Les Brèves

    Ça (re)tricote au Théâtre !

    Saison artistique

    Le Tricollectif revient cette saison au Théâtre avec une programmation éclectique dont il a le secret. Une création avec des amateurs sera aussi au menu.

    gaëla messerli

    « Cela fait deux ans que l’on présente une saison au Théâtre », rappelle d’emblée le batteur Florian Satche, l’un des onze membres du Tricollectif. Au programme, pour cette nouvelle saison organisée par ce collectif d’artistes orléanais, des projets concoctés par leur soin, évidemment, mais aussi des invités, et une création avec des amateurs, baptisée Et tout ce qui est faisable sera fait. « La compagnie des Veilleurs du Théâtre de Grenoble voulait la réaliser avec nous, précise Florian Satche. Il y aura entre 40 et 60 amateurs présents, ainsi que le Grand Orchestre du Tricot. » Le spectacle sera présenté le 7 juin, à 20 h 30.

    En attendant, c’est presque un rendez-vous par mois qui sera proposé avec, pour commencer, ce vendredi (20 h 30), un concert de Roberto Negro. « Il jouera en solo avec un projet piano. Il y aura aussi le quartet Géo Trouvetou, avec Adrien Chennebault et David Sevestre. » Ce sera également l’occasion de passer un moment avec le Théo Ceccaldi Trio, autour de Django Reinhardt. En novembre (le 30 à 20 h 30), le voyage sera plus folk, avec un duo Éric Chenaux-Quentin Biardeau. « J’ai flashé sur Éric, raconte ce dernier. C’est expérimental, rock, folk et, en plus, c’est un chanteur incroyable. En comme le saxophone est son instrument préféré… »

    Le 21 décembre à 20 h 30, place à Walabix et Mathieu Pion pour un concert interactif. Sinon, dépaysement garanti avec un duo chant, oud et contrebasse, avec Kamilya Jubran et Sarah Murcia. Après les fêtes (26 janvier), le public aura droit à un duo de batterie et percussions entre Adrien Chennebault et Florian Satche. Le 15 février, Roberto Negro et Théo Ceccaldi s’attaqueront à la danse de salon. Encore plus en avant dans la saison du Tricot, la soirée du 22 mars sera à ne pas manquer, car on y entendra la romance digitale de Linda Olàh et Giani Caserotto, mais aussi un pèlerinage musical mariant le trio Satche, Valentin et Théo Ceccaldi au clarinettiste Yom. Enfin, le 10 mai, explosera un étonnant bouquet, celui préparé par La Soustraction des fleurs et Le choc des Titans de Baishi. « Il y aura donc de quoi se faire du bien aux oreilles pendant cette année ! », résume Florian Satche. 

    Les Brèves