Les Brèves

    Meung-sur-Loire aux couleurs musicales

    Culture

    Festicolor, le festival musical éclectique revient avec Nolwenn Leroy en tête d’affiche pour sa 18e édition du 23 au 25 mai 2019. ambre blanès


    "Entre musique pop, swing, rock et électro ou fanfare, il y en a pour tous les goûts ! » : c’est ainsi qu’est présenté Festicolor, qui fête en 2019 sa majorité. Né en 2002 sur l’initiative du Maire de l’époque de Meung-sur-Loire et développé par l’association Musiques en Main, le festival est devenu complètement indépendant 18 ans plus tard, mais bénéficie toujours du soutien précieux de la ville et de nombreux partenaires. Ce sont près de 150 bénévoles qui sont ainsi aux commandes pour accueillir entre 4 000 et 5 000 personnes par soirée. Ce public fidèle est séduit par la programmation variée en genres musicaux, mais toujours autour d’artistes français. Festicolor a en effet accueilli au fil des ans des artistes renommés tel que Boulevard des Airs, La rue Kétanou, Les Fatals Picards, Sinsemilia, Maxime Le Forestier…

    L’an dernier, 7 500 festivaliers étaient au rendez-vous et le concert d’Imany avait rapidement affiché complet le samedi soir. Le format trois jours renouvelé inclus une soirée d’ouverture offerte le jeudi aux festivaliers détenteurs du Pass festival (achetable en ligne). Ils pourront notamment y écouter chanter les chorales des écoles locales, réunissant 200 enfants ainsi que l’orchestre de l’école de musique.

    En ouverture le vendredi, l’Harmonie de Meung-sur-Loire donnera le LA, suivi des très attendus Oldelaf, amoureux des bons mots et de la chanson française, Collectif 13 qui réunit les artistes de Tryo, Massilia Sound System, La Rue Kétanou, Le pied de la pompe et Le p’tit son puis La Jarry, groupe de rock à la teinte anglo-saxonne originaire d’Orléans. Le samedi, Radio Kaizman, Karpatt et Azad Lab coloreront la soirée. D’après les réservations, le public est déjà pressé de découvrir le nouvel album de Nolwenn Leroy, dans lequel elle chante Jacques Higelin, Nino Ferrer, Nicolas Peyrac ou encore Francis Cabrel. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Mes souliers sont rouges, le groupe folk le plus alternatif de la scène française et bien connu des festivaliers, il y a une vraie découverte musicale qui vous attend là, d’après Thierry Quatrehomme, le programmateur du festival. C’est une belle édition estivale qui se profile en terre magdunoise, sans compter qu’une météo clémente semble être de la partie.

    À noter : le festival est uniquement accessible sur réservation en ligne ou sur place (le tarif en ligne est plus attractif). Nouveauté 2019 : le Festival utilisera cette année le système cashless pour les consommations (à pré-remplir en ligne en amont du festival, le montant crédité sur la carte cashless est remboursable post-événement si inutilisé). ?

    Les Brèves

    • C’est où ? C’est quand ?

      Jeudi 18h30 à 00h30 / Vendredi 19h00 à 02h00 / Samedi 18h30 à 02h00 

      (sortie définitive à partir de 22h30 les vendredi et samedi)

      -Tarifs (gratuit pour les moins de 12 ans) :

      Pass 3 jours : 28,99 € ; tarif réduit 23,99 € ; sur place 35€

      Billet 1 soiré : 19,99 € ; tarif réduit 17,99 € ; sur place 23 €.