AU CINÉMA CETTE SEMAINE

Les Brèves

  • Solo : A Star Wars Story

    De Ron Howard

    2 h 15

    Science-fiction, Fantastique

    Embarquement immédiat à bord du Faucon Millenium ! Le plus célèbre des vauriens de la galaxie se lance dans une nouvelle épopée, et vous, spectateur, allez l’accompagner, à n’en point douter. Au cours de périlleuses aventures dans les bas-fonds d’un monde criminel, Han Solo va faire la connaissance de son imposant futur copilote Chewbacca et croiser la route du charmant escroc Lando Calrissian… Ce voyage initiatique révèlera la personnalité d’un des héros les plus marquants de la saga Star Wars.

    Ce film est présenté hors compétition au Festival de Cannes 2018. C’est le 3e film initié par George Lucas à avoir les honneurs de ce festival. Les deux autres étaient L’attaque des clones (2002) et La Revanche des Sith (2005). 

  • Le ciel étoilé au-dessus de ma tête

    D'Ilan Klipper

    1 h 17

    Comédie

    Bruno a publié un fougueux premier roman en 1996. La presse titrait : « Il y a un avant et un après Le ciel étoilé au-dessus de ma tête ». Vingt ans plus tard, Bruno a 50 ans. Il est célibataire, il n’a pas d’enfants, et vit en colocation avec une jeune Femen. Il se lève à 14 h et passe la plupart de ses journées en caleçon à la recherche de l’inspiration. Pour lui tout va bien, mais ses proches s’inquiètent...

    Pour créer son personnage principal, le réalisateur s’est inspiré de plusieurs artistes au bord de la marginalisation. Il a voulu mettre en avant les aléas de la vie qui peuvent faire « disparaître » de nombreux talents.

  • Gueule d’ange

    De Vanessa Filho

    1 h 48

    Drame

    Elie, huit ans, calme sa mère Marlène, alcoolisée, avec une berceuse qu'elle lui chante tout doucement. La première scène de Gueule d'Ange plante tout de suite le décor. L'inversion des rôles dans une relation mère-fille toxique, où Marlène, campée par Marion Cotillard, blonde et trop maquillée, la typique fille du Sud qui parle fort et porte des robes courtes, élève mal sa fille. Fragile et larguée, elle tente d'apporter un peu de stabilité à sa vie en épousant un homme bien, qui saura l'équilibrer et jouer un rôle de père pour Elie.

    Le film est présenté dans les catégories Un Certain Regard et Caméra d’Or au Festival de Cannes 2018.