Les Brèves

  • En direct

    J'aime la Loire propre !

    La Fondation pour la Protection des Habitats de la Faune Sauvage fêtera le samedi 2 mars le dixième anniversaire de l'opération « J’aime la Loire PROPRE », opération de nettoyage des rives de la Loire qui se déroule chaque année le premier samedi de mars sur les 1 000 km du fleuve roi. Rendez-vous est donné donc le 2 mars à 16 points différents du département pour nettoyer les bords de Loire. Dans la Métropole, à vos gants et sacs poubelle dès 8 h 30, à Bou au port de la Binette ou au camping de Saint-Jean-de-la-Ruelle.

    Tous les points de rendez-vous et informations sur http://www.fleuves-rivieres-propres.fr


    Stages Montessori

    L'association L'Atelier des Castors propose des activités pendant les vacances pour les plus jeunes, notamment des stages Montessori. Rendez-vous ainsi pour les 3 à 6 ans à Jargeau, le 15 février, de 10 h à 12 h. Au programme pour l'enfant, des activités lui permettant de développer sa confiance en lui et son autonomie : activités sensorielles, sur le monde qui l'entoure ou préparant à l'écriture... Ce stage est réalisé par une intervenante formée à la pédagogie Montessori.

    Réservations et informations sur https ://www.facebook.com/events/1205100992976032/

Un café pour écouter les aidants

Solidarité

Parents vieillissants, maladie de Parkinson ou encore enfants handicapés nécessitant un accompagnement... il est parfois difficile et lourd pour les familles d'aider leurs proches. Afin d'offrir un temps d'écoute à ceux qui œuvrent au quotidien, depuis le printemps 2018, un Café des aidants est proposé à Olivet, tous les deux mois. G.M.


D'un côté, il y a le vieillissement de la population avec la dépendance et les maladies dégénératives qui peuvent bousculer les familles, de l'autre, le handicap également des plus jeunes qui peut vite devenir un combat pour des parents. Le tout s'accompagne de sentiments souvent ambivalents et parfois d'une forme d'épuisement. Une pause, un temps d'écoute, à Olivet avec un psychologue s'intéressant à la question mais aussi formé par l'Association Française des aidants et un travailleur social permet à tous de s'offrir un moment pour soi. « L'idée est venue de la présidente de l'association Proximité Services » explique Pascale Perdereau, travailleuse sociale présente lors des Cafés des aidants, « cela correspond à un besoin. »

Une pause dans le quotidien

Côté pratique, ces rencontres qui ont lieu tous les deux mois au 128 à Olivet rassemblent à chaque fois, huit à dix personnes. « C'est ouvert à tous. Nous avons des femmes comme des hommes qui viennent et même des couples qui aident leurs parents. Ce n'est pas forcément les mêmes personnes à chaque fois, en fonction des thématiques abordées mais aussi des contraintes personnelles de chacun. »

Ce temps de convivialité et d'échanges est parfois le moyen de se libérer « d'une culpabilité. Il y a des témoignages parfois lourds. On accueille les émotions. Cela permet aussi aux personnes de constater qu'elles ne sont pas seules à vivre cela. » Pour ce qui est de l'organisation, il est mieux de s'inscrire mais « on peut accueillir une personne en dernière minute. » Il ne reste donc plus qu'à pousser la porte !

Les Brèves

  • Identifier ses limites

    La prochaine rencontre du Café des aidants a lieu le 14 mars, de 10 h à 11 h 30,

    au restaurant le 128 à Olivet. Le thème retenu est « Repérer les signes d'épuisement, quelles sont mes limites ? » La rencontre suivante aura lieu, le 25 avril, au même endroit et la même heure autour du « refus de soin et de l'agressivité. »

    Contact pour inscription et informations : 02 38 64 09 43.