèves