Les Brèves

    Orléans en mode zéro mégot

    World Clean Up Day 2019

    À l’occasion du World Clean Up Day 2019, la Jeune Chambre économique d’Orléans organise une opération Zéro mégot, place de la République, le 21 septembre, de 11 h 17h. g.m


    « Étant fumeur moi-même, j’ai eu l’idée de cette opération », raconte Hughes Vogel, membre de la commission Zéro mégot de la Jeune Chambre économique d’Orléans. Celui-ci espère par la suite pouvoir rencontrer la Ville d’Orléans pour voir ce qu’il est possible de faire en matière de collecte de ce type de déchet. En effet, Hughes Vogel a découvert qu’il était possible de valoriser les mégots en les transformant en… mobilier urbain. « Sans chercher beaucoup, j’ai vu qu’il y avait au moins deux entreprises en France qui faisaient de la valorisation. » De quoi en tout cas motiver le membre de la Jeune Chambre économique d’Orléans à sensibiliser le grand public.

    Le RCO au ramassage

    Le 21 septembre, la Jeune Chambre économique d’Orléans sera installée sur un stand sur la Place de la République, mais recevra l’aide des jeunes joueurs du Rugby Club Orléans pour des actions flashs de ramassage de mégots, plusieurs fois dans la journée. 700 cendriers de poche seront également distribués « grâce à notre partenaire LePocket », explique Hughes Vogel.

     « le mégot, premier déchet plastique marin retrouvé sur les côtes »

    À noter que la Ville d’Orléans sera également présente sur un stand à cette occasion. Mais surtout, cette journée sera l’occasion de rappeler qu’un mégot met entre 10 et 15 ans pour se dégrader, qu’il contient des substances chimiques nuisibles pour l’écosystème. Et même s’il n’en a pas l’air, un mégot contient des matières plastiques qui en font le premier déchet plastique marin retrouvé sur les côtes. De quoi vous donner envie de chercher un cendrier, non ? 

    Les Brèves

    • Des cendriers pour… voter !

      En matière de mégot, il existe déjà des initiatives à Orléans, comme les 500 éteignoirs équipant les poubelles en centre-ville, ou encore le « glouton », un équipement de nettoyage aspirant les mégots. Une démarche visant à installer des cendriers-sondage (on jette son mégot dans une urne permettant de voter pour la Chocolatine ou le pain au chocolat, par exemple) est également en cours du côté de la Ville. Cela existe déjà à Paris : dans le 5e arrondissement, en bas de la rue Mouffetard, on peut jeter son mégot dans deux récipients différents pour dire qui l’on préfère, par exemple, entre Marguerite Duras et Marguerite Yourcenar…