Les Brèves

  • C’est où ? C’est quand ?

    Jeudi 14 février à 20h30, au Théâtre d’Orléans. Salle Barrault. Tarifs de 20 à 25 €. Durée : 1h20. Pour suivre les concerts proposés par les Folies Françoises

    www.foliesfrancoises.fr

Des rossignols amoureux au Théâtre !

Les Folies Françoises

Le concert « Rossignols amoureux » des Folies Françoises arrive à point nommé pour la Saint-Valentin, jeudi 14 février à 20h30, au Théâtre d’Orléans. Une soirée sous le signe de l’amour et du baroque.

G.M.

Q ue vous soyez amoureux de la musique baroque ou amoureux, tout court, direction le Théâtre d’Orléans pour une soirée qui rassemblera la soprano Hélène Le Corre, installée à Orléans depuis deux ans, ainsi que le célèbre violoniste et directeur de l’ensemble des Folies Françoises, Patrick Cohën-Akenine, Jocelyn Daubigney au Traverso, François Poly au violoncelle et Béatrice Martin au clavecin. « Le programme a été composé autour des différents caractères de l’amour » explique Charline Delpuget, en charge de la communication de l’ensemble des Folies Françoises. Place ainsi à des pièces et cantates de caractère pour découvrir les sentiments amoureux avec des œuvres de F. Couperin, E. Jacquet de la Guerre, Pignolet de Montéclair mais aussi J-P. Rameau ou encore J-F Rebel et F. Duval. Difficile de ne pas être gagné par l’ambiance baroque évoquée par le clavecin et ne pas ressentir la mélancolie ou la fureur de Didon, reine de Carthage, abandonnée par son prince troyen à travers la magnifique voix de la soprano Hélène Le Corre...

Embarquement pour Venise

Pour ceux qui ne pourraient assister à ce concert de « rossignols amoureux », Les Folies Françoises seront de retour au Théâtre d’Orléans, le 4 avril avec un spectacle baptisé La Serenissima qui plongera les spectateurs dans la Cité des Doges. Au programme, des œuvres de Vivaldi, Marcello ou encore Albinoni mais aussi des lectures de Goldoni, Rousseau et Casanova. Une création vidéo de Laurent Sarazin accompagnera le tout. Un vrai voyage dans la Venise baroque. Là n’est pas le seul projet de l’ensemble orléanais qui s’exporte à l’international. Parmi ses dernières créations, on trouve un programme inédit autour de la célébration du Tricentenaire de la mort de Madame de Maintenon, au château de Maintenon, le 14 avril ou encore un concert-découverte entre le violoniste Patrick Cohën-Akenine et le luthier Bruno Dreux que l’ensemble espère proposer prochainement en région Centre-Val de Loire.

Les Brèves