Les Brèves

  • En pratique

    Le Salon de l’éducation se déroule le mercredi 11 septembre 2019. L’Atelier Canopé se situe 55, rue Notre-Dame de Recouvrance, à Orléans. L’entrée est gratuite et la journée débutera à 10h avec une conférence de deux heures d’Émilie Lebret sur l’apprentissage à travers les escape games. Des échanges avec les éditeurs et activités ludiques sont prévus l’après-midi jusqu’à 18h. 

Le numérique s’associe au papier

Salon de l’éducation d’Orléans

Anciennement connu sous le nom de Salon des éditeurs, le Salon de l’éducation, orchestré par l’Atelier Canopé 45, traite désormais de la pédagogie dans son ensemble. Nouveautés, conférence et ateliers ludiques sont au programme du mercredi 11 septembre.

c.c

Intégré au réseau Canopé, l’atelier Canopé 45 est un établissement public sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale. Historiquement connue pour être éditrice de ressources pédagogiques, cette structure œuvre également au service de la communauté éducative et propose des formations et événements sur la pédagogie.

Le salon de l’éducation qu’elle organise prochainement permet aux principaux éditeurs de présenter leurs nouveautés. Il aborde d’autres sujets tels que les méthodes d’enseignement ou encore la part du numérique dans l’apprentissage. « Notre but est de s’étoffer au fur et à mesure des années pour traiter la pédagogie dans son ensemble, évoque Adeline Legendre, médiatrice ressource et service au sein de l’Atelier Canopé 45. Concernant les activités sur place, nos différents partenaires prévoient des animations ludiques. La Scène nationale d’Orléans sera présente et proposera des animations pédagogiques autour du spectacle, et la MAIF des ateliers sur le thème du numérique éducatif. Au stand Canopé, on prévoit de mettre en place une table de jeu sur le thème de la programmation ». Aussi, Émilie Lebret, co-auteur de l’ouvrage L’Escape Game, une pédagogie innovante, animera une conférence sur ce thème.

Et le numérique dans tout ça ?

Toute personne œuvrant dans les actions d’éducation du premier et du second degré est concernée par ce rendez-vous. Les parents d’élèves suivant des cours par correspondance peuvent aussi y trouver des ressources plus spécifiques, ainsi que d’autres méthodes d’apprentissage. « Les enfants n’ont pas tous les mêmes mécanismes d’apprentissage, déclare Adeline Legendre. Certains vont plus facilement apprendre le calcul mental avec le jeu physique, et d’autres avec la tablette ». Le numérique prenant de plus en plus de place dans notre quotidien, il s’inscrit davantage chez les jeunes et les établissements comme un outil d’apprentissage pédagogique. Dans cette optique, le Salon de l’éducation proposera des démonstrations de jeux interactifs dans le but de soutenir les enseignants dans leur pratique.

Les Brèves