Les Brèves

    44 557 VOITURES FLASHÉES EN 2017

    Les radars dans le Loiret

    Le bilan départemental est clair. Avec 44 557 voitures flashées dans le Loiret en 2017, il faut, depuis le 1er juillet, être encore plus vigilant, notamment sur les routes départementales, pour éviter d’atteindre des records en 2018. Philippe Hadef

    Le nombre de procès-verbaux n’a cessé d’évoluer en France ces dernières années. Avec près de 920 millions d’euros de recettes en 2016 (contre 789 millions d’euros en 2015), les prévisions pour 2017 – le chiffre n’étant pas encore officiel – sont encore à la hausse.

    Dans notre département, ce sont 44 557 automobilistes qui ont été pris en faute, avec une mention spéciale pour le radar d’Amilly (D2007), le seul à apparaître dans le Top 50 national. Mais on est loin d’un record, malgré la présence de plusieurs autoroutes sur notre territoire. La palme revient ainsi à la Saône-et-Loire, qui comptabilise, notamment grâce à la présence de l’A6, environ 200 000 flashs en moyenne par an.

    Alors certes, il faut être attentif à sa vitesse avec la présence des radars fixes, mais d’autres possibilités de contrôle existent. Il y a bien sûr les jumelles que l’on voit souvent associées à des motards qui viennent vous rappeler à l’ordre immédiatement. Mais également les voitures banalisées qui stagnent au bord des routes (le département en compte trois), toutes étant affectées à la gendarmerie. Il faut également compter avec ces véhicules qui circulent avec leur radar embarqué et se fondent dans le trafic. Cinq de ces véhicules sont mobilisés dans le Loiret – trois pour la gendarmerie, deux pour la police.

    Reste que l’évolution nationale du « chiffre d’affaires » récolté par l’État tient également à l’apparition des radars fixes mais précaires, qui s’installent sur les zones de travaux pour faire respecter les limitations spécifiques appliquées lors des perturbations de trafic.

    Outre ces derniers éléments, il faut avant tout compter depuis le 1er juillet (avec les nouvelles réglementations sur les routes départementales) sur sa mémoire plus que sur celle de votre GPS, surtout si vous n’avez pas fait de mise à jour. Pour cela, il y a quelques règles simples à retenir (lire par ailleurs). 

    Les Brèves

    • QUELLE VITESSE SUR LES DÉPARTEMENTALES ?

      Depuis le 1er juillet, les routes départementales sont passées à la vitesse « expérimentale » de 80 km/h. Le Gouvernement veut faire un test de deux ans avant de tirer des conclusions et, éventuellement, revenir sur cette mesure.

      Rappelons que la baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 km/h à 80 km/h avait été testée depuis 2015 sur trois tronçons : 18 kilomètres sur la RN7 dans la Drôme, 49 kilomètres entre Nièvre et Yonne sur la RN151 et 14 kilomètres en Haute-Saône sur la RN57. Mais aucune étude ne pouvant fournir un bilan de l'expérience n'a depuis été publiée...

      Reste que toutes les routes départementales ne possèdent pas de panneaux de vitesse. Alors, quoi que dise votre GPS, les voies sans séparation sont dorénavant limitées à 80 km/h.

      La situation n’est pas la même, en revanche, sur les deux fois deux voies avec séparation physique. Celles-ci restent à 90 km/h a minima. Idem pour les portions à trois voies où, cette fois, la partie à deux voies conserve le 90 km/h et la voie en face, elle, reste à la vitesse qui fait maintenant référence.

      Quelles sanctions ?

      Comme pour tout excès de vitesse, le non-respect de cette vitesse maximale autorisée entraînera des sanctions : perte de points sur le permis de conduire et amende : 68 € (montant forfaitaire) pour un excès de vitesse de moins de 20 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée, 135 € s'il est inférieur à 50 km/h de plus que la vitesse maximale autorisée et 1 500 € s'il est supérieur à 50 km/h. Le retrait de points est d'un point quand l'excès de vitesse est inférieur à 20 km/h, deux points quand il est supérieur à 20 km/h mais inférieur à 30 km/h, de trois points quand il est supérieur à 30 km/h mais inférieur à 40 km/h, de quatre points quand il est supérieur à 40 km/h et inférieur à 50 km/h, et enfin de 6 points quand il est supérieur ou égal à 50 km/h.