Les Brèves

    Pour être « Open », soyons Data

    Orléans, métropole numérique 

    Présenté la semaine dernière, l’Open Data orléanais a vocation à offrir aux citoyens, de façon transparente, un accès aux informations – non-sensibles – de la métropole. Celles-ci sont désormais accessibles sans autre difficulté que de se connecter à une plateforme. Cette transparence s’applique également aux entreprises qui ont une délégation ou une mission de service public (eau, électricité...).

    Jérôme Richard, conseiller spécial au Numérique pour Orléans Métropole, l’affirme : « l’Open Data, c’est l’acte fondateur d’une métropole intelligente. Celle-ci pourra, grâce à l’ensemble de ces informations (circulation, transports en commun, budgets, cadastre, économie, environnement...), permettre l’émergence de nouveaux services par le biais d’entreprises extérieures qui, comme tout citoyen, auront accès à l’ensemble des éléments détenus par la collectivité ».

    Un « tableau de bord »

    La démarche est certes imposée (à toutes les collectivités de plus de 4 500 habitants) aujourd’hui par la loi, mais Orléans Métropole semble vouloir aller plus loin en agrégeant des données d’autres collectivités. Une manne d’informations qu’il faut « moissonner » au quotidien pour enrichir systématiquement la plateforme. « Pour cela, il faut sensibiliser tous les personnels, les responsables de service, précise Jérôme Richard. Ces informations auront aussi pour ambition de servir de tableau de bord en interne aux différentes directions pour suivre jour après jour l’évolution, par exemple, des dépenses et des recettes ».

    Les Brèves