Les Brèves

    Le Phœnix ravagé par un incendie criminel

    Saint-Pryvé

    Sale temps pour les discothèques de l’Orléanais. Lundi 11 février vers 5 h 30 du matin, un incendie a détruit une grande partie des toitures et du bâtiment du Phœnix, la discothèque pryvataine. C’est le quatrième incendie en moins d’un an qui touche les boîtes de nuit orléanaises.


    «L’enquête est en cours » et la « piste criminelle est envisagée » indique-t-on du côté du procureur après que la discothèque le Phœnix à Saint-Pryvé ait été ravagée, lundi matin, par les flammes. « Nous avons eu un appel vers 5 h 40 au 18 » explique le colonel Fabrice Chauvin, directeur départemental adjoint du SDIS 45.

    85 pompiers mobilisés

    27 engins ont été dépêchés par les services d’incendie du département et au total 85 pompiers mobilisés par cet incendie. « Il y a eu des roulements. 60 personnes étaient présentes au plus fort du feu. Vers 7 h 10, nous étions les maîtres du feu mais l’intervention a duré jusqu’à 15 h 30 afin d’éviter les propagations. Des rondes ont été effectuées ensuite toutes les deux heures jusqu’à 22 h 45 pour éviter une reprise. » Afin de circonscrire l’incendie qui heureusement n’a fait aucun blessé ni parmi les riverains ni parmi les pompiers, la route a été coupée au niveau du Pont Saint-Nicolas pendant la matinée. « Nous avons eu besoin d’accéder aux prises d’eau, notamment au Loiret. »

    Côté dégâts, les amateurs vont devoir changer de dancefloor – au moins pour plusieurs mois – car « il y a une reconstruction totale à faire. Une partie de la toiture s’est écroulée… » Les bâtiments voisins de la discothèque par contre n’ont pas été touchés ni endommagés. Pour rappel, le Naos, le Nova et le Pavillon ont tous été victimes également d’incendies depuis le printemps dernier.


    Les Brèves