Les Brèves

    Transparence absolue sur le futur pont de Jargeau

    Polémique sur les ondes... de la Loire

    La tension était palpable sur le visage de Marc Gaudet alors que le matin même nos confrères de France Bleu Orléans annonçaient qu’une étude du BRGM mettait en garde contre les pollutions possibles liées à la construction de ce nouveau pont mais également sur les mouvements de terrain que pourrait entraîner sa construction. Sur les ondes toujours, nos confrères évoquaient un dossier escamoté, mis sous le tapis... Une situation qui a fait bondir le président du conseil départemental.

    « Oui j’étais en colère ce matin ». Car Marc Gaudet à une toute autre lecture de la situation. « Après un premier avis de la commission locale de l’eau, nous avons voulu aller plus loin en signant une convention de partenariat avec le BRGM ». Et concernant les risques évoqués ? « Il y a des mises en garde et c’est l’intérêt de ce partenariat. Mais il y a des réponses techniques adaptées ».

    Quant au contenu de ce rapport... « Il n’est pas question de le mettre sous le tapis comme on l’a évoqué sur l’antenne de France Bleu. Pour preuve, Mardiéval – association environnementale qui s’oppose à cette construction NDLR – a souhaité pouvoir consulter cette étude, ce qui a été transmis et ce dans son intégralité. Je ne vois vraiment pas comment on peut déduire de cela qu’il y a un manque de transparence, c’est même tout le contraire ».

    L’enveloppe prévue, elle, est considérable : 80 millions. « Il est vrai qu’à côté du Pont de l’Europe – lequel présentait les mêmes contraintes que celui de Jargeau – qui a coûté 4,5 millions, il y a 20 ans, beaucoup de choses ont évolué notamment au niveau des précautions environnementales à prendre en considération aujourd’hui ».

    Et Marc Gaudet de conclure : « notre partenariat continue avec le BRGM et nous prendrons toutes les précautions pour notamment préserver l’alimentation du Loiret, autre problème qui a été soulevé ».

    Les Brèves