Les Brèves

  • Comment devenir assistant familial ?

    Pour devenir assistant familial, il faut un agrément délivré par le président du Conseil départemental. Cet agrément permet de postuler pour être recruté auprès du Conseil départemental. Il est possible d’exercer ce métier en plus d’un deuxième emploi, si celui-ci ne porte pas préjudice à la fonction d’accueil d’enfants à domicile et qu’il s’agit d’un emploi de complément. Avant l’accueil du premier enfant, au titre du premier contrat de travail, un stage préparatoire de 60 h est à effectuer et, dans les trois ans qui suivent, les assistants familiaux suivent une formation de 240 h adaptée aux besoins des enfants accueillis, en alternance. À son issue, les stagiaires peuvent se présenter au diplôme d’état d’assistant familial ou obtenir une attestation permettant de renouveler leur agrément. La rémunération est variable, notamment en fonction du nombre d’enfants accueillis. 

Un enfant dans ma famille

Le métier d’assistante familiale dans le Loiret

Le Loiret recrute et forme des assistants familiaux. Cent postes sont actuellement à pourvoir. Un point sur ce métier singulier avec Amandine Clairambaud, assistante familiale à Orléans. gaëla messerli


Un assistant familial est un travailleur qui, moyennant rémunération, accueille habituellement et de façon permanente des mineurs à son domicile. Une prise en charge dans une autre famille que la sienne, qui doit permettre de résoudre une situation le concernant, tout en gardant un lien avec la famille d’origine et en l’aidant à grandir.

« J’ai à la base un diplôme de monitrice éducatrice, et j’ai travaillé pendant 10 ans dans le milieu du handicap, témoigne Amandine Clairambaud, assistante familiale à Orléans. En fait, je souhaitais changer de public. C’est un métier que je connaissais déjà par mon cursus et les assistantes familiales que j’avais pu rencontrer. J’ai été attirée par cette gestion au quotidien, la possibilité d’éduquer les enfants en fonction de notre vision, même si nous faisons partie d’une équipe. Les enfants font partie de notre vie ! »

L’équilibre dans la fratrie

Pour ce qui est des « placements », l’assistant familial n’est pas mis devant le fait accompli. « Il y a des assistants familiaux qui accueillent les enfants en urgence, mais ce n’est pas mon cas, explique Amandine. En général, on me téléphone et nous parlons de la situation du jeune. Je dois estimer si cela peut coller au niveau de la composition familiale et ensuite, nous nous rencontrons. » L’équilibre dans la fratrie est important. « J’ai un agrément pour trois enfants. Avec les nôtres, je m’occupe au total de six enfants, de 13 mois à 13 ans ! L’accueil va de 0 à 18 ans pour des durées qui varient beaucoup d’une situation à l’autre. »

« accueillir habituellement et de façon permanente des mineurs à son domicile »

Certains assistants familiaux préfèrent accueillir des jeunes enfants, et d’autres des adolescents. « Lors de notre entretien d’embauche, nous parlons de notre projet d’accueil, poursuit Amandine. Cela permet de connaître les souhaits de chaque famille. »

Préparer les enfants

La fin du placement, quand il intervient, dépend de l’avis du juge. « Avec les évolutions en matière de loi, les enfants passent au moins tous les deux ans devant le juge, éclaire notre assistante familiale loirétaine. Nous connaissons les situations et les préparons au verdict. Au besoin, il y a aussi des psychologues au Département. S’il y a un départ, nous organisons une petite fête, mais c’est difficile. Nous nous attachons, et c’est normal ! »

Pour ceux qui imaginent un métier à domicile sans aucune contrainte, ce n’est pas tout à fait la réalité : « nous avons toujours des rendez-vous de suivi, souligne Amandine. Pour ma part, j’emploie une assistante maternelle pour mes propres enfants. Il y a cependant des avantages, car nous les voyons plus qu’en structure. Mais cela reste du 24h/24. » 

Plus d'infos : Pour avoir une idée plus précise en France, consulter le site de la Fédération Nationale des Assistants Familiaux : www.fnaf.fr/assistant-familial/remuneration

Pour connaître les conditions de recrutement dans le Loiret :

www.loiret.fr/jai-besoin-dinfos-pour/devenir-assistant-e-familial-e 

Les Brèves

  • 305

     C’est le nombre d’assistants familiaux dans le Loiret