Les Brèves

  • 25

    C’est le nombre de piscines couvertes publiques situées dans le Loiret

Le Cube sort la tête de l’eau

Piscines dans le Loiret

Suite aux intempéries du printemps 2016, la piscine de La Ferté Saint-Aubin avait été inondée. Fallait-il pour autant abandonner le projet de réhabilitation qui était prévu ? La réponse fut « non ». Un nouveau complexe aquatique, Le Cube, a donc été inauguré fin février en lieu et place de l’ancienne piscine. Un aménagement sans risques ?

C.S.

En 2015 puis en juin 2016, lors de la montée des eaux, le Cosson était sorti de son lit. À La Ferté Saint-Aubin, la piscine, inaugurée deux ans auparavant, avait alors été inondée. Un coup dur pour la commune, qui a ensuite entamé une réflexion de fonds : pendant vingt mois, des études ont été réalisées afin de décider s’il fallait définitivement fermer l’établissement ou trouver une nouvelle solution technique. La seconde option a finalement été choisie et le projet de la piscine Le Cube est né.

« L’emplacement reste le même car il est proche du camping, du cours d’eau et du château, et il est donc pertinent sur le plan touristique, note Constance de Pélichy, la maire de La Ferté Saint-Aubin. La structure comprend notamment la machinerie, qui a été rehaussée d’environ 60 cm au-dessus du niveau atteint par l’eau en 2016. » Selon l’élue, il faudrait que l’eau monte jusqu’à la place située au centre de la commune pour que Le Cube soit réellement impacté.

Des travaux à 1,4 M€

Est-il bien raisonnable d’avoir reconstruit la piscine au même endroit ? Pour Constance de Pélichy, la réponse est positive. « On doit apprendre à vivre avec le risque, sans le nier, parce qu’on ne pourra jamais empêcher les cours d’eau de déborder », estime l'élue, persuadée qu’il faut réfléchir à la « résilience ».

« on doit apprendre à vivre avec le risque »
Constance de Pélichy, maire de La Ferté Saint-Aubin

Il a donc fallu 1,4 M€, sans emprunt (le site étant classé en état de catastrophe naturelle, l’assurance a versé environ la moitié de cette somme) et huit mois de travaux pour créer le nouvel espace aquatique de La Ferté. L’identité du complexe a également été repensé : le bassin intérieur se poursuit en extérieur par une voie d’eau froide pour atteindre un grand bassin avec des lignes de nage. Un autre espace intérieur est dédié à la balnéothérapie ; l’eau y est chaude, des sièges à bulles sont disposés dans le bassin. « Notre ambition est de porter Le Cube pour qu’il devienne le centre aquatique principal des Portes de Sologne, précise Constance de Pélichy. On y propose, à prix attractifs, des activités sportives, des activités ludiques, mais aussi du bien-être. » Un triptyque souvent gagnant.

Les Brèves

  • Beaune-la-Rolande rêve complexe

    À la fin de l’année 2014, l’ancienne piscine de Beaune-la-Rolande a fermé pour cause de vétusté et de difficultés financières. Plusieurs projets ont ensuite été lancés mais n’ont jamais abouti. Mais la Communauté de communes du Pithiverais Gâtinais a créé un groupe de travail « Équipement aquatique ». L’objectif est de vérifier si une nouvelle piscine est constructible : démolition de l’actuel bâtiment ; création de sanitaires, de vestiaires et d’un bassin couvert de 250 m2 ; ajout d’un centre de remise en forme et d’un sauna ; aménagement de l’extérieur avec des solariums, des jeux d’eau sur 150 m2 ou encore un terrain de beach-volley. Le projet serait imposant ; le budget aussi : 4,5 millions d’euros. Mais pour l’heure, les élus cherchent à connaître la faisabilité d’un tel complexe aquatique.