Les Brèves

    Upaya : une école dans la nature !

    Le projet Upaya est déjà bien avancé. Cette école alternative qui puise son inspiration dans le courant des écoles démocratiques en s’appuyant notamment sur la pédagogie Montessori, la communication non violente et l’activité en pleine nature prévoit d’ouvrir ses portes à la prochaine rentrée à Dry. gaëla messerli


    Faire l’école dans une yourte ou en forêt, ce sera bientôt possible à Dry ! En effet, Nicolas Ho, l’un des co-créateurs de l’école Upaya prévoit une ouverture pour la rentrée 2019. « L’idée est née pour mon épouse et moi avec la naissance de notre fille. La préoccupation de son éducation est venue rapidement. Avec l’entrée à l’école, cela s’est confirmé en voyant les limites, même si cela s’est globalement bien passé. » Le déclic est venu en lisant Pierre Rabhi puis en découvrant la Ferme des enfants. « Nous avons rencontré Sophie Rabhi, fait ses formations. » Quelques rencontres plus tard avec d’autres familles partageant la même envie et voilà le projet Upaya était né ! « Aujourd’hui, nous sommes trois familles plus des bénévoles pour porter le projet. Eugénie et Anne-Laure y seront les futures professeures. J’interviendrai comme bénévole pour des activités au sein du centre pédagogique à destination des parents. L’idée est d’avoir une continuité entre l’école et la maison en proposant un accompagnement à la parentalité. »

    Entre Sologne et yourte

    Au sein d’Upaya, la communication non violente (CNV) est également de mise dans les échanges et les méthodes utilisées sont celles de Maria Montessori ou celles de Célestin Freinet. Place aussi à l’observation de la nature, des animaux dans la forêt mais aussi par des buttes de permaculture. 20 élèves de 3 à 18 ans sont attendus. « Il y a une dimension coopérative avec le montage de projets. Les enfants auront un temps pour décider de leur activité en fonction de leur envie. » Côté programme, l’école est privée et hors contrat. « Le socle des connaissances demandé par l’Éducation nationale est respecté. Les écoles alternatives vont au-delà car les enfants les approfondissent d’eux-mêmes. » Tout est fait pour permettre aux enfants de développer leur créativité et leur capacité d’adaptation, notamment par des approches corporelles comme la méditation, le yoga... « Nous serons vigilants de manière à ce qu’ils puissent passer des diplômes. » Côté tarif, l’école fonctionnant sans aucune aide, les parents devront débourser 400€ par mois pour la première année. Pour l’heure, près d’une dizaine de famille ont choisi de se lancer dans l’aventure.

    Présentation et inscriptions

    Afin de présenter Upaya, une réunion est organisée, de 14 h à 16 h au 3 rue Thibault-Chemin à Meung-sur-Loire, samedi 26 janvier. L’occasion de rencontrer les co-créateurs et d’inscrire ses enfants.

    Plus d'infos: www.facebook.com/events/758566851185591/ et ecole-upaya.com


    Les Brèves

    • Parentalité et handicap

      L’école des parents et des éducateurs du Loiret propose un groupe de parole animé par Christophe Epaud, psychopraticien en partenariat avec l'Association Le Renard et La Rose. Les rencontres ont lieu le samedi matin de 10 h à 11 h 30 à l'École le Renard et la Rose, 7 place Jean-Monnet à Orléans..

      Il s'agit d'un lieu d’écoute, d’échange et de partage pour les parents ayant un enfant en situation de handicap (tout type de handicap et tout âge), avec un espace de jeux pour les enfants géré par des bénévoles. Les prochaines rencontres ont lieu le 16 mars, le 27 avril et le 25 mai. Comptez 5€/rencontre + 12€ d'adhésion annuelle. Sur inscription https ://www.epe45.fr/contact

      Graines de Consomm’acteurs

      L’association de soutien à la parentalité Parentr’aide et Petites Graines propose une rencontre autour de la consommation, samedi 2 février, de 10 h à 11 h 30 à l’Aselqo Blossières. Alimentation, écologie, minimalisme, les remises en question sont nombreuses à la naissance d’un enfant alors que nous sommes assaillis de sollicitations commerciales et baignons dans une culture de consommation de masse qui crée artificiellement de nombreux besoins. Couches lavables, chasse au gaspillage, minimalisme ou encore ménage et hygiène au naturel seront des sujets pouvant être abordés lors de cette rencontre.

      www.facebook.com/events/1202656783220796/ ?active_tab=about