Les Brèves

  • Petit lexique de consommation

    Végétarisme : les végétariens consomment de tout sauf de la chair animale, c’est-à-dire pas de viande blanche ni rouge, pas de poissons ni de crustacés. Certains d’eux évitent également certains fromages et produits laitiers.

    Végétalisme : les végétaliens consomment de tout sauf de la chair animale ou tout autre aliment d’origine animale (produits laitiers, œufs, miel).

    Véganisme : les végans consomment de tout sauf de la chair animale ou tout autre aliment d’origine animale (produits laitiers, œufs, miel). Ils bannissent également tous les produits issus de l’exploitation animale (vêtements, cosmétiques, loisirs). 

Orléans est-elle végan friendly ?

Consommation

En plein essor auprès de la population, le véganisme commence à avoir la cote chez les commerçants.

À Orléans, plusieurs enseignes permettent de manger, mais aussi de se pouponner végan... État des lieux.

c.s

À Orléans, les végans sont plus ou moins bien lotis dans leur consommation quotidienne. « On peut facilement trouver de quoi se nourrir en termes de légumes mais aussi de protéines avec les haricots et toutes les sortes de légumineuses », avance Véronique Seltz, la trésorière d'Info Végane 45. D’autant plus que les producteurs locaux produisent parfois en bio et qu’il existe une multitude de jardins et potagers partagés. Néanmoins, pour dénicher de bons « produits innovants » comme le lait de soja ou le lait d’amande, il faut généralement se rendre dans les magasins bios, même si les grandes surfaces commencent à en vendre. « Le plus dur, c’est le fromage, car il fait partie de notre tradition française », souligne Pauline Merle, la présidente de l’association. Heureusement, des substituts à ce produit laitier sont fabriqués, souvent avec du soja. Mais ils sont difficiles à trouver. « Avant, il y avait La petite fromagerie, une start-up d’Auvergne, qui en vendait, se souvient Véronique Seltz.

Mais elle avait trop de demandes et ne pouvait pas subvenir aux besoins de tous. »

 « on peut facilement trouver de quoi se nourrir »
Véronique Seltz, Info Végane 45

Sortir au resto

À notre connaissance, trois lieux permettent de manger végan au restaurant. Dans la rue des Halles, l’enseigne O’Terroir propose des salades et des burgers sans produits d’origine animale ; dans la rue Sainte-Catherine, la chef du Piano dans la théière cuisine des soupes, des salades et des gâteaux végétaliens et sans gluten ; enfin, ouvert récemment, Le Bidule a commencé par inscrire uniquement des plats végans sur sa carte. Ces mets existent toujours, mais le gérant a décidé de proposer des versions pour les omnivores afin de répondre à une demande. « À part ses enseignes, c’est difficile de sortir au restaurant avec des amis, confie Pauline Merle. Il y a toujours les pizzas, mais, même si ça ne pose généralement pas de problème, il faut demander à supprimer le fromage. » 

Les Brèves

  • Le végétal dans la peau

    Pour sortir de la consommation liée à l’exploitation animale, les végans n’utilisent que des produits végétaux non testés sur des animaux. Aujourd’hui, la majorité des cosmétiques ne répondent pas à ces critères. Il faut donc trouver des marques et des enseignes spécifiques. À Orléans, deux boutiques de maquillage et soins du corps proposent des produits végans : la société anglaise Lush, installée dans la rue de la République, et la start-up orléanaise Nuoo, dans la rue de la Cerche. « Ces derniers temps, la gamme se développe également dans les supermarchés et dans les boutiques bio », précise Pauline Merle, la présidente de l’association Info Végane 45.

    Se faire coiffer

    Parmi la multitude de coiffeurs présents à Orléans, deux se distinguent auprès du mouvement végan : Mlle & Naturel, dans la rue du Cheval Rouge ; et Le Peigne Vert, dans la venelle de la Boëche, derrière le collège Dunois. Cette deuxième enseigne est aussi une marque déposée de produits végétaux sans éléments issus de l’industrie pétrochimique (shampoings, soins, colorations, maquillage) imaginée par Marine Duchêne, la gérante du salon de coiffure, et vendu notamment chez Nuoo.

    Comme quoi, se faire beau (et belle) végan à Orléans, ce n’est pas bien compliqué. Par contre, pour les vêtements, il faut se rendre sur Internet. Car à notre connaissance, aucune enseigne n’en propose dans la ville.