Les Brèves

    Les patrons sont-ils trop stressés ?

    Bien-être au travail

    Il y a encore quelques années, on en savait plus sur l’état de santé des baleines bleues que sur celle des chefs d’entreprise. Une remarque étonnante mais vérifiable, qui était livrée la semaine dernière à la presse en préambule d’une série d’ateliers initiés par MMA Fondation Entrepreneurs et la CCI du Loiret sous le thème : « Entrepreneurs en forme, comment allier performance et bien-être ? » La mobilisation de 135 chefs d’entreprise à cette proposition en a dit long sur l’attente et le besoin d’information. Et il y a eu de quoi battre en brèche quelques certitudes… Chacun a pu par exemple faire des exercices tout en comprenant qu’il n’y avait pas de bon ou mauvais stress, comme on pourrait le penser, mais, à l’inverse, un stress subi et un stress choisi. « L’hyperventilation induite par le stress va créer un déséquilibre » néfaste à la performance, a ainsi expliqué Laure Chanselme, psychologue du travail.

    Et si on roupillait ?

    On a aussi parlé du sommeil, que l’on prend souvent comme une variable d’ajustement face à un surcroît d’activité. « 30 minutes de sommeil en moins, ce sont des somnolences diurnes multipliées », assénait à son tour Gérard Osterman. De la même manière, l’activité physique, que l’on réserve souvent à un moment précis de la semaine, crée des situations de « sportifs sédentaires » qui ne sont pas de nature à générer une réelle bonne forme physique. Bref, comme tout être humain, pour rester en forme, il y a des éléments majeurs à prendre en compte, et cette conférence les a pointés du doigt. Car les études le démontrent, 45,19 % des chefs d’entreprise s’estiment très stressés et, comme l’a ajouté Alain Jumeau, président de la CCI du Loiret : « pour beaucoup, la forme d’une entreprise dépend de la santé de son chef d’entreprise ». Et ce plus encore pour les petites structures, qui représentent 95 % du tissu économique local… 

    Les Brèves