Les Brèves

    Orléans, Chambord, Blois… Tous en mode électro

    Les événements électro se multiplient

    Le Loiret, le Loir-et-Cher et l’Indre-et-Loire accueillent chaque année de très beaux événements électro. Après le Set Électro orléanais du 7 mai et avant le Cocorico Electro de ce week-end à La Ferté Saint-Aubin, petit tour d’horizon des événements phares en région.

    Les Îlots Électroniques, à Tours

    Créés en 2014 en Touraine, Les Îlots animent les dimanches après-midi grâce à une programmation qualitative dans des lieux atypiques et une ambiance conviviale. Les Tourangeaux, amateurs ou curieux, assistent aux live d’artistes de la scène électronique gratuitement, tels que les Groove Boys Project ou Arno N’Joy.

    Prochaines dates : 21 juillet, 4 août


    Cercle X, à Chambord

    Les événements Cercle bénéficient d’une renommée mondiale du fait de leur label. Le principe : promouvoir des artistes grâce à des performances live diffusées en direct depuis des lieux inhabituels. Particulièrement prisées, les dates (généralement en semaine) sont communiquées au dernier moment et les plus réactifs seulement assistent à la soirée. Cercle pose ses enceintes à Chambord en 2017, invitant Deborah de Luca à mixer sur la terrasse. En 2019, le collectif organise son premier festival, surfant sur le rayonnement des 500 ans de la Renaissance. Stephan Bodzin, Polo & Pan, Solomun… : le line-up attire un large public, trop peut-être, puisque l’événement aura souffert de plusieurs couacs logistiques du fait de l’affluence de 25 000 festivaliers. 


    Electro Pool Party, à Blois

    ElectroLab Events a lancé la première Pool Party régionale en 2018 à l’espace aquatique L’Agl’eau, à Blois. Ici, il est question de faire la fête pour saluer la fin de l’été dans un cadre propice à la détente. Mosimann sera la tête d’affiche de l’édition 2019, qui propose un espace VIP avec une vue imprenable sur la scène et un apéritif dînatoire arrosé au champagne.

    Prochaine date : 7 septembre


    Fusion Estivale, à Orléans

    Fusion voit le jour en 2018 grâce à l’alliance de deux collectifs régionaux, le chartrain Splitzer et Tarmac 3000 (lui-même produit de la fusion de l’Orléanais Collectif Première et du Parisien Clubster) avec la volonté de mettre en place deux jours de fête 100% gratuits autour de la découverte de la musique électro dite underground. En 2019, plus de 3 000 participants désireux de taper du pied sur le sol orléanais (contre 600 l’an passé) sont enregistrés, témoignant d’un attrait grandissant pour cette culture. Le line-up de l’événement intègre des artistes de renommée internationale comme Folamour, Mézigue ou encore Cabanne et Lowris, tous deux résidents de Concrete (rendez-vous électro sur les quais parisiens) pour la session 2019.

    Prochaine date : mai 2020

    Les Brèves