Les Brèves

    À quoi joue Serge Grouard ?

    Comment interpréter la sortie de l’ancien maire d’Orléans ?

    La sortie de l’ancien maire d’Orléans était calculée. Mais avec cette charge publique envers Olivier Carré, Serge Grouard a-t-il fait officieusement acte de candidature pour 2020 ?

    b.v

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que Serge Grouard est revenu dans l’actualité politique orléanaise avec force et fracas. Son coup de Jarnac au conseil municipal de lundi dernier couvait cependant depuis des mois. L’an dernier, il avait déjà jeté un pavé dans le jardin d’Olivier Carré en critiquant, dans des interviews, certains choix et orientations de son successeur. Sans (encore) le désavouer publiquement.

    Et puis il y a eu cette autre ligne de fracture lors d’un conseil métropolitain. En novembre dernier, Serge Grouard tonnait vertement contre le choix de la Métropole, et donc de son président, d’une flotte de bus électrique pour 154 M€ d’ici 2024. Le fossé se creusait entre les deux hommes, jusqu’à finir par s’ouvrir de façon béante lundi dernier, Serge Grouard ciblant ce jour-là Olivier Carré sur les thèmes, explosifs, de l’argent public et de la moralité.

    Reviendra, reviendra pas ?

    Depuis la publication de l’article du Canard Enchaîné, mercredi dernier, certains membres de la majorité – qui ne l’aiment pas, précisons-le – voient en Serge Grouard la « taupe » qui aurait informé l’hebdomadaire satirique des dépenses prétendument somptuaires d’Olivier Carré. D’autres, plus proches de lui, ne s’imaginent pas leur ancien patron décrocher son téléphone pour appeler Alain Guédé, l’auteur de l’article du Canard, l’un de ceux qui avaient révélé l’affaire Fillon en 2017… Lui aussi épinglé par le volatile en maintes occasions – dont en mai dernier, lors des dernières fêtes johanniques et de « l’affaire de l’écharpe », Serge Grouard, dont tout le monde connaît le caractère rancunier, n’a pas forcément le profil de l’informateur masqué, même si en politique, il ne faut douter de rien.

    « la ville non, la métropole oui ? »

    Ses détracteurs affirment que sa sortie de lundi augure d’une future candidature aux municipales. Mais l’ancien maire d’Orléans l’a démentie lundi lors de sa prise de parole. « Si j’ai mis un terme à mes fonctions en 2015, c’est pour ne pas y revenir », a affirmé Serge Grouard. « Je parie une caisse de champagne qu’il ne sera pas tête de liste », poursuit-on dans son entourage. Un scénario envisagé par certains de ses proches voudrait que Serge Grouard lorgne en fait sur la présidence de la Métropole en 2020 et se présente plutôt comme n°2 ou n°3 sur une liste aux municipales, dans une forme de non-retour aux allures de recours...

    Les Brèves