Les Brèves

  • 27 000 €

    C'est le coût du feu d'artifice mutualisé d'Orléans, Saint-Pryvé et Saint-Jean-de-la-Ruelle. Un financement au prorata du nombre d'habitants par commune. 

Spectacle attendu au pont de l’Europe

Le 13 juillet à Orléans, Saint-Pryvé et Saint-Jean-de-la-Ruelle

Le 13 juillet au soir, aux alentours du Pont de l’Europe, Orléans, Saint-Jean-de-la-Ruelle et Saint-Pryvé-Saint-Mesmin se mettront en trois pour célébrer la Fête nationale. Les spectateurs espèrent que le spectacle pyrotechnique sera de meilleure facture que celui de l’an dernier.

gaëla messerli

Depuis quatre ans pour Orléans – beaucoup plus pour Saint-Pryvé-Saint-Mesmin et Saint-Jean-de-la-Ruelle – le feu d'artifice est mutualisé et tiré du pont de l'Europe le 13 juillet à 23 h. « Il était important de mutualiser l'argent public, a souligné Abel Moittié, élu aux commémorations à Orléans et désormais adjoint à la culture (voir par ailleurs). Pour Orléans, il y avait aussi une incertitude chaque année au niveau de la Loire et la difficulté d'accéder au duit. »

Du côté pryvatain et stéoruellan, Alexandre Riboulot, adjoint à la culture et à la communication de Saint-Pryvé-Saint-Mesmin et Norbert de Brézé, conseiller municipal en charge de la vie associative et du devoir de mémoire à Saint-Jean-de-la-Ruelle, on indique que les administrés ont bien compris l'intérêt de cette mutualisation pour proposer un spectacle de qualité. Pour l'heure néanmoins, métropole ou pas, d'autres communes n'ont pas rejoint le mouvement.

Une Fête nationale au goût d’Europe

L’an dernier, les spectateurs présents avaient diffusé en direct et sur les réseaux sociaux leur déception. Trop court, peu reluisant, le spectacle n’avait pas été digne d’une capitale de région. Espérons que les élus aient entendu ces récriminations par rapport à un événement qui fait venir chaque année sur les quais des dizaines de milliers de personnes. Pour ce qui est du thème des festivités cette année, les trois villes ont donc annoncé qu’il s’agirait de… l'Europe. « Nous étions dans une année d'élections européennes, explique Abel Moittié. C'est également une année qui se termine en 9, et il s'est passé beaucoup de choses les années se terminant par 9… ».

Neuf tableaux pyrotechniques célébreront ainsi en musique la Libération d'Orléans par Jeanne d'Arc en 1429, le tour du monde de Magellan en 1519, la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen en 1789, la construction de la Tour Eiffel en 1889, le premier pas sur la Lune en 1969... Mention particulière au sixième tableau, qui évoquera 1969 au son de 69, année érotique, petit clin d'œil à Serge Gainsbourg. Ce show de 17 minutes sera suivi, de 23 h 30 à 1 h 30, par un bal sur le pont de l'Europe avec l'orchestre Pacific, composé de 12 musiciens et danseuses. Au niveau du déroulé, fouilles et sécurité seront au rendez-vous (lire ci-contre).

« un clin d’œil à serge gainsbourg… »

Lampions et bal des pompiers

Côté Orléans, il est prévu, en amont, une retraite aux lampions à 21 h 45 avec l'Harmonie Saint-Marc-Saint-Vincent, au départ du quai du Châtelet (lampions vendus au profit de l’association Le Rire médecin, à partir de 2€). À noter aussi que le bal des pompiers se tiendra à la caserne d'Orléans Centre, rue Eugène-Vignat, à partir de 21 h.

Au niveau de Saint-Jean-de-la-Ruelle, la fête commencera à 18 h avec des animations pour les familles au Parc des Dominicaines, puis une distribution des lampions aura lieu à 21 h. Une aubade sera jouée par l'Harmonie de La-Chapelle-Saint-Mesmin et place à 22 h, au départ de la retraite aux flambeaux jusqu'au Pont de l'Europe. À Saint-Pryvé, le rendez-vous aura lieu au four à briques avec un discours du maire à 21 h 30. On jouera ensuite La Marseillaise ; lui succédera peu après la revue des sapeurs-pompiers. Puis à 22 h, un pot sera offert par la mairie en présence d'un food truck (il y aura d’ailleurs également à manger et à boire de l'autre côté du pont entre stand des brasseurs artisanaux de la Belle de Loing, cornet de frites et saucissons...). Le groupe les K'Méléons jouera ensuite jusqu'à l'ouverture du pont.

Les Brèves