Les Brèves

  • Suivez le guide !

    Des visites commentées des jardins sont proposées par Orléans-Val de Loire Tourisme sur inscription préalable au 02 38 24 05 05.   

Place aux jardins éphémères !

Environnement à Orléans

Orléans Métropole a lancé cette année un concours de jardins éphémères afin de mettre en valeur son patrimoine végétal et le savoir-faire des professionnels locaux. Les cinq lauréats partageront leurs jardins avec le public en centre-ville d’Orléans, du 29 août au 20 octobre.

g.m

Six jardins éphémères sont à découvrir au cœur d’Orléans jusqu’aux quais de Loire. Place du Châtelet, au croisement des rues de Bourgogne et du cloître Saint-Pierre-Empont, place du Général de Gaulle, rue de l’Empereur et place du Petit Puits, Hôtel Groslot… Une promenade sous le signe du savoir-faire horticole local est proposée en cette fin d’été autour du thème « Loire ou patrimoine orléanais ». « Cette initiative est née du travail que nous menons au niveau de la Métropole autour de la question du végétal, en lien avec la Charte agricole », raconte Laurent Baude, vice-président de la Métropole délégué à l'agriculture urbaine et périurbaine, pour qui le patrimoine n’est pas seulement constitué de « beaux monuments : c’est aussi un savoir-faire. » « Face au manque de visibilité de notre métropole, continue l’élu, il a été constaté que le végétal devait être l’un des marqueurs de l’identité de notre territoire. Mais cette opération de jardins éphémères existait également dans d’autres villes. »

Un rendez-vous métropolitain

Au départ, 11 lieux ont été repérés par les élus et les services dans la capitale de la région Centre-Val de Loire afin de mettre en valeur le patrimoine végétal. Mais pour pouvoir garantir 5 000 € par jardin, six projets ont finalement été retenus pour cette première édition. Côté participation, le calendrier électoral et la période de réserve n’ont pas forcément fait l’affaire des professionnels et des services des espaces verts voulant concourir cette année, reconnaît l’élu.

Pour le public, les réalisations sélectionnées sont par contre un véritable appel à la rêverie, à la poésie, au voyage… et semblent être les prémices du Festival de Loire. « Cette année, les jardins sont à Orléans avec le Festival de Loire, mais ils pourront être installés dans d’autres communes selon une autre thématique dans le futur », tempère Laurent Baude. Une affaire à suivre, donc, et surtout à découvrir en flânant dans les rues d’Orléans…

Les Brèves

  • En bref

    Briare : Une chasse au(x) trésor(s) nature

    Loire Nature Environnement propose, dans le cadre des animations des Parcs départementaux, une chasse au(x) trésor(s) de la biodiversité, un peu particulière, le 14 septembre à Briare, dans le Parc de Trousse-Bois. En famille, munis d’un sac d’explorateur et de guides, de clés de détermination ou de boîtes loupes, remis par l’animateur, les aventuriers du jour partiront à la recherche d’oiseaux, de papillons et autres insectes. Rendez-vous est donné, à 14h30, au Parking de Trousse-Bois !

    Pathé orléans : le programme des avant-premières

    C'est (aussi) la rentrée des classes au cinéma Pathé d'Orléans. Plusieurs films vont effet être présentés en avant-premières aux Orléanais pendant tout le mois de septembre. Et cela commence dès le jeudi 12, avec la projection de Mon chien stupide, en présence de son réalisateur, Yvan Attal (sortie le 30 octobre). Le lendemain, Géraldine Nakache et Leïla Bekhti seront là pour promouvoir J'irai où tu iras (sortie le 2 octobre). Le lundi 30 septembre, enfin, le cinéma Pathé Loire a annoncé la présence de l'équipe du film La vérité si je mens : les débuts (sortie le 9 octobre). Une riche programmation qui devrait faire le bonheur des inconditionnels du septième art à Orléans, et Dieu sait s'ils sont nombreux !