Les Brèves

    les Trois activistes d’ANV-COP 21 jugés

    Saint-Jean-de-la-Ruelle 


    L’opération orléanaise « Sortons Macron », menée par le collectif Action Non-Violente COP21, va se retrouver à la barre du tribunal, en septembre prochain. Les trois activistes incriminés avaient en effet « réquisitionné » le portrait du chef d’État à la mairie de Saint-Jean-de-la-Ruelle en mars dernier. Ils comparaîtront pour « vol en réunion. » Après 9 h de garde à vue, lundi dernier, ils sont ressortis du commissariat d’Orléans.

    Jusqu’à cinq ans de prison

    « Cela s’est bien passé », témoigne Leïla Boumeddiene, une des membres du collectif, qui précise qu’il y a actuellement en France neuf procès pour trente-cinq activistes ayant participé à l’opération « Sortons Macron » dans différentes communes de l’Hexagone.

    « Nous continuerons de communiquer et allons nous organiser pour être présents aux différents procès, continue Leïla Boumeddiene. Dans certaines villes, cela s’est bien terminé, les maires ont soutenu l’action symbolique. Le portrait coûte 70 €, et la peine encourue peut aller jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 € d’amende ! Pourtant, nous ne sommes ni de grands bandits, ni des fraudeurs fiscaux. Ces procès, c’est aussi de l’argent public dépensé ! » Ce n’est pas pour autant que les activistes ont prévu de rendre le portrait du Président, car ils attendent des mesures gouvernementales pour l’urgence climatique. « Ce qui nous fait peur, ce sont les 4°C en plus, conclut Leïla Boumeddiene. Alors on va continuer de ''promener’" Macron... » 

    Les Brèves