Les Brèves

  • 36 050

    Le nombre de collégiens du public et du privé attendus cette rentrée dans le Loiret.

Les collégiens ont voix au chapitre !

Nouveautés de la rentrée

Outre la construction du collège Orléans-Nord et de deux collèges dans le Pithiverais, la grande nouveauté du Département du Loiret pour cette rentrée est l'implication des collégiens dans le budget participatif en faveur de l'environnement.

g.m 

Qu'on se le dise, le Département veut verdir son blason, et cela commence auprès des collégiens. « J'ai démarré un tour des collèges du département et j'ai discuté d'environnement avec les jeunes, explique Marc Gaudet, président du Département. On en a marre de la caricature de bétonneur, alors qu'on a le souci de l'environnement ! En discutant avec eux, ils étaient sensibles à la déforestation, mais je leur ai dit que la forêt progressait dans le Loiret ! Il y a beaucoup d'idées fausses. »

Le chef de l’exécutif départemental a donc choisi de donner la parole aux collégiens avec un budget participatif. Ces derniers devront élaborer des projets en faveur de l'environnement, lesquels seront proposés au vote des Loirétains dans une enveloppe de 80 000 €. « Ils pourront construire leurs projets avec les enseignants et au sein des clubs environnement. » Ces propositions devront être transmises sur atelierdevosidées.loiret.fr entre le 2 septembre et le 31 décembre. En janvier et février, un jury étudiera leur faisabilité et les présélectionnera. Du 1er au 31 mars 2020, tous les Loirétains pourront voter pour les projets retenus sur cette même plateforme, et le Département devra les réaliser.

Un parcours citoyen

Parmi les autres nouveautés, exit le conseil départemental des jeunes : désormais, le Département a mis en place en cette rentrée un parcours citoyen à destination des 4e et des 3e, choisi sur la base de propositions des associations, mairies, collèges... Cette année, les élus ont prévu de leur faire découvrir durant les vacances de la Toussaint des lieux de mémoire, en Meuse mais aussi dans le Loiret, sur les traces des deux guerres mondiales.

Autre volet de cette rentrée pour le Département, l'élaboration d'un Plan Alimentaire Territorialisé (PAT) au niveau des cantines des collèges. Cinq collèges vont expérimenter l'outil Approlocal – qui permet la mise en relation entre les producteurs et les établissements – mis en place avec la Chambre d'agriculture. « Le but est de recourir à un approvisionnement local, si possible bio et avec un menu végétarien par semaine dans les cantines des collèges », insiste Marc Gaudet. Le collège d'Ingré va même plus loin, avec une démarche responsable (éco-gestes autour de l'économie d'eau, lutte contre le gaspillage alimentaire...). De quoi faire des émules.

Les Brèves

  • De futurs collèges ?

    Le nombre de collégiens augmente de 3 % par an dans le Loiret. « C’est l’équivalent d’un petit collège », précise Gérard Malbo, vice-président du Département en charge de l’éducation. La carte scolaire a déjà dû être repensée. La dizaine de collégiens de Chanteau ira ainsi à Neuville-aux-Bois. Du côté d’Ormes et Ingré, les besoins sont importants, au point que le maire d’Ormes vient de proposer à Marc Gaudet un terrain viabilisé. Rien n’est encore signé, car l’urgence, pour l’heure, est plutôt à la démolition et la reconstruction du collège Malraux, à Saint-Jean-de-la-Ruelle.