il a DIT

Les Brèves

  • Gilles Kounowski, président du Laboratoire Loiret de la Laïcité

    À la Conférence nationale des Évêques de France, (…) le président de la République a déclaré vouloir « réparer » le lien entre l’Église et l’État qui serait « abîmé ». En agissant de la sorte, le président bafoue la loi de la République dont il est le garant. Ses prises de position font peser une menace sur les libertés assurées par la loi de Séparation et l'objectivité du travail de réflexion n'est plus assurée. »