Les Brèves

    À Orléans, l’ambiance sera british !

    Festival de Loire 2019

    Du 18 au 22 septembre prochain, le Festival de Loire fera son grand retour sur les quais d’Orléans. L’invité d’honneur sera l’Angleterre. Au programme, plus de 220 bateaux et 300 animations gratuites. g.m


    Depuis 2003, le Festival de Loire est l’un des temps forts de la vie métropolitaine qui anime les quais de Loire tous les deux ans. Pour le cru 2019, l’invité n’est autre que l’Angleterre, avec la Tamise. L’occasion de découvrir The Thames, le port de Londres. On notera la présence de propriétaires privés de bateaux traditionnels, avec des skiffs et canoës, ainsi qu’un village dédié intitulé « Loire Thames », avec des animations et des expositions.

    « Quinze bateaux seront présents, indique Martine Grivot, adjointe au tourisme de la Ville d'Orléans. La décoration principale sera aux couleurs anglaises. » Cet invité de marque sera également à l’honneur à travers un spectacle pyro-musical. Au total, trois bassins fluviaux anglais seront représentés avec les fleuves Severn, Mersey et la Tamise. Par contre, n'espérez pas croiser le prince William ou Harry : seul l'ambassadeur d'Angleterre a en effet été invité ! « On ne veut pas faire bling-bling et que cela reste familial », plaisante Martine Grivot. Certains savent aussi qu'en région Centre-Val de Loire, on fête cette année le 5e centenaire de la Renaissance : le Festival de Loire se mettra au diapason avec un spectacle de bateaux, dans une ambiance sonore et lumineuse retraçant l’histoire de la marine fluviale pendant cette période, le 20 septembre, à partir de 22 h, sur la Loire.

    Des tables sur le pont Royal !

    Au menu des nouveautés du festival de Loire, on notera l’installation, le dimanche 22 septembre, de grandes tables dans un esprit guinguette, sur le pont George V.

    « Le pont sera fermé à la circulation à partir de la Duck Race (NDLR : la course de canards en plastique au bénéfice d'associations, à 11h, quai des Augustins) et l'après-midi. » Des installations seront également présentes sur le fleuve Royal et le canal, comme l’étonnant Pont de Singe d’Olivier Grossetête, qui défiera la gravitation.

    Au niveau des animations, « on a voulu présenter des métiers méconnus liés à la Loire et qui existent encore comme tonnelier », complète Martine Grivot. Pour le reste, les mariniers et les chansons de Loire seront de la partie, ainsi que des espaces dédiés aux enfants comme le pôle des moussaillons et un espace pédagogique. Dans le jardin de la Charpenterie, un pôle consacré à la découverte de la flore et la faune ligérienne ainsi qu’au risque inondation permettra un autre regard sur le festival par le biais de six ateliers pédagogiques et d’expositions sur la biodiversité. 

    Les Brèves

    • 1,8

      C’est le coût du festival de Loire en millions d’euros. Une augmentation de 200 000 € liée à la sécurisation du site et à sa communication, selon Martine Grivot.