Les Brèves

    Repenser la santé et ses pratiques régionales

    Centre-Val de Loire

    L’Agence Régionale de Santé (ARS) du Centre-Val de Loire a publié son projet régional de santé deuxième génération afin de définir sa politique jusqu’en 2027. Afin de comprendre les attentes de la population en termes de santé, une enquête a été réalisée l’année dernière. En ressortent les préoccupations suivantes : il faut plus de médecins pour faciliter l’accès aux soins, pouvoir être soigné près de chez soi, et encore obtenir un soutien lorsqu’on est aidant d’un proche malade.

    Quelles ambitions sur 5 ans ?

    Outre développer les maisons de santé pluridisciplinaires, l’ARS souhaite notamment favoriser « l’accès pour tous à la santé ». Derrière cette expression se cache la volonté de permettre à « 100 % des usagers » de la région d’avoir des soins non programmés (hospitalisation, spécialiste en cas de besoin…). Autre point important, les médecins traitants. Aujourd’hui, 13 % des plus de 16 ans n’en ont pas. D’ici cinq ans, l’objectif est de réduire ce nombre à 10 %.

    Plus spécifiquement, l’ARS s’intéresse aux enfants handicapés. Pour l’heure, il est parfois difficile pour eux d’être scolarisés et de participer à des activités culturelles et sportives. En structurant des équipes médico-sociales, l’agence souhaite une meilleure prise en charge de ces jeunes. L’idée est, toujours d’ici cinq ans, que 100 % des nouvelles places créées pour les enfants handicapés permettent une scolarisation en milieu ordinaire, afin de les inclure dans notre société. 

    Les Brèves