Macron, souviens-toi !

Les Brèves

  • Macron, souviens-toi !

    Il y a peu de distance entre la communication et le mensonge. Beaucoup de nos dirigeants ont du mal à faire la différence. C’était tout du moins ce que l’on imaginait de « l’ancien monde ». Aujourd’hui, nous avons un nouveau Président qui a été élu sommairement et notamment parce qu’il a eu à affronter une Marine Le Pen en petite forme.

    Qui s’en souvient ? En l’occurrence, je ne l’ai pas perdu de vue. À l’époque, j’exprimais mon inquiétude face à cette ultime chance d’éviter le pire. Or, cette nouvelle politique que l’on nous a fait miroiter se fissure déjà. Un exemple ? Le superbe débat sur les 80 km/h. Le Président nous annonce que les amendes qui nous sanctionneront – avec le plaisir que l’on imagine – seront pour une part destinée aux hôpitaux qui soignent les blessés de la route. Quelle bonne idée ! Aussi bonne que celle qui expliquait aux pauvres vaches à lait que le fruit des radars – et plus globalement les amendes routières - serait reversé aux départements pour les aider à sécuriser nos routes. Une bonne idée, n’est-ce pas ? Sauf que cette année, les départements verront cette manne se réduire et cela pourrait même être de l’ordre de 60 % ! Pas une paille… Alors, faut-il croire par ailleurs ce Gouvernement qui espère mieux nous soigner en nous saignant ? Je me pose sérieusement la question.

    Mais ce qui m’inquiète le plus, à vrai dire, ce n’est pas cette réduction de la vitesse sur des routes où, déjà, personne ne roule à 90 km/h. Non, ce qui m’inquiète, c’est qu’à force de prendre les gens pour des imbéciles, notre démocratie ne dérape vers un autre mode de gestion bien moins participatif. Monsieur le Président, n’oubliez pas comment vous avez été élu et la responsabilité qui est d’autant plus la vôtre dans ce contexte. Merci.