Les Brèves

    Hop Pop Hop, place aux pépites !

    Musique

    Artistes qui commencent à être (re)connus, talents en devenir… Direction le Festival Hop Pop Hop, à Orléans, les 14 et 15 septembre. Au programme de cette 3e édition, de quoi séduire toutes les oreilles ! 

    gaëla messerli

    Du Jardin de l’Évêché en passant par la Scène Nationale d’Orléans, la Salle de l’Institut, le Centre Chorégraphique, l’Hôtel Dupanloup, le 108, la Sardine et même le parvis de la cathédrale, Orléans va vibrer au son des musiques émergentes pour la troisième année consécutive. « On garde toujours la même ligne, explique Frédéric Robbe, directeur de l’Astrolabe et organisateur du festival. Dès le départ, l’enjeu était de programmer peu ou pas de têtes d’affiche, car le festival est dédié à l’émergence et aux projets artistiques nouveaux. Hop Pop Hop donne la possibilité de présenter des artistes qui montent, avec une actualité musicale, qui peuvent attirer le public. Mais on veut aussi montrer des choses plus surprenantes. C’est un exercice périlleux : nous avons ramené des coups de cœur découverts lors de différents festivals comme Cuco, un artiste d’origine mexicaine et venant de Los Angeles, ou encore Life. Mais il y en aura pour tous les goûts : rock sauvage, pop, rap… Le public peut faire son propre programme en téléchargeant l’application du festival. »

    On pourra ainsi se laisser porter par le rap urbain d’Aaron Cohen, le 14 septembre, à 21 h 30, ou encore la pop électronique de Bakel, à 18 h, au Théâtre, et se déchaîner sur le rock survolté de Queen Zee à 22 h 15 dans le Jardin de l’Évêché. Ou bien rester au Théâtre en compagnie du post punk de Rendez-vous, à 23 h 30. Et le samedi 15 septembre, on poursuivra l’aventure en s’envolant au son de la pop aérienne de Blow, à 18 h 45, dans le jardin de l’Évêché, ou en découvrant l’inclassable Cuco, à 17 h, dans ce même lieu. À moins de préférer se laisser séduire par la crépusculaire beauté des improvisations délicates du Comte, à 16 h 30, salle de l’Institut. Les amateurs de pop songs minimalistes ne manqueront pas non plus The Liminanas (notre photo), à 22 h 15, dans le Jardin de l’Évêché et, dans un autre genre, les émotions seront au rendez-vous avec Tamino, à 20 h 15, salle de l’Institut. De quoi se laisser prendre au jeu de la découverte musicale et de la surprise à travers la cité johannique, dans une ambiance concoctée avec soin par les organisateurs. « Il ne s’agit pas seulement de musique, rappelle Fred Robbe. On propose une expérience avec un soin marqué pour la déco, la présence d’un bar avec une bière artisanale pour l’événement, des foodtrucks, etc. » Alors… Hop Pop Hop !

    Les Brèves

    • C’est où ? C’est quand ?

      Vendredi 14 et samedi 15 septembre à Orléans, au Jardin de l’évêché, au Théâtre d’Orléans/Scène nationale d’Orléans, au Centre Chorégraphique National d’Orléans, au 108, à la salle de l’Institut, à l’Hôtel Dupanloup, sur le parvis de la Cathédrale…

      Programme et billetterie en ligne sur www.hoppophop.fr

      Bracelet d’accès à retirer au Jardin de l’Évêché obligatoirement. Pass 1 jour (vendredi ou samedi : 10 €.

      Pass 2 jours (vendredi et samedi) : 16 €.