Les Brèves

    La MFR de l’Orléanais fait peau neuve !

    Métiers de l’agriculture / services

    Les travaux de remise à neuf du bâtiment de la MFR (Maison Familiale Rurale) de l’Orléanais devraient s’achever en début d’année prochaine. L’occasion de redécouvrir des formations en alternance qui s’adressent aux jeunes, mais aussi aux adultes, dans le cadre de la formation continue.

    g.m 

    La MFR de l’Orléanais se refait une beauté. Une extension contenant un ascenseur permettra notamment de desservir les différents étages d’un bâtiment qui datait de 1963. « C’était l’un des premiers de La Source, rappelle Philippe Aimé, le directeur de la MFR de l’Orléanais. Au départ, il accueillait l’école des travailleuses familiales. Et il y avait des champs autour ! Aujourd’hui, les Maisons Familiales Rurales proposent des formations de la 4e jusqu’au BTS, voire jusqu’à la licence professionnelle dans certains cas. La grosse différence par rapport à un lycée professionnel agricole est que la totalité de nos formations se font par alternance. Dans les formations initiales, nos jeunes sont stagiaires. Ce n’est pas moins difficile ni plus difficile : c’est juste organisé différemment. » La MFR de l’Orléanais possède également une formation de responsable d’entreprise agricole (BPREA) pour les personnes souhaitant s’installer en agriculture. « Et elle permet de bénéficier des aides européennes à l’installation », souligne Philippe Aimé. Cette formation, qui met l’accent sur le maraîchage bio, attire des participants de 19 à plus de 50 ans, « même si la moyenne d’âge tourne autour de 30 à 40 ans. C’est une formation pointue, avec de la gestion d’exploitation, de la compatibilité… Une entreprise agricole, ce n’est pas forcément une ferme classique : cela peut être aussi une ferme auberge, un gîte, une ferme pédagogique... »

    Jardinage, services, agriculture

    À la MFR de l’Orléanais, la formation initiale est plutôt tournée vers les services, avec un Bac Pro SAPAT (Services Aux Personnes et Aux Territoires), qui « touche un domaine plus vaste que les services à la personne avec un volet animation du territoire : tourisme, vie locale… » L’établissement propose aussi un parcours préparatoire aux métiers du sanitaire et sociale (concours d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture...). Dans ces voies, le public y est majoritairement féminin, constate le directeur, contrairement à celui du CAP Jardinier Paysagiste, une formation en un an à partir de 16 ans, accessible aux demandeurs d’emploi et aux salariés en reconversion. De quoi motiver près de 120 jeunes et de trente à quarante adultes à faire leur rentrée à la MFR de l’Orléanais cette année. Et ce même s’il est encore possible de s’y inscrire !

    Plusd'infos

    www.mfr-orleanais.fr

    Portes ouvertes prévues le 25 janvier, le 21 mars et le 16 mai prochains.

    Les Brèves